Challenge F1

Challenge F1

AccueilAccueil  JeuJeu  Le T'ChatLe T'Chat  S'enregistrerS'enregistrer  FacebookFacebook  TwitterTwitter  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Grand Prix de Monaco 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le vainqueur à Monaco
Lewis Hamilton
0%
 0% [ 0 ]
Nico Rosberg
20%
 20% [ 1 ]
Daniel Ricciardo
0%
 0% [ 0 ]
Daniil Kvyat
0%
 0% [ 0 ]
Valtteri Bottas
0%
 0% [ 0 ]
Felipe Massa
0%
 0% [ 0 ]
Sebastian Vettel
60%
 60% [ 3 ]
Kimi Räikkönen
20%
 20% [ 1 ]
Fernando Alonso
0%
 0% [ 0 ]
Jenson Button
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Force India
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Toro Rosso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Lotus
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Manor
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Sauber
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Grand Prix de Monaco 2015   Mer 20 Mai - 14:06

Monaco, ah Monaco, Histoire, prestige, pailettes mais aussi des rails et des bosses. Tout pour faire de cette course "La" course à gagner. Disputé pour la première fois en 1929, il s'agit de la 62e édition du Grand Prix dans le cadre du championnat du monde. Comme chaque année, les essais libres auront lieu jeudi. Les pilotes Mercedes arrivent en Principauté en tant que favoris, la W06 est en effet à l'aise dans les secteurs lents des circuits. Hamilton, en forme olympique depuis le début de saison, tentera de décrocher une nouvelle victoire sur le Rocher, lui qui s'est imposé en 2008. Mais il devra faire face à Rosberg, "spécialiste" local qui s'est imposé lors des deux dernières éditions et qui a retrouvé la confiance avec sa victoire en Espagne. Toutefois il ne faut pas négliger les autres écuries, tout peut se passer à Monaco. Vettel et Räikkönen ont déjà gouté au succès ici, tout comme Button et Alonso. Ferrari aimerait bien décrocher une seconde victoire, mais les Rouges n'ont plus gagné à Monaco depuis 2001, une éternité. Quant à McLaren, l'objectif sera de marquer les premiers points cette saison, ça ne sera pas forcément simple. On verra aussi si Red Bull est capable de tirer son épingle du jeu sur ce circuit ou la puissance du moteur compte moins, tout comme Williams, efficace depuis le début de la saison mais toujours à la recherche d'un podium.



Autre info du weekend, ça a été long mais c'est officiel, Lewis Hamilton prolonge son contrat de trois années, il pilotera donc pour Mercedes jusque 2018.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Jeu 21 Mai - 16:56

Première journée d'essais à Monaco, disputée dans des conditions incertaines, mais au final cela n'a pas empêché Lewis Hamilton de prendre ses marques sur le Rocher. Ce matin, le Britannique a signé le meilleur temps devant Verstappen et Ricciardo.

C'est sur une piste encore humide après une averse matinale que les pilotes s'élancent pour leur premier tour mais ça sèche rapidement et les équipes peuvent commencer leur travail. Hamilton décide de signer des chronos. Rosberg le lui reprend après avoir tutoyé le rail, mais le champion du monde récupère très vite son bien. Pas mal de petites approximations, de blocages et d'avertissements, la piste est encore très verte mais personne n'a encore terminé dans le rail. Chez McLaren Button a dû passer une grande partie de la séance au garage avant de prendre la piste. Comme souvent, de nombreux pilotes ont amélioré lors des derniers instants.


EL1
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:18.75049
2Max VerstappenToro Rosso Renault1:18.89942
3Daniel RicciardoRed Bull Renault1:19.08627
4Sebastian VettelFerrari1:19.13431
5Carlos SainzToro Rosso Renault1:19.24540
6Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:19.45435
7Daniil KvyatRed Bull Renault1:19.52033
8Kimi RaikkonenFerrari1:19.67931
9Nico RosbergMercedes AMG1:19.76247
10Felipe MassaWilliams Mercedes1:19.76632
11Fernando AlonsoMcLaren Honda1:19.79128
12Jenson ButtonMcLaren Honda1:20.20215
13Romain GrosjeanLotus Mercedes1:20.27434
14Sergio PerezForce India Mercedes1:20.61935
15Nico HulkenbergForce India Mercedes1:20.78434
16Felipe NasrSauber Ferrari1:20.85724
17Valtteri BottasWilliams Mercedes1:20.91736
18Marcus EricssonSauber Ferrari1:21.21925
19Will StevensManor Ferrari1:23.23427
20Roberto MerhiManor Ferrari1:23.40431




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Jeu 21 Mai - 17:13

La séance de l'après midi a été brève à cause de la météo. Hamilton a amélioré son meilleur temps de la matinée, et devance Rosberg et Vettel.

Les pilotes se sont dépêchés de tourner en début de séance car la pluie menace de s'abattre sur la principauté. Après à peine un quart d'heure, Merhi se fait surprendre à la sortie du tunnel comme tant d'autres avant lui et termine évidement dans le décor. Le drapeau rouge et brandi et il se met en plus à pleuvoir. A partir de ce moment, les monoplaces vont rester au garage et ne se risqueront à montrer leur museau en piste qu'à dix minutes de la fin. Dans ces conditions, les équipes seront en retard sur leur planning et devraient limer davantage le bitume demain matin. Difficile ainsi de commenter la hiérarchie si ce n'est que Mercedes et Ferrari dominent le haut du panier. Les Toro Rosso ont l'air à l'aise également et si elles se qualifient bien elles seront plus difficiles à doubler qu'à Barcelone.


EL2
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:17.19212
2Nico RosbergMercedes AMG1:17.93216
3Sebastian VettelFerrari1:18.29514
4Kimi RaikkonenFerrari1:18.54315
5Daniil KvyatRed Bull Renault1:18.54816
6Carlos SainzToro Rosso Renault1:18.65914
7Max VerstappenToro Rosso Renault1:18.78212
8Fernando AlonsoMcLaren Honda1:18.90618
9Nico HulkenbergForce India Mercedes1:19.15113
10Romain GrosjeanLotus Mercedes1:19.26613
11Sergio PerezForce India Mercedes1:19.30013
12Felipe MassaWilliams Mercedes1:19.56015
13Valtteri BottasWilliams Mercedes1:19.56614
14Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:19.57713
15Jenson ButtonMcLaren Honda1:19.60614
16Daniel RicciardoRed Bull Renault1:19.63913
17Felipe NasrSauber Ferrari1:20.26310
18Roberto MerhiManor Ferrari1:22.0179
19Will StevensManor Ferrari1:22.94313
20Marcus EricssonSauber Ferrari- :—.---0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Team55
 
 
avatar

Messages : 5033
Date d'inscription : 22/01/2009
Age : 46
Localisation : Verdun(55)

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Jeu 21 Mai - 19:04

Voté Vettel pour une fois,j'ai regardé les essais,et je le sent bien!! Une pole, presque une victoire si pas d'ennuies mécanique santa


Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/La-Barraque-a-Frites/232538376915
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Sam 23 Mai - 14:01

Séance chargée ce matin pour les EL3, les équipes doivent rattraper le retard accumulé la veille à cause de la pluie. Petite surprise, c'est Vettel qui devance les Mercedes de Rosberg et Hamilton ce matin.
Petite surprise, Räikkönen s'est fait surprendre à Sainte Dévote, le Finlandais a tapé le rail et le drapeau rouge a dû être déployé. Verstappen a aussi touché le rail et endommagé son aileron arrière, mais il a pu rentrer au stand par ses propres moyens. On verra cette après-midi si Ferrari peut concurrencer Mercedes ce weekend.


EL3
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Sebastian VettelFerrari1:16.14327
2Nico RosbergMercedes AMG1:16.36131
3Lewis HamiltonMercedes AMG1:16.70531
4Daniel RicciardoRed Bull Renault1:17.12026
5Carlos SainzToro Rosso Renault1:17.25639
6Kimi RaikkonenFerrari1:17.40111
7Daniil KvyatRed Bull Renault1:17.47128
8Jenson ButtonMcLaren Honda1:17.76728
9Max VerstappenToro Rosso Renault1:17.78823
10Romain GrosjeanLotus Mercedes1:17.80628
11Sergio PerezForce India Mercedes1:17.83230
12Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:17.95628
13Nico HulkenbergForce India Mercedes1:18.10232
14Fernando AlonsoMcLaren Honda1:18.19726
15Valtteri BottasWilliams Mercedes1:18.21229
16Felipe MassaWilliams Mercedes1:18.24232
17Felipe NasrSauber Ferrari1:18.76738
18Marcus EricssonSauber Ferrari1:19.26937
19Will StevensManor Ferrari1:21.09331
20Roberto MerhiManor Ferrari1:22.22530




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Sam 23 Mai - 15:36

Le temps est couvert sur Monaco avant la qualification. Les Mercedes est évidemment l'équipe à battre mais il faut évidemment surveiller Vettel qui s'est montré performant ce matin. Accidenté ce matin, Räikkönen aura la chance de pouvoir repartir sans pénalité quelconque, sa boite de vitesse n'ayant pas souffert de son choc avec le rail. Grosjean en revanche perdra 5 places sur la grille pour un changement de boite.


En Q1, les pilotes s'élancent immédiatement, le temps de s'habituer à la piste. Performant depuis le début du weekend, Max Verstappen lance l'offensive avec les premiers chronos significatifs. En dehors des Mercedes et des Ferrari, qui se qualifient avec les tendres, toutes les autres équipes chaussent les super-tendres. Rosberg devance Hamilton de six centièmes, les Flèches d'Argent ont pour objectif de verrouiller la première ligne. Avertissement pour Hülkenberg qui effleure le mur à la sortie de Mirabeau, plus de peur que de mal pour l'Allemand. Surprise de la Q1, l'élimination de Bottas à la régulière. En difficulté depuis le début du weekend, Williams ne parvient pas à trouver le rythme. Les Manor et les Sauber sont également éliminées.


En Q2, tout le monde passe en super-tendres, il faut vraiment commencer à attaquer. Après cinq minutes, le drapeau jaune est hissé, Fernando Alonso est en panne à Sainte-Dévote, c'est l'élimination pour l'Espagnol. Pour Button, la mécanique tient le choc, mais le champion du monde n'a pas un rythme suffisant pour espérer entrer dans le top 10. C'est encore moins le cas pour Massa, décidémment Monaco ne convient pas aux Williams ces dernières années. Alors que Pérez et Maldonado virevoltent entre les rails, la tâche est plus ardue pour leurs équipiers respectifs, Grosjean échouant à quelques dixièmes du top 10 et Hülkenberg glissant en entrée et en sortie de virage. Tout ce petit monde est éliminé alors que Rosberg signe le meilleur temps devant Hamilton. L'Allemand se fait une frayeur en tirant tout droit à Sainte-Dévote dans les derniers instants. Les Ferrari, les Red Bull et les Toro Rosso se qualifient, tout comme Pérez et Maldonado.


En Q3, quelques gouttes de pluie commencent à tomber, les nuages couvrent la principauté et les pilotes se ruent en piste. Hamilton signe le meilleur temps devant Rosberg et Vettel. Après un bref passage par les stands, le peloton se relance à l'attaque du chrono. Tandis que Hamilton améliore, Rosberg bloque à nouveau les roues à Sainte-Dévote et lève instantanément le pied. Hamilton signe donc sa 43e pole, la 25e de suite pour un moteur Mercedes qui bat un record détenu par Renault depuis 1993. Rosberg avait réalisé un temps suffisamment bon pour conserver la 2e position devant Vettel. Les Red Bull revivent sur ce circuit, Ricciardo et Kvyat sont 4e et 5e devant un Räikkönen toujours à la peine dans l'exercice du tour rapide. Déchaîné depuis le début de la séance, Pérez est excellent 7e. Les Toro Rosso sont 8e et 10e, Sainz devance Verstappen, et Maldonado est intercalé entre les deux jeunes pilotes.


Avantage Hamilton pour demain donc, le Britannique sait comment gagner sur le Rocher, mais Rosberg n'a pas dit son dernier mot, et Vettel sera prêt à profiter du moindre faux-pas.



Qualification
Pos.PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:16.5881:15.8641:15.098
2Nico RosbergMercedes AMG1:16.5281:15.4711:15.440
3Sebastian VettelFerrari1:17.5021:16.1811:15.849
4Daniel RicciardoRed Bull Renault1:17.2541:16.7061:16.041
5Daniil KvyatRed Bull Renault1:16.8451:16.4531:16.182
6Kimi RaikkonenFerrari1:17.6601:16.4401:16.427
7Sergio PerezForce India Mercedes1:17.3761:16.9991:16.808
8Carlos SainzToro Rosso Renault1:17.2461:16.7621:16.931
9Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:17.6301:16.7751:16.946
10Max VerstappenToro Rosso Renault1:16.7501:16.5461:16.957






11Romain GrosjeanLotus Mercedes1:17.7671:17.007
12Jenson ButtonMcLaren Honda1:17.4921:17.093
13Nico HulkenbergForce India Mercedes1:17.5521:17.193
14Felipe MassaWilliams Mercedes1:17.6791:17.278
15Fernando AlonsoMcLaren Honda1:17.7781:26.632






16Felipe NasrSauber Ferrari1:18.101

17Valtteri BottasWilliams Mercedes1:18.434

18Marcus EricssonSauber Ferrari1:18.513

19Will StevensManor Ferrari1:20.655

20Roberto MerhiManor Ferrari1:20.904

Pénalité de 5 places pour Grosjean, changement de boite de vitesses




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Lun 25 Mai - 17:12

Le Grand Prix de Monaco offre parfois des surprises ou des bouleversements que seuls les tracés urbains peuvent proposer, comme ça a été le cas aujourd'hui. Auteur d'une véritable démonstration de pilotage, Lewis Hamilton a dominé la course et aurait dû l'emporter facilement, mais l'apparition de la voiture de sécurité et une grosse erreur de jugement de Mercedes a privé le Britannique d'une nouvelle victoire. Opportuniste, Rosberg l'emporte pour la troisième fois consécutive à Monaco, l'Allemand rentre ainsi dans un cercle assez restreint, Vettel est 2e et Hamilton 3e. L'écart au championnat s'est réduit considérablement entre les pilotes Mercedes, ce qui promet pour la suite.


Le soleil est au rendez-vous à Monaco sur la la grille. Carlos Sainz partira des stands après avoir été pénalisé par la FIA. Le jeune espagnol ne s'était pas rendu à la pesée lors des qualifications et a été sanctionné. Au départ, Hamilton et Rosberg s'élancent bien, mais c'est encore plus vif derrière, Vettel est menaçant à Sainte-Dévote et Kvyat parvient à dépasser Ricciardo. Le premier tour est assez chaud, Alonso et Hülkenberg se touchent à Mirabeau, l'Allemand heurte les protections et y laisse son aileron avant, mais la Force India parvient à repartir. Le double champion du monde est sous investigation. Fin du premier tour, Hamilton s'envole déjà devant Rosberg, Vettel, Kvyat 4e, Ricciardo 5e, Räikkönen 6e, Pérez 7e, Maldonado 8e, Verstappen 9e et Button 10e. Hülkenberg regagne le stand pour changer d'aileron et Massa rentre également au ralenti. Après un long arrêt, le Brésilien repart.


Au 5e tour, Hamilton maîtrise parfaitement son sujet, avec 2.3 seconde d'avance sur Rosberg. L'Allemand ne peut pas suivre le rythme et doit surveiller Vettel qui reste proche. Chez Lotus, Maldonado a déjà des problèmes de freins, il ralentit Verstappen qui le harcèle et le touche même à la chicane. Déjà chaud bouillant, le Hollandais tente l'intérieur à Sainte-Dévote et passe ! Le Vénézuélien est lui rappelé au stand pour abandonner. Ca fait cinq en six courses pour le pauvre Pastor. La FIA pénalise Alonso de cinq secondes sur son arrêt au stand pour son accrochage. C'est sévère pour ce qui semble être un fait de course. Sainz est le premier pilote à changer de gommes. Parti du fond, l'Espagnol a intérêt à appliquer une stratégie agressive s'il veut remonter. Button et Bottas l'imitent au 15e tour. Chez Mercedes, on avertit Hamilton, le Britannique doit faire attention avec ses freins,la température étant élevée. Il dispose d'une marge de trois secondes sur Rosberg qui voit Vettel se maintenir juste derrière lui. Mais après quelques tours plus lents, Hamilton signe le meilleur chrono au 17e passage, et se lance dans une série de tours rapides. Les leaders rejoignent déjà les retardataires et Hamilton en profite encore pour creuser l'écart sur Rosberg. L'Allemand perd du temps en revanche est se fait menacer par Vettel. Derrière, Kvyat se tient à bonne distance, le Russe est à une quinzaine de secondes de la tête de course, suivi de près par Ricciardo et Räikkönen. Kvyat décide de s'arrêter au 29e tour, puis Verstappen au 30e, le jeune pilote perd du temps à cause d'une roue récalcitrante. La gestion du trafic par Hamilton a été exemplaire, il compte près de 10 secondes d'avance sur Rosberg ! Alonso stoppe au 33e tour et purge sa pénalité, puis Button au 36e, Vettel, Ricciardo et Pérez au 37e, Rosberg rentre au 38e comme Räikkönen. Le Finlandais ressort devant Ricciardo. Hamilton s'arrête enfin au 39e tour.


Au 40e tour, Hamilton est en tête avec 8 secondes sur Rosberg, Vettel reste 3e juste derrière le vice-champion du monde, Kvyat 4e, Räikkönen 5e après un bon arrêt au stand, Ricciardo 6e, Pérez 7e, Button 8e, tout ce beau monde a chaussé les tendres, spécification la plus dure ce weekend. Alonso 9e en super-tendres et Nasr 10e. Au 43e tour, Alonso abandonne, l'Espagnol tire tout droit à Sainte-Dévote, à cause d'un problème de boite de vitesses. Dommage car Alonso était bien parti pour décrocher des points. En tête Hamilton se remet à la tâche, après 47 tours, il compte dix secondes d'avance sur Rosberg, toujours suivi de Vettel qui pointe à moins de deux secondes. Verstappen en profite pour effectuer un second arrêt. Pendant ce temps là, Räikkönen revient sur Kvyat. A part ça, il y a vraiment peu d'action en piste pour ce Grand Prix de Monaco. Remonté en 11e position, Bottas est en difficulté, et se fait menacer par Verstappen. Alors que les drapeaux bleus sont agités en raison de l'arrivée de Vettel, Verstappen profite du fait que Bottas ralentisse pour laisser passer la Ferrari pour s'infiltrer au Portier et dépasser le Finlandais. Bien joué ! Au 58e tour, le pilote Williams passe par les stands pour chausser des gommes neuves. Verstappen suit sans problème le rythme de Vettel, et tente de dépasser Grosjean au moment où l'Allemand prend un tour à la Lotus ! Malin, le Franco-Suisse laisse passer Vettel au freinage du Loews, et conserve l'avantage sur la Toro Rosso. La 10e place est en jeu, et Verstappen est bien plus rapide, il met une énorme pression sur Grosjean. Mais à force de surpiloter, le jeune pilote Toro Rosso se fait piéger, il freine trop tard à Sainte-Dévote, accroche Grosjean et percute violemment le mur de pneus. Parti en tête à queue, Grosjean ne semble pas avoir trop souffert du choc et repart, pendant que le Néerlandais s'extraie de sa voiture.


Nous sommes au 64e tour et la safety-car entre en piste. Ayant continué à creuser l'écart et disposant d'une marge de 22 secondes, Hamilton rentre au stand pour chausser des super-tendres. Cependant Rosberg et Vettel, qui ont certes été plus lents semblent estimer que leurs gommes sont suffisamment en bon état pour tenir jusque la fin. Hamilton ressort juste derrière les deux Allemands et ça se chamaille dans la montée vers Massenet ! Hamilton est le seul du top 10 à s'être arrêté avec Ricciardo, il dispose de pneus super-tendres neufs contre des tendres usés pour Rosberg et Vettel. La fin de course pourrait être explosive ! Hamilton demande par ailleurs des explications à son équipe sur cette situation. A 12 tours de la fin, Rosberg est en tête devant Vettel et Hamilton, Kvyat 4e, Räikkönen 5e, Ricciardo 6e, Pérez 7e, Button 8e, Nasr 9e et Sainz 10e. En attendant, les commissaires de piste travaillent pour réparer la barrière à Sainte-Dévote. Les tours passent derrière la safety-car, et Vettel se plaint à la radio. La safety-car ne peut pas aller suffisamment vite dans ces rues étroites pour permettre aux F1 de maintenir leurs gommes à température. Au 71e tour, la meute est relâchée, il reste 8 tours. Au restart, Hamilton attaque immédiatement Vettel qui se place sur la défensive et permet à Rosberg de s'échapper devant. L'Allemand se construit une marge de sécurité alors que Hamilton est impuissant. Jouant le championnat, le Britannique ne peut pas se permettre non plus de passer Vettel en force et risquer l'abandon ! Un souci que ne partage pas Ricciardo qui tente un dépassement sur Räikkönen à Mirabeau et touche la Ferrari. Ca passe mais c'était limite, l'Australien est désormais 5e. Au 74e passage, Rosberg signe le meilleur temps et porte son avance à quatre secondes. Nico se dirige vers une victoire inespérée il y a quelques tours seulement. Hamilton fait part de son désespoir à la radio, constatant l'impossibilité de dépasser. Vettel est tellement sur la défensive que Ricciardo, qui a dépassé Kvyat, parvient à suivre le groupe et menace même Hamilton. Au final le classement n'évoluera plus. Rosberg remporte une 10e victoire inattendue, la 3e de suite à Monaco, un exploit que seul Graham Hill, Prost et Senna ont réalisé avant lui. Vettel est 2e, Hamilton 3e, Kvyat 4e après que Ricciardo lui ait rendu une position, l'Australien est donc 5e, Räikkönen 6e, Pérez termine à une belle 7e place, Button 8e marque les premiers points de McLaren cette saison, Nasr et Sainz complètent le top 10. Hamilton rejoint la grille au ralenti et ne masque évidemment pas une déception compréhensible sur le podium.


Bien que dominé ce weekend, Rosberg signe donc une victoire surprise après une course assez délicate. Nico n'a pas été très flamboyant, loin de Hamilton et en permanence menacé par Vettel, mais l'Allemand n'a commis aucune erreur et a eu de la chance que son équipe se trompe. Il réalise une très bonne opération au championnat. A contrario, Hamilton avait tout réalisé à la perfection, pole, excellent rythme de course, domination totale, mais c'est peut être cette attaque qui a incité Mercedes à le faire rentrer au stand par sécurité. Hamilton perd ainsi une victoire acquise haut la main, et a encaissé un choc. Mais attention, la dernière fois que Lewis avait rencontré une mésaventure comparable, à Spa l'an passé où un accrochage avec Rosberg l'avait laissé sur le carreau, il était revenu plus fort et avait surpassé Rosberg.
Chez Ferrari, Vettel a réalisé une solide prestation, et pour peu c'est lui qui gagnait. Le quadruple champion du monde a failli dépasser Rosberg au départ et lui a mis la pression tout le GP. Encore une fois, la SF15-T est à l'aise quand il fait chaud. L'arrêt de Hamilton en fin de course lui permet de monter en seconde position, une place qu'il défendra chèrement jusqu'au bout de la course. Le travail de Räikkönen a été compliqué par sa "mauvaise" qualif. Kimi a mis la pression à Ricciardo et est parvenu à le dépasser lors de son arrêt au stand. Iceman a ensuite mis la pression à Kvyat qui n'a pas cédé. En fin de course, il est dépassé en force par Ricciardo et doit se contenter de la 6e place. On a vu mieux mais la régularité de Räikkönen est à souligner.


Monaco n'est décidément pas la course de Williams qui n'a plus marqué de point depuis 2011. Bottas a patiemment remonté dans le peloton, avec une stratégie à deux arrêts, mais l'intervention de la safety-car ne l'a pas aidé. Pire, le Finlandais, habituellement performant, a vu les Force India, McLaren, Sauber et Toro Rosso lui tourner autour. Une contre-performance à mettre sur le dos de la voiture qui a du mal à chauffer ses gommes, un point crucial sur cette piste. Impliqué dans une collision au premier tour, Massa a dû composer avec une monoplace blessée en fond de peloton et a passé le plus clair de son temps à respecter les drapeaux bleus. Résultat, 14e et 15e, un bilan qui ne devrait pas être répété lors des prochaines courses sur des circuits plus rapides.
Red Bull en revanche a profité des spécificités monégasques pour signer son meilleur résultat de la saison. Ricciardo a bataillé en première partie de course avec Räikkönen qui a pris l'avantage au stand. L'Australien n'a pas pour autant baissé les armes. Lors de la neutralisation, disposant d'une bonne avance sur Pérez, il chausse des pneus neufs et passe le Finlandais. Son équipier Kvyat le laisse passer pour qu'il puisse avoir une chance de monter sur le podium, mais comme il n'y parvient pas, Ricciardo rend sportivement la position à son équipier. Daniil Kvyat a réalisé un bon départ, qui lui permet de dépasser Ricciardo. Il occupe alors la 4e position, résistant à son équipier puis à Räikkönen. Ne pouvant suivre les leaders après la neutralisation, Kvyat laisse passer Ricciardo, mais récupèrera sa place lors du dernier tour. Les Red Bull sont donc 4e et 5, un très bon résultat qui permet de réduire l'écart sur Williams.




Après deux courses sans point et les deux voitures éliminées en Q1, la course semblait compromise pour Sauber, qui a pourtant réussi à marquer. Felipe Nasr a réalisé la bonne performance en terminant 9e. Le Brésilien a évité les ennuis au départ et a suivi les McLaren, avant de bénéficier de l'abandon d'Alonso. Il résiste à Grosjean avant d'être débarrassé de la Lotus par Verstappen. Deux points qui font du bien. Course plus compliquée pour Ericsson qui a dû résister à Sainz en début de course sans parvenir à suivre Bottas. Le Suédois n'a jamais su émerger, et si il parvient à devancer les Williams il se fait dépasser par Hülkenberg pourtant accidenté en début de course.
Force India renoue également avec les points malgré une monoplace rétive. Encore une fois, c'est Pérez qui est parvenu à tirer le meilleur. Qualifié dans le top 10, le Mexicain a réalisé une course prudente en se tenant à l'écart des ennuis. En effet, les voitures devant étaient plus rapides que lui et Checo a su en même temps se créer une avance confortable sur les McLaren et Verstappen. Une 7e place qui fait du bien. Hülkenberg était lui aussi rapide, mais il a été heurté par Alonso au premier tour, ce qui l'a contraint à retourner au stand avec un aileron en moins. Malgré ça, l'Allemand a pu remonter jusqu'en 11e position. Un meilleur weekend donc, mais probablement lié à la spécificité de Monaco.


Pas de point pour Lotus aujourd'hui, c'est dommage car les points étaient à portée. La série noire se poursuit pour Maldonado, qui abandonne en début de course sur panne de freins au 6e tour. Dommage car le Vénézuélien était 8e. Malgré sa pénalité sur la grille, Grosjean a réalisé une course solide qui l'a mené en 10e position, mais le retour de Verstappen, sur une stratégie à deux arrêts à tout gâché. Le Néerlandais a raté son freinage et expédié la Lotus en tête à queue. Grosjean parvient à boucler le Grand Prix en 12e position mais le résultat n'est pas celui espéré.
Weekend mouvementé pour Toro Rosso qui n'a pas concrétisé par rapport au bon rythme vu en essais. Sainz s'est compliqué la tâche en partant des stands suite à une pénalité mais le jeune Espagnol a marqué un point. Il a pris le dessus sur les Manor, puis Ericsson lors de son arrêt, sur Bottas lorsque le Finlandais a effectué son 2e arrêt, et enfin il a bénéficié de l'accrochage entre Grosjean et son équipier. Sainz a encore une fois fait montre d'un certain sang froid et d'un bon rythme qui lui aurait permis de suivre les Red Bull. Verstappen a également été très rapide, et très incisif, mais surpiloter est rarement payant à Monaco. La course a commencé de manière musclée avec une bagarre contre Maldonado dans laquelle il laisse un bout d'aileron. Son arrêt au stand se passe mal, à cause d'une roue récalcitrante et Verstappen perd 20 secondes. Du coup le Néerlandais décide de repasser par la pitlane pour chausser les super-tendres. Verstappen se retrouve derrière Vettel et dépasse adroitement Bottas lorsque l'Allemand prend un tour à la Williams. Il tente la même chose sur Grosjean mais le pilote Lotus résiste et Verstappen le heurte au freinage de Sainte-Dévote avant de s'envoler dans la barrière. Bilan, 5 places de pénalité au Canada, deux points en moins sur la licence, une agressivité remarquée, mais qui reste à canaliser.


Enfin, McLaren ouvre son compteur ! L'équipe de Woking a encore échoué dans sa quête de la Q3, mais les monoplaces étaient suffisamment rapides pour prétendre au top 10 en course. Toujours efficace dans les rues de Monaco, Button a pris soin de sa monture qui a moins souffert qu'ailleurs du manque de puissance du moteur Honda. Le Britannique accède au 8e rang, et met fin à la disette. Course mouvementée pour Alonso qui a touché Hülkenberg au premier tour avant d'être pénalisé lors de son arrêt. Le double champion du monde roulait de concert dans le sillage de Button et pouvait prétendre à la 9e place mais à cause d'une surchauffe générale, la boite a cédé provoquant l'abandon. Alonso retient surtout une pénalité injustifiée selon lui mais qui au final ne change rien. Au Canada ça risque d'être plus compliqué en revanche pour McLaren.
Enfin les Manor sont encore une fois à l'arrivée, en 16e et 17e positions, Merhi pour une fois devant Stevens. Pour une fois le jeune Espagnol a été en mesure de donner la vie dure à son équipier mais il faut dire que Stevens a endommagé son aileron avant au départ ce qui ne l'a pas aidé lors des 78 tours de course. En terminant à deux tours, les deux Manor ont dû surveiller constamment leurs rétros et s'en sont bien tirées compte tenu de l'exigence de la piste.


Prochain rendez-vous au Canada, un Grand Prix qui promet des surprises et de l'action !


Course
Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
1Nico RosbergMercedes AMG78 laps - 1h49m18.420s1
2Sebastian VettelFerrari+4.4861
3Lewis HamiltonMercedes AMG+6.0532
4Daniil KvyatRed Bull Renault+11.9651
5Daniel RicciardoRed Bull Renault+13.6082
6Kimi RaikkonenFerrari+14.3451
7Sergio PerezForce India Mercedes+15.0132
8Jenson ButtonMcLaren Honda+16.0632
9Felipe NasrSauber Ferrari+23.6262
10Carlos SainzToro Rosso Renault+25.0561
11Nico HulkenbergForce India Mercedes+26.2322
12Romain GrosjeanLotus Mercedes+28.4151
13Marcus EricssonSauber Ferrari+31.1593
14Valtteri BottasWilliams Mercedes+45.7892
15Felipe MassaWilliams Mercedes+1 lap3
16Roberto MerhiManor Ferrari+2 laps1
17Will StevensManor Ferrari+2 laps1
18Max VerstappenToro Rosso RenaultDNF2
19Fernando AlonsoMcLaren HondaDNF1
20Pastor MaldonadoLotus MercedesDNF1




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   Lun 25 Mai - 17:53

Au championnat, on a quelques petits changements. Lewis Hamilton reste bien sûr leader mais il ne compte plus que 10 points d'avance sur Rosberg, l'Allemand a profité des deux dernières courses pour combler en partie ce retard. Vettel n'est qu'à 28 points de Hamilton, et il en dispose de 38 d'avance sur Räikkönen. Pas de point pour Bottas et Massa, résultat Ricciardo revient sur leurs talons. Avec son meilleur résultat en F1, Kvyat passe de la 15e à la 8e place et compte enfin un résultat significatif. Nasr repasse devant Grosjean, à égalité de points. Pérez gagne deux places et permet à Force India de retrouver des couleurs. Enfin Jenson Button ouvre son compteur 2015.

Chez les constructeurs maintenant, l'avance de Mercedes est de 84 points sur Ferrari, l'équipe anglo-allemande est seule au monde, la Scuderia compte elle même 77 points d'avance sur Williams qui a fait chou blanc ce weekend. En revanche Red Bull marque 22 points, alors que l'équipe n'en avait marqué que 30 en cinq courses. A un tel rythme l'écurie pourrait rapidement revenir sur Williams mais le problème c'est qu'elle risque rapidement d'être à cours de moteurs. Sauber reste 5e, quatre longueurs devant Force India qui dépasse Lotus et Toro Rosso et effectue la bonne opération du weekend. Enstone n'a pas marqué et concède un point au team de Vijay Mallya, et devance Toro Rosso d'une seule unité. McLaren compte désormais quatre points et espère bien revenir rapidement sur ce groupe.


Pos.PilotePointsEvolutionPos.EquipePointsEvolution
1Lewis Hamilton12601Mercedes2420
2Nico Rosberg11602Ferrari1580
3Sebastian Vettel9803Williams810
4Kimi Raikkonen6004Red Bull520
5Valtteri Bottas4205Sauber210
6Felipe Massa3906Force India172
7Daniel Ricciardo3507Lotus161
8Daniil Kvyat1778Toro Rosso151
9Felipe Nasr1609McLaren40
10Romain Grosjean16210Manor00
11Sergio Perez112
12Carlos Sainz92
13Nico Hulkenberg61
14Max Verstappen63
15Marcus Ericsson51
16Jenson Button41
17Fernando Alonso01
18Roberto Merhi00
19Will Stevens00
20Pastor Maldonado00
21Kevin Magnussen00




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix de Monaco 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix de Monaco 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix d'Espagne 2015
» Grand Prix de Belgique 2015
» Grand Prix d'Italie 2015
» Grand Prix du Japon 2015
» Grand Prix de Russie 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge F1 :: Hors-Jeu :: La F1 en générale de Gallezian-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Sports virtuels