Challenge F1

Challenge F1

AccueilAccueil  JeuJeu  Le T'ChatLe T'Chat  S'enregistrerS'enregistrer  FacebookFacebook  TwitterTwitter  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Grand Prix d'Autriche 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le vainqueur au Red Bull Ring
Lewis Hamilton
33%
 33% [ 2 ]
Nico Rosberg
17%
 17% [ 1 ]
Daniel Ricciardo
0%
 0% [ 0 ]
Daniil Kvyat
0%
 0% [ 0 ]
Valtteri Bottas
0%
 0% [ 0 ]
Felipe Massa
0%
 0% [ 0 ]
Sebastian Vettel
33%
 33% [ 2 ]
Kimi Räikkönen
17%
 17% [ 1 ]
Fernando Alonso
0%
 0% [ 0 ]
Jenson Button
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Force India
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Toro Rosso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Lotus
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Manor
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Sauber
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Grand Prix d'Autriche 2015   Jeu 18 Juin - 17:11

Retour en Europe après l'escapade au Canada, la F1 débarque à Spielberg dans le fief de Red Bull. En l'absence d'un Grand Prix d'Allemagne cette année, il s'agira également d'une course à domicile pour Mercedes, dont le siège social de Stuttgart est proche. Après une première édition réussie l'an passé, un retour après une longue absence, les places semblent se vendre plus difficilement cette année.

Le Red Bull Ring reste un tracé très particulier, en altitude, comportant de longues lignes droites, des virages lents et de gros freinages, avec une partie intérieure plus sinueuse et technique. Par certains côté le tracé ressemble à celui de Bahreïn et les voitures à l'aise au Canada devraient également se montrer efficaces ici. L'an passé, Rosberg s'était imposé mais Williams avait signé la pole grâce à Massa. On peut s'attendre à ce que Ferrari, pour qui tout n'a pas parfaitement fonctionné au Canada, soit performante ici. En délicatesse avec les freins à Montréal, Mercedes aura une nouvelle fois à cœur d'imposer la prudence à ses pilotes.  

Du côté de chez Honda, on envisage de monter un bloc amélioré sur la McLaren d'Alonso, si tel est le cas l'Espagnol prendra 20 places de pénalité sur la grille, mais comme les monoplaces de Woking ne sont toujours pas capables d'intégrer le top 10 ce ne serait pas une catastrophe. Le motoriste japonais étudie la possibilité de propulser une seconde équipe l'an prochain, on parle de Manor en coulisse. Un choix qui permettrait à McLaren de placer Magnussen et / ou Vandoorne en échange d'une dette que la petite équipe a contracté auprès de McLaren.
Enfin, on assistera au retour du nouveau héros du Mans, Hülkenberg, évidemment sa victoire mancelle ne va pas donner d'ailes à sa Force India, mais nul doute que ses collègues pilotes lui poseront des questions pour savoir comment c'était...

Allez je sens bien Hamilton poursuivre sur sa dynamique ce weekend.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   Ven 19 Juin - 16:45

Et c'est parti pour la première séance d'essais en Autriche, ce matin les Mercedes ont mis les choses au point, Rosberg signant le meilleur chrono devant Hamilton. Räikkönen est 4e et Vettel est tombé en panne.

Chez McLaren, on débarque avec une MP4-30 toute neuve, disposant d'un nouveau nez, de nouveaux ailerons, d'un nouveau fond plat, en revanche ça n'a pas empêché Alonso de tomber en panne dès son premier tour de piste ! L'Espagnol ne pourra tourner qu'en fin de séance. Chez Red Bull, on est à la peine avec ce tracé moteur, l'équipe semble d'ailleurs vouloir sacrifier ses chances à domicile en montant des nouveaux blocs moteurs. e cette manière Red Bull préserve ses chances pour Silverstone et le Hungaroring où les voitures devraient mieux se comporter. Les pilotes seront pénalisés de même qu'Alonso. Après une petite demi-heure, Vettel s'arrête en bord de piste à cause d'un problème de transmission. Chez Lotus, Palmer a une nouvelle fois remplacé Grosjean pour cette séance.

Mercedes n'a pas rencontré de soucis, mais Räikkönen n'est pas très loin de ses rivaux.


EL1
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Nico RosbergMercedes AMG1:10.40136
2Lewis HamiltonMercedes AMG1:10.70928
3Kimi RaikkonenFerrari1:11.02822
4Valtteri BottasWilliams Mercedes1:11.45226
5Felipe NasrSauber Ferrari1:11.63328
6Daniil KvyatRed Bull Renault1:11.64231
7Daniel RicciardoRed Bull Renault1:11.72429
8Max VerstappenToro Rosso Renault1:11.82538
9Felipe MassaWilliams Mercedes1:11.89029
10Sergio PerezForce India Mercedes1:11.90537
11Carlos SainzToro Rosso Renault1:11.94832
12Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:12.00434
13Nico HulkenbergForce India Mercedes1:12.03136
14Jolyon PalmerLotus Mercedes1:12.05027
15Marcus EricssonSauber Ferrari1:12.15930
16Jenson ButtonMcLaren Honda1:12.92030
17Fernando AlonsoMcLaren Honda1:13.27210
18Will StevensManor Ferrari1:13.93729
19Roberto MerhiManor Ferrari1:15.45911
20Sebastian VettelFerrari1:15.6844




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   Ven 19 Juin - 17:22

Lors de la seconde séance, Ferrari a bouleversé la hiérarchie, signant le meilleur temps avant de tomber à nouveau en panne. Il devance Rosberg et Räikkönen. Auteur de plusieurs erreurs, Hamilton se classe 5e.

Il faudra s'y attendre cette saison, dès qu'on diminue un peu les appuis sur les voitures, les Ferrari pointent leur museau. Cependant, la fiabilité est le talon d'Achille des Rouges ce weekend puisque la boite trahira une nouvelle fois Vettel en fin de séance. Autre constat, les voitures équipées du bloc Mercedes tirent leur épingle du jeu. Les Flèches d'Argent sont évidemment aux avant-postes, Rosberg semble plus à l'aise que Hamilton, l'Anglais a bloqué ses roues à plusieurs reprises, l'équilibre n'est pas parfait. Comme au Canada, les Lotus sont là, et les deux Force India occupent aussi le top 10. En revanche les Red Bull sont loin et devancées par les Toro Rosso, comme les McLaren qui risquent de vivre un weekend difficile. Difficile de savoir ce que fait Williams, les voitures sont loin mais le Red Bull Ring doit leur convenir.

Autre info à savoir, l'usure des pneus est très faible, les pneus les plus tendres seront donc exploités au maximum, on verra si ça peut changer la donne.


EL2
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Sebastian VettelFerrari1:09.60028
2Nico RosbergMercedes AMG1:09.61150
3Kimi RaikkonenFerrari1:09.86041
4Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:09.91444
5Lewis HamiltonMercedes AMG1:10.13749
6Nico HulkenbergForce India Mercedes1:10.16049
7Romain GrosjeanLotus Mercedes1:10.26738
8Max VerstappenToro Rosso Renault1:10.35648
9Felipe NasrSauber Ferrari1:10.49539
10Sergio PerezForce India Mercedes1:10.58546
11Carlos SainzToro Rosso Renault1:10.63150
12Daniil KvyatRed Bull Renault1:10.68648
13Marcus EricssonSauber Ferrari1:10.74440
14Valtteri BottasWilliams Mercedes1:10.74634
15Felipe MassaWilliams Mercedes1:11.01142
16Fernando AlonsoMcLaren Honda1:11.51717
17Daniel RicciardoRed Bull Renault1:11.67638
18Jenson ButtonMcLaren Honda1:11.91917
19Will StevensManor Ferrari1:12.52234
20Roberto MerhiManor Ferrari1:13.09434




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   Sam 20 Juin - 14:01

3e séance d'essais, avec la pluie qui s'en mêle, la pluie sera au rendez vous pour la qualif ! Vettel signe le meilleur temps de la matinée devant Hamilton et Räikkönen, ça pourrait être serré cet aprem !

Vettel a signé le meilleur temps en début de séance. La pluie est arrivée peu après la mi-séance. Un drapeau rouge a dû être hissé par Alonso qui est encore tombé en panne dans la ligne droite des stands. Sous la pluie, le Red Bull Ring est délicat, Hülkenberg, Verstappen et Sainz sont en effets partis à la faute malgré avoir chaussé des pneus intermédiaires.


EL3
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Sebastian VettelFerrari1:09.99416
2Lewis HamiltonMercedes AMG1:10.01116
3Kimi RaikkonenFerrari1:10.17712
4Sergio PerezForce India Mercedes1:10.22114
5Nico RosbergMercedes AMG1:10.33223
6Felipe MassaWilliams Mercedes1:10.40818
7Valtteri BottasWilliams Mercedes1:10.41714
8Max VerstappenToro Rosso Renault1:10.43623
9Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:10.57612
10Romain GrosjeanLotus Mercedes1:10.8638
11Nico HulkenbergForce India Mercedes1:11.00914
12Marcus EricssonSauber Ferrari1:11.05822
13Carlos SainzToro Rosso Renault1:11.13918
14Daniil KvyatRed Bull Renault1:11.13914
15Fernando AlonsoMcLaren Honda1:11.16813
16Daniel RicciardoRed Bull Renault1:11.81910
17Felipe NasrSauber Ferrari1:11.9069
18Jenson ButtonMcLaren Honda1:12.61616
19Will StevensManor Ferrari1:13.32814
20Roberto MerhiManor Ferrari1:13.9608




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   Sam 20 Juin - 15:28

On annonçait de l'action pour la qualification, et on a été servi, même si à la fin les Mercedes occupent la première devant Vettel. Il s'agit de la 45e pole de l'Anglais qui égalise un certain Sebastian Vettel. 


Q1 débute sur une piste humide après les averses de la matinée, mais il ne pleut pas. Les pilotes s'élancent en intermédiaires, mais les pilotes tentent rapidement de passer les slicks. Comme la piste s'améliore à chaque tour, tout le monde est contraint de passer les super-tendres, y compris les Mercedes et les Ferrari. Ca s'agite dans les cinq dernières minutes, les chronos tombent, et finalement Rosberg signe le meilleur temps après un début de séance compliqué, devant Sainz et Vettel. Les Manor sont éliminées, Pérez et Button également, ainsi que Räikkönen, qui n'a pas réussi à améliorer au moment le plus crucial. Ca ne va pas aider Iceman à obtenir un bon résultat ce weekend.


Sainz signe le premier chrono en Q2, les Red Bull prennent aussi très rapidement la piste. L'Espagnol est ensuite battu par Hülkenberg, puis par Rosberg. Un temps mal classé, Hamilton monte au 3e rang derrière Kvyat. Vettel attend les dernières minutes pour monter en piste et signe le meilleur temps, immédiatement récupéré par Rosberg. Derrière c'est serré d'autant plus que la piste s'améliore encore. Maldonado, Ericsson, Sainz, Ricciardo et Alonso sont éliminés. Rosberg est en tête du classement avec une marge confortable sur Hamilton, et Vettel et 3. Le top 10 est panaché, avec les deux Mercedes, les deux Williams, une Ferrari, une Red Bull, une Toro Rosso, une Lotus, une Sauber et une Force India. Seules McLaren et Manor n'ont pas su mettre un pilote dans le top 10.


Personne ne se précipite en piste pour la Q3, Bottas s'élance en premier mais c'est Rosberg qui signe le premier meilleur temps, sept dixièmes devant Hamilton et les Williams. Vettel prend la piste alors qu'il reste sept minutes. Pendant ce temps-là Hamilton s'empare du meilleur chrono pour deux dixièmes alors que Vettel se hisse en 3e position. Lors du dernier run, Vettel améliore, alors que Hamilton part en tête-à-queue au premier virage. Quelques secondes plus tard, c'est Rosberg qui sort au dernier virage, loupant ainsi une belle opportunité et donnant ainsi la pole à Hamilton. Derrière les deux Mercedes, on trouve donc Vettel, Massa, Hülkenberg, Bottas, Verstappen, Kvyat, Nasr et Grosjean qui n'a pas tourné à cause d'un souci hydraulique.


Plusieurs pilotes seront affectés par des pénalités, notamment McLaren qui a changé le moteur sur ses deux voitures et la boite de vitesses. Button et Alonso prennent donc 25 places de pénalité qui se transformeront en drive-through ou stop & go. Avec un changement de moteur, Ricciardo et Kvyat reculeront de 10 places sur la grille. 



Qualification
Pos.PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:12.2181:09.0621:08.455
2Nico RosbergMercedes AMG1:10.9761:08.6341:08.655
3Sebastian VettelFerrari1:11.1841:09.3921:08.810
4Felipe MassaWilliams Mercedes1:11.8301:09.7191:09.192
5Nico HulkenbergForce India Mercedes1:11.3191:09.6041:09.278
6Valtteri BottasWilliams Mercedes1:11.8941:09.5981:09.319
7Max VerstappenToro Rosso Renault1:11.3071:09.6311:09.612
8Daniil KvyatRed Bull Renault1:12.0921:10.1871:09.694
9Felipe NasrSauber Ferrari1:12.0011:09.6521:09.713
10Romain GrosjeanLotus Mercedes1:11.8211:09.920- :—.---






11Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:11.6611:10.374
12Marcus EricssonSauber Ferrari1:12.3881:10.426
13Carlos SainzToro Rosso Renault1:11.1581:10.465
14Daniel RicciardoRed Bull Renault1:11.9731:10.482
15Fernando AlonsoMcLaren Honda1:12.5081:10.736






16Sergio PerezForce India Mercedes1:12.522

17Jenson ButtonMcLaren Honda1:12.632

18Kimi RaikkonenFerrari1:12.867

19Roberto MerhiManor Ferrari1:14.071

20Will StevensManor Ferrari1:15.368

10 places de pénalité pour Kvyat, 10 places de pénalité et pénalité de 5 secondes pour Ricciardo lors de son 1er arrêt, 5e moteur ; 25 places de pénalité et drive-through dans les trois premiers tours pour Alonso, 25 places de pénalité et stop & go de 10 secondes dans les trois premiers tours pour Button, changement d'unité de puissance et de boite de vitesses




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   Dim 21 Juin - 22:53

On a eu le droit à une course assez animée sur le Red Bull Ring aujourd'hui, grâce aux nombreuses bagarres dans le peloton. Profitant d'un bon départ, Rosberg saisit la tête et volera vers une victoire tranquille devant Hamilton. Victime d'un ennui avec une roue lors de son unique arrêt, Vettel laisse la 3e place à Massa.


C'est sous un ciel nuageux mais sur une piste sèche que débute ce Grand Prix d'Autriche. Depuis le début de saison, on attend désespérement une lutte en piste entre Hamilton et Rosberg. Celle-ci aura bien lieu, mais sera très brève : au départ Rosberg s'arrache de son emplacement et s'infiltre à l'intérieur au premier virage. Hamilton mettra la pression au freinage des 2e et 3e virages, mais ça sera tout. En effet, Räikkönen et Alonso ont réalisé un départ fracassant, le Finlandais a perdu le contrôle de sa Ferrari on accélérant à la sortie du second virage, emmenant Alonso avec lui dans le rail. Par un effet d'engrenage, la McLaren a escaladé à la fois le rail et la SF15-T, une image impressionnante, c'était moins une pour Räikkönen. La voiture de sécurité intervient alors que les deux hommes s'extraient de leurs voitures. C'est le 4e abandon de suite pour Alonso. Kvyat regagne les stands pour changer d'aileron et chausser les tendres. Dans le même temps, la Manor de Stevens s'arrête en bord de piste. Button s'arrête également à la fin du 3e tour. Rosberg est en tête devant Hamilton, Vettel, Massa 4e, Hülkenberg 5e, Verstappen 6e, Bottas 7e, Nasr 8e, Sainz 9e et Grosjean 10e. Au 7e tour, la course est enfin relancée, tout se passe bien devant, Rosberg repart le couteau entre les dents, Grosjean passe Sainz au 2e virage mais l'Espagnol récupère son bien avec autorité quelques centaines de mètres plus loin, permettant à Pérez de passer la Lotus dans le mouvement. Après seulement 9 tours, Button est déjà au ralenti, le Britannique regagne les stands tandis qu'Ericsson est pénalisé d'un drive through pour avoir anticipé le départ. La série noire se poursuit pour McLaren pour qui la saison devient une forme de séance d'essais grandeur nature. Alors que Rosberg se créé un matelas de de deux secondes sur Hamilton, Bottas qui mettait la pression à Verstappen depuis le restart dépasse le Hollandais pour le gain de la 6e place. En 11e position, Grosjean met la pression à Pérez, mais la Force India est rapide en ligne droite, le pilote Lotus perd pas mal de temps ! Peu après, un drapeau jaune signale qu'Ericsson est au ralenti dans la ligne droite, mais quel que soit le problème, il est rapidement résolu et le Suédois peu rapidement reprendre un rythme normal. Hamilton ne baisse pas pavillon, mais Rosberg qui semble mieux exploiter ses pneus porte l'avance à 4 secondes après 20 tours. Derrière Vettel perd pied progressivement et se retrouve au delà de dix secondes.


Toujours bloqué derrière Pérez, Grosjean s'engouffre dans les stands au 24e passage. Il est rapidement imité par Nasr au 25e, Hülkenberg et Sainz au 26e. Avec des pneus à l'agonie, le vainqueur des 24 heures du Mans venait de se faire dépasser par Bottas. L'Espagnol pour sa part est pénalisé de 5 secondes pour vitesse excessive dans les stands. Bottas et Verstappen s'arrêtent au 27e tour, le Finlandais ressort derrière Hülkenberg, tout est à refaire. Peu après son arrêt, Verstappen harcèle Kvyat et le double facilement. Un camouflet pour Red Bull dont la RB11 souffre d'autres maux que le moteur. Le Russe se fait également dépasser par Grosjean De leur côté, les leaders restent en piste, mais Hamilton rattrape Rosberg dont les pneus commencent à se dégrader sérieusement. L'avance de Rosberg fond comme neige au soleil, Hamilton revient à deu secondes et l'Allemand oblique vers les stands au 34e tour, bloquant ses roues au passage. Nico ressort juste derrière Massa qui s'efface au 35e tour pour changer de gommes à son tour. Hamilton les imite au 36e tour, il ressort derrière Rosberg mais mord la ligne blanche à la sortie des stands. L'Anglais est logiquement pénalisé de 5 secondes sur son temps de course, qui seront sans conséquence pour lui mais qui ôtent une certaine pression à Rosberg. Victime d'un problème de boite de vitesse, Grosjean part dans le bac à gravier, il rejoint les stands pour abandonner. Resté seul en piste, Vettel stoppe à son tour lors de la 38e boucle, mais ça se passe mal avec la roue arrière droite. Le quadruple champion du monde perd du temps et la 3e place au profit de Massa. Dans le même temps Sainz a rejoint son box, victime d'un problème mécanique, les abandons se multiplient ce weekend !


Après la vague d'arrêt au stands, au 40e passage, le classement est le suivant : Rosberg en tête, avec désormais plus de 5 secondes sur Hamilton, sans compter sa pénalité, Massa est désormais 3e devant Vettel 4e, Bottas 5e a repassé Hülkenberg 6e, Verstappen est 7e, Ricciardo 8e, mais l'Australien ne s'est pas encore arrêté, Maldonado 9e et Nasr 10e. Au prises avec des gommes usées, Kvyat repasse par les stands. Ricciardo ne s'est toujours pas arrêté, le pilote Red Bull est menacé par Maldonado, équipé de supertendres. Le Vénézuélien dépasse au 49e tour, avant que l'Australien ne décide de passer par les stands au 51e tour, purgeant sa pénalité au passage. Maldonado a désormais Verstappen en point de mire. Plus rapide que Massa, Vettel grignote dixième après diième et revient dans le sillage de la Williams. La fin de course va être intéressante ! Désormais chaussé de pneus supertendres, Ricciardo dépasse Nasr au 59e tour et remonte dans les points. Alors qu'il reste 10 tours, Vettel est revenu à une seconde de Massa, la lutte va s'engager ! Maldonado s'en prend à Verstappen mais le jeune Néerlandais ne se laisse pas faire. Pastor se fait d'abord piéger en survirant à la sortie du premier virage. Quelques tours plus tard, le pilote Lotus manque de terminer dans le rail au freinage alors qu'il arrive DRS ouvert. On se demande encore comment Maldonado a fait pour récupérer sa voiture... Quoiqu'il en soit, la manoeuvre a surpris Verstappen qui tire tout droit au premier virage, et la Lotus s'engouffre pour récupérer la 7e position ! Devant Vettel ne parvient pas à trouver la faille, d'autant que la Williams tient la dragée haute à la Ferrari en ligne droite. Durant les derniers tours, Rosberg se plaint de grosses vibrations, il ralentit légèrement la cadence, mais la mécanique tient jusqu'au bout, l'Allemand s'impose comme l'an dernier sur un circuit qui semble lui convenir, c'est sa 11e victoire, autant que Massa, Barrichello et Jacques Villeneuve. Avec trois victoires sur les quatre dernières courses, Rosberg inverse la spirale négative dans laquelle il était tombé en début d'année. Hamilton monte sur son 15e podium consécutif et offre à Mercedes son 5e doublé de l'année. Massa renoue avec les joies du podium. Vettel est 4e, Bottas 5e, Hülkenberg, probablement revigoré par sa victoire au Mans termine 6e, son meilleur résultat cette saison. Maldonado rejoint l'arrivée en 7e position, comme au Canada. Verstappen est 8e, meilleur élément Red Bull ce weekend, Pérez 9e, et Ricciardo termine à une discrète 10e place.


Pour Mercedes, tout va comme il faut, après avoir loupé le coche en qualif, Rosberg a repris la situation en main dès le départ. Bien aidé par la safety car, il consolide sa position avant d'imprimer un rythme solide et remporte une victoire qui lui permet de rester dans le sillage de Hamilton. Moins à l'aise ce weekend, Hamilton n'a pas vraiment été en mesure d'inquiéter son équipier. Doublé au départ, le Britannique a maintenu la pression sur Rosberg mais une pénalité pour avoir coupé la ligne blanche après son arrêt l'a contraint à se contenter de la seconde place. Hamilton n'a plus qu'à espérer prendre sa revanche à Silverstone.

Pour Ferrari ce n'est pas le résultat espérer. Räikkönen a été éliminé d'entrée de jeu par ce qui semble être une erreur de pilotage. Le Finlandais s'est fait une belle frayeur en partant dans le rail en emmenant Alonso. A t-il été piégé par sa cartographie moteur ? En attendant Iceman peut être heureux de sortir indemne de cet accident, et il peine à tenir la comparaison par rapport à Vettel. Pour sa part, l'Allemand roulait en 3e position avant qu'un problème d'écrou ne gâche sa course et lui fasse perdre le podium. Ce n'est pas une grande première chez les rouges. Vettel a bien tenté de mettre la pression, mais en vain. Dommage, car on attendait mieux de ce weekend.


Chez Williams, c'est Massa qui tire les marrons du feu en récoltant le deuxième podium de l'année. A l'aise ce weekend, le Brésilien suivait Vettel en 4e position, et les ennuis de l'Allemand lui ont fait gagner une place. Solide dans les dix derniers tours, Massa n'a pas cédé et retrouve le champagne. Bousculé par Verstappen au départ, Bottas a dû rouler dans le peloton. Le Finlandais s'est rapidement débarrassé de la Toro Rosso, mais ça a été plus compliqué de passer Hülkenberg, à moteur égal, d'autant que Valtteri a dû doubler la Force India a deux reprises, avant et après son arrêt au stand. La fin de course a été plus calme, et dans l'ensemble Williams ramène beaucoup de points.

Chez Red Bull c'est une nouvelle fois la soupe à la grimace, Ricciardo ne ramenant qu'un petit point. Kvyat a dû repasser par les stands changer d'aileron à la fin du premier tour après un choc avec Pérez. Avec une voiture endommagée, le Russe a été contraint de faire de la figuration, il a été facilement dépassé la Verstappen et les Lotus, et ne termine qu'en 12e position. Ricciardo a décidé de partir en pneus prime et d'aller le plus loin possible. Cela lui a permis de revenir au contact des Lotus, Toro Rosso et Sauber. Profitant des supertendres pour son dernier relais, et malgré 5 secondes de pénalité, il dépasse Nasr et marque un petit point. Pas si mal vu les circonstances, mais Red Bull attend bien mieux.


En attendant l'apparition prochaine de la version B de la VJM08, les pilotes Force India ont fait du bon travail ce weekend. Probablement galvanisé par sa victoire au Mans, Hülkenberg a roulé en 5e position en début de course, contenant les assauts de Bottas mais le Finlandais a finalement pris le dessus. Avec la 6e place, Hülk réalise tout de même le meilleur résultat de Force India cette saison. Pérez n'a pas été en reste. Le Mexicain était en bagarre avec les Lotus durant le premier relais mais tout ne s'est pas passé comme prévu au stand. Remonté en piste assez loin, Checo a dépassé les Sauber et les Red Bull, pour terminer 9e. Ce petit paquet de point permet à Force India de repasser devant Lotus au championnat.

Belle course de Lotus où on ne peut que déplorer l'abandon de Grosjean. Le Franco-Suisse a été passé par Pérez après la neutralisation, et est resté coincé derrière la Force India jusqu'à ce qu'il s'arrête. Malheureusement, la boite de vitesse s'est peu après bloquée en 3e, contraignant Grosjean à l'abandon. Jusque-là resté sagement dans le sillage de son équipier, Maldonado est alors passé à l'action, bataillant d'abord avec Pérez, puis après son arrêt avec Ricciardo et Verstappen. Ce dernier duel fût de haute volée, Pastor ayant à plusieurs reprises manqué de finir dans le décor notamment dans les ultimes boucles, mais finalement il termine 7e. Désormais Lotus convoite la 4e place de Red Bull, mais il faudra faire des efforts sur la fiabilité.


Sauber n'a pas été capable de convertir sa belle qualif d'hier en points. Ericsson a volé de départ et récolté un drive through, en plus de cela il a endommagé sa voiture en roulant sur des débris. Un problème électronique a ensuite contraint le Suédois à ralentir, si bien que sa course a été compromise. Avec tous ces problèmes, Ericsson termine 13e à deux tours. Nasr a été en mesure de lutter pour les points, tenant la 8e position avant son arrêt. Cependant, la Sauber s'est ensuite montrée moins fringante, avec des freins en surchauffe, si bien que Maldonado, Pérez puis Ricciardo ont pris l'avantage. Le Brésilien termine 11e mais loupe les points de peu, si seulement Sauber disposait de plus de budget...

Chez Toro Rosso, après plusieurs courses compliquées, Verstappen retrouve les points. Incisif au départ, il passe Bottas avant d'être battu par la Williams. Son arrêt au stand lui permet de faire la loi dans le peloton, il dépasse avec aisance Kvyat puis Ricciardo. En fin de course, Verstappen se frotte au redoutable Maldonado qui parvient finalement à prendre l'avantage après une succession de manoeuvres risquées. Le Néerlandais termine 8e, c'est pas mal. Sainz a également livré plusieurs passes d'armes, dépassant Grosjean avec autorité. L'Espagnol a été ensuite pénalisé pour un excès de vitesse dans les stands lors de son arrêt, mais ce fût sans conséquence puisque sa Toro Rosso a rendu l'âme suite à une panne de batterie.


La situation chez McLaren tourne à la plaisanterie, tout comme les règles de pénalités. 25 places de pénalités, du drive through, du stop & go, sérieusement ? Honda a la tête sous l'eau et ce règlement ne va pas les aider à s'en sortir. Du reste la course a été de courte durée, deux virages pour Alonso, embarqué dans le rail par une embardée de Räikkönen. L'Espagnol qui a encaissé 34 G lors du choc peut être soulagé que ni lui ni son ancien équipier ne soit blessé. Button a pu assister à cet accident en spectateur, le Britannique est ensuite passé au stand. La McLaren a su tenir le rythme pendant la neutralisation, mais le retour au rythme de course lui a été fatal au bout de deux tours à cause d'un problème d'admission. C'est lamentable, mais au moins l'équipe aura économisé des pièces pour la prochaine course à Silverstone, épreuve à domicile.

Les nombreux abandons ont permis à Manor de signer son meilleur résultat cette saison, jusque là deux 15e places. A l'issue d'une course sans anecdote, Merhi termine 14e et dernier à trois tours de Rosberg. Néanmoins on ne peut que constater les progrès de l'Espagnol, complètement dominé en début de saison et qui a inversé la tendance depuis Monaco. Stevens n'a pas eu l'occasion d'aller bien loin, il doit se retirer dès le 2e tour à cause d'une fuite d'huile. Tout ce qu'on peut espérer chez Manor, c'est une succession d'abandons pour entrer dans les points. La voiture n'a bien sûr pas les qualités pour un tel objectif mais après tout Minardi à sa grande époque a su marquer des points avec des voitures du même acabit.



Course
Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
1Nico RosbergMercedes AMG71 laps - 1h30m16.930s1
2Lewis HamiltonMercedes AMG+8.8001
3Felipe MassaWilliams Mercedes+17.5731
4Sebastian VettelFerrari+18.1811
5Valtteri BottasWilliams Mercedes+53.6041
6Nico HulkenbergForce India Mercedes+64.0751
7Pastor MaldonadoLotus Mercedes+1 lap1
8Max VerstappenToro Rosso Renault+1 lap1
9Sergio PerezForce India Mercedes+1 lap1
10Daniel RicciardoRed Bull Renault+1 lap1
11Felipe NasrSauber Ferrari+1 lap1
12Daniil KvyatRed Bull Renault+1 lap2
13Marcus EricssonSauber Ferrari+2 laps3
14Roberto MerhiManor Ferrari+3 laps1
15Romain GrosjeanLotus MercedesDNF2
16Carlos SainzToro Rosso RenaultDNF2
17Jenson ButtonMcLaren HondaDNF3
18Will StevensManor FerrariDNF0
19Kimi RaikkonenFerrariDNF0
20Fernando AlonsoMcLaren HondaDNF0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   Mar 23 Juin - 13:26

Le classement au championnat après l'Autriche, Hamilton reste évidemment en tête, mais la victoire de Rosberg lui permet de pointer désormais à 10 points de son équipier. Vettel est à 49 points du Britannique, presque deux victoires de retard ça commence à faire beaucoup. Toujours 4e, Räikkönen ne compte plus que 5 et 10 points sur Bottas et Massa. Hülkenberg gagne trois place et compte désormais une seule unité de retard sur Kvyat. Avec ses nouveaux points, Maldonado compense son début de saison famélique, il est à seulement 5 points de Grosjean.

Pour les constructeurs, pas de changement devant, Mercedes est désormais au dessus de 300 points, Ferrari a perdu quelques plumes vis-à-vis de Williams mais les deux équipes sont séparées de 63 points. Force India dépasse Sauber et Lotus, avec leurs progrès récents et leur fiabilité, les deux écuries espèrent mettre la pression sur Red Bull. Force India a 24 points à rattraper et Lotus 26. Tranquillement, Toro Rosso se rapproche de Sauber, deux points séparent les deux équipes.


Pos.PilotePointsEvolutionPos.EquipePointsEvolution
1Lewis Hamilton16901Mercedes3280
2Nico Rosberg15902Ferrari1920
3Sebastian Vettel12003Williams1290
4Kimi Raikkonen7204Red Bull550
5Valtteri Bottas6705Force India312
6Felipe Massa6206Lotus291
7Daniel Ricciardo3607Sauber211
8Daniil Kvyat1908Toro Rosso190
9Nico Hulkenberg1839McLaren40
10Romain Grosjean17110Manor00
11Felipe Nasr161
12Sergio Perez131
13Pastor Maldonado122
14Max Verstappen100
15Carlos Sainz92
16Marcus Ericsson50
17Jenson Button40
18Fernando Alonso00
19Roberto Merhi00
20Will Stevens00
21Kevin Magnussen00




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix d'Autriche 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix d'Autriche 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix d'Autriche 2015
» Grand Prix d'Espagne 2015
» Grand Prix de Belgique 2015
» Grand Prix d'Italie 2015
» Grand Prix du Japon 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge F1 :: Hors-Jeu :: La F1 en générale de Gallezian-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit