Challenge F1

Challenge F1

AccueilAccueil  JeuJeu  Le T'ChatLe T'Chat  S'enregistrerS'enregistrer  FacebookFacebook  TwitterTwitter  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Grand Prix de Grande-Bretagne 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le vainqueur à Silverstone
Lewis Hamilton
0%
 0% [ 0 ]
Nico Rosberg
60%
 60% [ 3 ]
Daniel Ricciardo
0%
 0% [ 0 ]
Daniil Kvyat
0%
 0% [ 0 ]
Valtteri Bottas
0%
 0% [ 0 ]
Felipe Massa
0%
 0% [ 0 ]
Sebastian Vettel
40%
 40% [ 2 ]
Kimi Räikkönen
0%
 0% [ 0 ]
Fernando Alonso
0%
 0% [ 0 ]
Jenson Button
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Force India
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Toro Rosso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Lotus
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Manor
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Sauber.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Jeu 2 Juil - 18:52

Après leur petite escapade dans les Alpes autrichiennes, les équipes de F1 sont de retour à la maison pour la plupart avec la manche incontournable qu'est le Grand Prix de Grande-Bretagne. Et pour cause, Mercedes, Red Bull, Williams, Force India, Lotus et Marussia ont leur base dans les environs immédiats du circuits, seule McLaren a son usine de Woking située plus au sud. Pour 7 écuries sur 10 il s'agit donc de la course à domicile, la Mecque du sport automobile. Comme d'habitude, de nombreux employés des écuries qui ne viennent habituellement pas sur le terrain devraient être présents.

Lewis Hamilton est attendu sur ses terres, il a gagné deux fois dont l'an passé, mais il faudra encore compter sur Rosberg, vainqueur en 2013 et qui menait lors de l'édition 2014 avant de rencontrer un problème de boite de vitesses. Vettel, Räikkönen et Alonso ont également connu le succès sur l'ancien aérodrome, il faudra tenir les Rouges à l’œil, à priori les grandes courbes devraient quand même mieux convenir aux Flèches d'Argent. Pour Alonso, un succès n'est évidemment pas vraiment à envisager, des points seraient déjà bienvenus.

Pour le reste on parle beaucoup de l'avenir de Kimi Räikkönen, contesté en interne pour son niveau en qualification et pour ses deux dernières courses, avec un tête-à-queue au Canada et un violent crash en Autriche. Il se murmure que Ferrari aurait déjà pris une décision à son sujet pour l'an prochain. Iceman a déclaré être prêt à baisser ses revendications salariales et Vettel soutient le Finlandais avec qui il s'entend bien d'autant plus qu'il ne représente pas de réelle menace. Ferrari aurait discuté avec Bottas, Hülkenberg et Ricciardo. L'Australien serait prêt à quitter Red Bull mais reformer le binôme 2014 avec Vettel pourrait créer du bisbille à Maranello. Bottas est un pilote régulier mais qui n'est ne fait pas vraiment la différence par rapport à Massa, a t-il les épaules d'un champion. Quant à Hülkenberg, l'Allemand ronge son frein depuis des années dans des voitures de seconde zone tel un Fisichella. Bref, la position de Räikkönen est fragilisée alors que la période de transferts va tranquillement débuter. Reste à savoir si Ferrari veut se séparer de son champion du monde, le dernier à avoir mené une voiture rouge au titre il y a huit ans déjà, ou si elle cherche à lui faire endosser plus clairement un rôle de numéro 2. A suivre.

Vote Rosberg pour ce Grand Prix.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Ven 3 Juil - 14:59

La première journée d'essais débute sous un franc soleil à Silverstone. Mercedes se place déjà au sommet de la feuille des temps avec Rosberg et Hamilton qui devancent Verstappen. Tout n'a pas été simple pour l'équipe de Brackley, Rosberg a rapidement été stoppé par un problème hydraulique, mais il est remonté en piste en fin de séance pour signer le meilleur temps.

Sur une piste encore verte, les pilotes ont multiplié les petites erreurs, Hamilton notamment est parti au large à plusieurs reprises puis en tête-à-queue. Nasr a également réalisé une figure libre sur la piste. Côté performance, les Toro Rosso sont une nouvelle fois à l'aise, le châssis et l'aéro de la voiture fait merveille dans les grandes courbes et les machines de Faenza donnent la réplique aux Ferrari. Comme de coutume, Williams débute timidement le weekend, et McLaren a passé la première heure au stand. Pour sa première apparition, la Force India VJM08B débute tranquillement mais l'équipe fonde de grands espoirs sur cette voiture pour la suite. Plusieurs essayeurs en piste, Palmer remplace à nouveau Grosjean, Bottas cède son baquet à Susie Wolff et Ericsson confie le volant de sa Sauber à Marciello.


EL1
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Nico RosbergMercedes AMG1:34.27412
2Lewis HamiltonMercedes AMG1:34.34426
3Max VerstappenToro Rosso Renault1:35.53018
4Kimi RaikkonenFerrari1:35.58821
5Carlos SainzToro Rosso Renault1:35.66933
6Sebastian VettelFerrari1:35.73917
7Daniel RicciardoRed Bull Renault1:35.81826
8Daniil KvyatRed Bull Renault1:35.87622
9Nico HulkenbergForce India Mercedes1:36.15728
10Felipe MassaWilliams Mercedes1:36.45923
11Felipe NasrSauber Ferrari1:36.85520
12Sergio PerezForce India Mercedes1:36.88926
13Susie WolffWilliams Mercedes1:37.24219
14Jolyon PalmerLotus Mercedes1:37.26226
15Raffaele MarcielloSauber Ferrari1:37.37217
16Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:38.0808
17Fernando AlonsoMcLaren Honda1:38.22212
18Jenson ButtonMcLaren Honda1:38.86010
19Will StevensManor Ferrari1:38.98123
20Roberto MerhiManor Ferrari1:40.47723




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Ven 3 Juil - 17:52

Lors des EL2 Rosberg confirme sa bonne forme de la matinée en signant à nouveau le meilleur temps devant les Ferrari de Räikkönen et Vettel. Un peu en délicatesse, Hamilton ne pointe qu'au 4e rang.

La séance a été assez agitée, avec deux drapeaux rouges causés par les sorties de pistes de Grosjean et Merhi. Visiblement quelque chose a lâché sur la Lotus alors que Merhi a pu repartir par ses propres moyens. Mais la FIA préfère désormais agir avec prudence dans ces cas-là. Dommage en tous cas pour Grosjean qui risque encore une fois de manquer de temps de piste.
Chez Mercedes, Rosberg semble à l'aise alors que Hamilton se plaint d'un équilibre perfectible. Il faudra faire attention car les Ferrari sont une nouvelle fois efficace en rythme de course, elles rendent trois dixièmes à Rosberg. Les Red Bull grimpent dans la hiérarchie alors que les Toro Rosso restent dans le top 10. Williams est en retrait mais difficile de lire leur performance pour le moment, Silverstone leur convient sur le papier. Chez McLaren en revanche ça ne va toujours pas, Button faisant remarquer au muret que la MP4-30 était horrible à conduire.


EL2
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Nico RosbergMercedes AMG1:34.15534
2Kimi RaikkonenFerrari1:34.50229
3Sebastian VettelFerrari1:34.52227
4Lewis HamiltonMercedes AMG1:34.62123
5Daniil KvyatRed Bull Renault1:35.00925
6Daniel RicciardoRed Bull Renault1:35.15322
7Max VerstappenToro Rosso Renault1:35.30036
8Nico HulkenbergForce India Mercedes1:35.38734
9Carlos SainzToro Rosso Renault1:35.86637
10Felipe MassaWilliams Mercedes1:36.14733
11Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:36.16432
12Valtteri BottasWilliams Mercedes1:36.18333
13Sergio PerezForce India Mercedes1:36.35129
14Romain GrosjeanLotus Mercedes1:36.72821
15Fernando AlonsoMcLaren Honda1:36.73119
16Felipe NasrSauber Ferrari1:36.82223
17Jenson ButtonMcLaren Honda1:37.19616
18Marcus EricssonSauber Ferrari1:37.32737
19Will StevensManor Ferrari1:38.27921
20Roberto MerhiManor Ferrari1:39.87821




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Sam 4 Juil - 13:18

Après une première journée marquée par une forte chaleur, les températures sont plus clémentes à Silvertone. Hamilton en a profité pour augmenter sérieusement son rythme. Rosberg a été handicapé par une fuite en fin de séance mais il parvient à signer le second temps. Visiblement à l'aise, Räikkönen devance une nouvelle fois Vettel ce weekend en 3e position. Les Toro Rosso semblent constituer la 3e force du plateau, la lutte avec Williams sera intéressante.


EL3
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:32.91718
2Nico RosbergMercedes AMG1:33.46914
3Kimi RaikkonenFerrari1:33.69220
4Sebastian VettelFerrari1:33.91816
5Max VerstappenToro Rosso Renault1:34.14720
6Carlos SainzToro Rosso Renault1:34.28223
7Felipe MassaWilliams Mercedes1:34.50118
8Valtteri BottasWilliams Mercedes1:34.53819
9Daniil KvyatRed Bull Renault1:34.54516
10Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:34.70825
11Nico HulkenbergForce India Mercedes1:34.88621
12Daniel RicciardoRed Bull Renault1:34.89615
13Sergio PerezForce India Mercedes1:35.12122
14Romain GrosjeanLotus Mercedes1:35.24622
15Felipe NasrSauber Ferrari1:35.58719
16Jenson ButtonMcLaren Honda1:35.69519
17Marcus EricssonSauber Ferrari1:35.98920
18Fernando AlonsoMcLaren Honda1:36.1016
19Will StevensManor Ferrari1:37.98918
20Roberto MerhiManor Ferrari1:38.28518




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Sam 4 Juil - 15:28

La qualification à Silverstone, et c'est Hamilton qui signe le meilleur temps à domicile devant Rosberg. Une 46e pour le Britannique désormais devant Vettel dans l'exercice du tour lancé. Discrètes jusqu'à présent, les Williams partiront en 2e ligne et contrarient les plans de Ferrari, qui reste en embuscade.


En Q1, Hamilton est le premier des gros bras à prendre la piste, il établit le meilleur temps vite récupéré par Rosberg. Un peu trop optimiste, Verstappen part en tête-à-queue à l'entrée du stadium mais il parvient à repartir. Bottas et Räikkönen pointent à une seconde du leader. Cloué au stand en début de séance, Grosjean prend la piste à six minutes de la fin, il signe le 10e temps. Dans les dernières secondes, Räikkönen équipé de pneus médiums signe le meilleur temps, et Vettel le 3e. Nasr est éliminé, les McLaren d'Alonso et Button occuperont l'avant-dernière ligne et les Manor de Stevens et Merhi la dernière.


En Q2, tout le monde chausse les médiums, les Williams se lancent en premier, Bottas établit la marque, alors que Massa et Hamilton se loupent dans les premiers enchainements. C'est Rosberg qui s'empare du meilleur temps alors que Hülkenberg monte au 3e rang. Maldonado voit son chrono annulé pour être sorti large à Copse. Malgré une erreur dans son tour, Hamilton se hisse derrière Rosberg. Le chrono de Räikkönen est annulé pour être sorti large à son tour, plaçant Iceman en position délicate. Le Finlandais se relance et se qualifie de justesse alors que Bottas se place entre les Mercedes. Pérez échoue au 11e rang, les Lotus de Grosjean et Maldonado sont 12e et 14e un peu décevant, Verstappen est 13e avec des soucis d'équilibre et Ericsson est 15e.


Les Mercedes, Ferrari, Williams Red Bull, Hülkenberg et Sainz disputeront donc Q3. Les pilotes attendent sagement en début de séance, ils s'élancent en groupe après avoir laissé s'écouler deux minutes. Räikkönen signe le premier chrono, récupéré par Bottas puis Hamilton qui frappe fort en 1.32.248. Rosberg échoue à un dixième de son équipier. Massa signe le 4e temps, les Williams sont plus rapides que les Ferrari. A trois minutes de la fin, tout le monde repart, Bottas mène la chasse. Hamilton se rate er rentre au stand et Rosberg ne parvient pas à améliorer, offrant à Hamilton sa 46e pole. Les Williams sont en 2e ligne, Massa devant Bottas, un excellent résultat, Räikkönen et Vettel sont en 3e ligne. La lutte demain risque d'être intéressante. Kvyat 7e devance Ricciardo, seulement 10e. En 8e et 9e position, Sainz et Hülk sont bien placés pour jouer les points demain.


L'écart entre Hamilton et Rosberg est faible, et le poleman n'a pas souvent été récompensé en course lors des dernières éditions donc tout est ouvert pour demain, espérons une belle lutte en piste !



Qualification
Pos.PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:33.7961:33.0681:32.248
2Nico RosbergMercedes AMG1:33.4751:32.7371:32.361
3Felipe MassaWilliams Mercedes1:34.5421:33.7071:33.085
4Valtteri BottasWilliams Mercedes1:34.1711:33.0201:33.149
5Kimi RaikkonenFerrari1:33.4261:33.9111:33.379
6Sebastian VettelFerrari1:33.5621:33.6411:33.547
7Daniil KvyatRed Bull Renault1:34.4221:33.5201:33.636
8Carlos SainzToro Rosso Renault1:34.6411:34.0711:33.649
9Nico HulkenbergForce India Mercedes1:34.5941:33.6931:33.673
10Daniel RicciardoRed Bull Renault1:34.2721:33.7491:33.943






11Sergio PerezForce India Mercedes1:34.2501:34.268
12Romain GrosjeanLotus Mercedes1:34.6461:34.289
13Max VerstappenToro Rosso Renault1:34.8191:34.502
14Pastor MaldonadoLotus Mercedes1:34.8771:34.511
15Marcus EricssonSauber Ferrari1:34.6431:34.868






16Felipe NasrSauber Ferrari1:34.888

17Fernando AlonsoMcLaren Honda1:34.959

18Jenson ButtonMcLaren Honda1:35.207

19Will StevensManor Ferrari1:37.364

20Roberto MerhiManor Ferrari1:39.377





"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Dim 5 Juil - 20:45

On a eu droit à une sacrée course à rebondissements à Silverstone, la plus disputée depuis le début de saison : Les Williams ont en effet mené la vie dure aux Mercedes avant que la météo ne s'en mêle. Mais finalement, au prix d'une course tactique et pleine de pièges, les pilotes Mercedes signent le doublé, Hamilton s'impose pour la 3e fois à domicile, signant sa 38e victoire, deux de moins que Vettel et trois de moins que Senna. Avec la pole et le meilleur tour, il s'agit de son 8e hat trick. Opportuniste, Vettel monte sur le podium.

Les ennuis commencent avant le départ pour Felipe Nasr. Alors que le Brésilien se lançait pour rejoindre la grille, sa boite l'a lâché, contraignant la Sauber à l'abandon avant même le départ. Côté météo il fait beau mais on signale un risque d'averse dans l'après-midi. A l'extinction des feux, Massa s'arrache de sa 3e place et s'empare de la tête. Bottas est très bien parti également, il dépose Rosberg menace Hamilton dans les premiers enchainements mais l'Anglais reprend fermement sa position. Les Mercedes ont été laissées sur place, visiblement les procédures au niveau de l'embrayage sont à revoir ! La safety-car entre en piste, derrière il y a eu de la casse. Poussées par Ricciardo, les Lotus sont entrées en collision, Alonso part en tête-à-queue en essayant d'éviter l'accident et touche la roue arrière de Button qui décolle légèrement. Grosjean et Button restent sur le carreau, Maldonado abandonnera quelques minutes plus tard sur problème technique probablement lié à cet accrochage et Alonso est contraint à passer au stand pour changer d'aileron. La course est donc vite terminée pour l'écurie d'Enstone et s'avère compliquée pour McLaren. Le classement est le suivant, Massa en tête devant Hamilton et Bottas, Rosberg 4e, Hülkenberg 5e et auteur d'un départ canon, Räikkönen 6e, Kvyat 7e, Vettel 8e, Pérez 9e et Sainz 10e.

La safety-car s'efface à la fin du 3e tour, impatient de déborder Massa, Hamilton bloque les roues et sort large à Vale, permettant à Bottas de prendre la 2e place. La course est à peine relancée que Verstappen se fait piéger et échoue dans le gravier. C'est l'abandon pour le Néerlandais, ça sent la course à élimination ! Pérez en profite pour dépasser Vettel, le quadruple champion du monde est en difficulté en 9e position. Contrairement à d'habitude, ce sont les Williams qui dictent la cadence mais à l'évidence Massa n'est pas le plus rapide : Bottas piaffe d'impatience derrière son équipier, lui même suivi par Hamilton dans ses échappements. Prudent, Rosberg se laisse une légère marge mais tient le rythme sans problème. Seulement les Williams disposent d'un atout non négligeable, les monoplaces de Grove sont les plus rapides en ligne droite, ça sera dur de les dépasser ! Les quatre pilotes s'échappent vis-à-vis de Hülkenberg. La situation reste ainsi figée mais très tendue durant les premiers tours, personne ne pouvant se permettre une erreur : Massa ne compte au maximum que 5 dixièmes sur Bottas, lui même disposant du même écart sur Hamilton, et Rosberg pointant à moins de deux secondes du leader. Au 9e tour, Vettel passe Pérez pour la 8e place. Chez Williams, on sent la tension monter, on indique à Bottas pourtant plus rapide de ne pas attaquer Massa, mais le Finlandais indique qu'il passera à la moindre occasion ! Voyant leurs poulains déterminés à en découdre, Williams ne peut que leur indiquer d'être prudents ! Bottas se montre redoutable dans Hangar Straight et à Luffield, mais il en faut plus pour impressionner Massa. Derrière les Mercedes se contentent d'observer ça de près sans prendre le risque de s'accrocher. Ricciardo lance la salve des arrêts au stand au 12e tour, vite imité par Sainz. Räikkönen et Vettel tentent l'undercut au 14e et 15e tour pour se débarrasser de Hülkenberg et Kvyat. Alonso et Kvyat changent de gommes au 18e et 19e tour. Premier des leaders à s'arrêter, Lewis Hamilton au 20e tour ! Mercedes favorise le Britanniquequi sort devant Pérez en lui permettant de ressortir avec une piste claire devant lui alors que Rosberg va devoir patienter au moins un tour derrière les Williams. Au 21e passage, Massa et Rosberg rentre, c'est chaud entre les deux hommes à la sortie, Massa conserve l'avantage sur l'Allemand mais Hamilton est déjà passé. Bottas rentre au 22e tour, Hamilton et Massa passent mais le Finlandais ressort juste devant Rosberg ! Chez Sauber, Ericsson ravitaille au 24e tour. Pendant ce temps-là, Ricciardo est de retour au stand, ça sent l'abandon pour l'Australien.

Après cette salve d'arrêts, Hamilton est en tête devant Massa et Bottas, Rosberg est 4e, Räikkönen et Vettel 5e et 6e, l'undercut a fonctionné, Kvyat 7e, Hülkenberg 8e, Sainz 9e et Pérez 10. Hamilton est désormais bien placé pour l'emporter, aucun autre arrêt n'est à prévoir et les arrêts au stand lui ont permis de mettre les Williams moins rapides entre lui et Rosberg. L'Anglais en profite directement pour creuser un écart confortable sur ses poursuivants. Mais le ciel se couvre peu à peu et on annonce même des averses ce qui pourrait bouleverser le classement. Ne disposant pas d'autant de vitesse de pointe que Bottas, Rosberg ne parvient pas à trouver l'ouverture sur le Finlandais. Au fil des tours, Hamilton se créé un matelas de 5 secondes d'avance sur Massa, Bottas suit à 1.5 secondes avec Rosberg collé à son diffuseur. Chez Mercedes on indique à Rosberg de tenter le tout pour le tout, un message devenu rare dans une F1 où les consignes habituelles sont d'économiser les pneus et l'essence ! Au 32e tour, Sainz alors 10e abandonne et gare sa Toro Rosso à l'extérieur du dernier virage. La FIA déclenche alors la procédure de safety-car virtuelle, neutralisant la course mais permettant aux pilotes de conserver le même écart entre eux. La course est relancée au 36e tour, mais les gouttes commencent à tomber, surtout au niveau de l'ancien paddock où la piste devient rapidement piégeuse. La piste est bien humide à cet endroit mais sèche de l'autre côté du circuit ! Rosberg sort large et Hamilton également quelques instants plus tard. Vettel dépasse Räikkönen pour la 5e place, et le Finlandais décide de chausser les intermédiaires au 39e tour. Dans ces conditions mixtes, Rosberg se montre le plus rapide, il dépasse Bottas après Copse au 38e tour et Massa à l'entrée de l'Arena au 41e. Du côté de Räikkönen ce n'est pas très brillant, le Finlandais est 9e et use ses intermédiaires dans le premier et le troisième secteurs, pas assez humides pour de telles gommes. En tête, Rosberg fond sur Hamilton à qui il reprend deux secondes par tour, en l'espace de deux tours il est revenu dans ses échappements !

En difficulté, le leader rentre au stand au 43e tour, une décision risquée qui devient un véritable jackpot en l'espace de quelques secondes puisque la pluie redouble ! Vettel rentre également alors que Rosberg et les Williams qui ont déjà franchi la ligne vont devoir boucler un nouveau tour avant de pouvoir rentrer pour chausser les intermédiaires ! Après l'arrêt de l'Allemand, Hamilton reprend la tête alors que Bottas patiente derrière Massa pour changer de gommes. Vettel qui avait senti le bon coup en profite pour dépasser les machines de Grove ! A 7 tours de la fin, Hamilton est donc de retour en tête 9 secondes devant Rosberg et Vettel pointe désormais en 3e position ! Massa et Bottas sont 4e et 5e mais les Williams souffrent dans ces conditions humides. Kvyat est 6e, Hülkenberg 7e, Räikkönen 8e, Pérez 9e et Alonso 10e. Peu après Stevens par à la faute et tape le rail, l'Anglais y laisse son aileron avant mais la solide Manor reprend la piste. Räikkönen repasse au stand pour chausser des intermédiaires neufs, le Finlandais n'a pas eu de chance avec la stratégie. Dans ces conditions difficiles les pilotes sont prudents et les écarts se figent, Hamilton remporte une belle victoire devant Rosberg, les pilotes Mercedes sont allés chercher le doublé au mérite cette fois-ci. Après une course mouvementée, la stratégie permet à Vettel de montrer sur le podium alors que cette même stratégie et une voiture visiblement faible sous la pluie font perdre un bon résultat à Williams. Chose toute relative puisque Massa et Bottas sont 4e et 5e. Kvyat termine 6e, Hülkenberg 7e, Räikkönen 8e, Pérez 9e et Alonso 10e, l'Espagnol marque enfin son premier point de la saison. Pas de doutes cette course sensationnelle fera partie des classiques dans les années à venir !





Comme souvent cette saison, Mercedes signe le doublé mais le choses ont été bien plus complexes que prévues. Hamilton s'est fait passer au départ par Massa et par Bottas au restart après un freinage manqué. L'Anglais a attendu patiemment derrière les Williams et est rentré en premier au stand. Profitant de la vitesse de sa Mercedes sur une piste libre, il récupère la tête de course lorsque ses adversaires passent au stand. Menacé par Rosberg qui revient comme un boulet de canon lorsque la pluie s'invite, Hamilton est sauvé par la météo quand il rentre chausser des intermédiaires, la pluie à ce moment là et pénalise Rosberg, resté en piste. Une bonne stratégie et une bonne dose de réussite permettent à Lewis de triompher pour la 3e fois devant son public. Pour Rosberg tout a été plus compliqué. Dépassé par les Williams au départ, il reste sagement derrière Hamilton, mais l'équipe choisit d'arrêter le Britannique au stand avant lui. Rosberg s'arrête donc dans le même tour que Massa et voit Bottas sortir de la pitlane devant lui alors que Hamilton s'éloigne en tête. Déchaîné lorsque la pluie fait son apparition, l'Allemand colle deux secondes au tour à tout le monde, dépasse les Williams et rattrape Hamilton, mais une grosse averse lui fait perdre du temps alors qu'il reste à nouveau un tour de plus en piste que son équipier avec des slicks. Rosberg peut être déçu mais il a fait le spectacle, et laissé une grosse impression alors que sa course était compromisen rien n'est dit concernant le championnat.

Ferrari récolte un podium inespéré après un début de weekend pour le moins compliqué. Vettel a raté son départ est s'est retrouvé 9e. Il dépasse Pérez peu après mais c'est au stand qu'il parvient à gagner deux places et remonter en 6e position derrière Räikkönen. Rappelant à quel point il est à l'aise en conditions changeantes il passe Räikkönen et fait le bon choix en s'arrêtant au bon moment pour monter les intermédiaires. Les Williams ont stoppé trop tard et l'Allemand en profite pour gagner deux positions et monter sur un podium. C'est probablement quand on l'oublie que Vettel est le plus dangereux. Plus performant que Vettel ce weekend, Räikkönen ne tire à nouveau pas les marrons du feu. Dépassé par Hülkenberg au départ, Iceman récupère son bien lors de son arrêt. Inquiété par l'arrivée de la pluie, le Finlandais est débordé par Vettel et décide alors de passer en intermédiaires. Trop tôt : non seulement Räikkönen perd du temps mais en plus il détruit ses gommes et devra repasser une 3e fois par les stands. Malgré un bon rythme, Kimi ne termine donc que 8e. Mais le plus inquiétant pour la Scuderia est le niveau de performance affiché par Williams ce weekend. La Scuderia n'était que la 3e force aujourd'hui.

On peut dire que Williams a fait le show a domicile, mais l'équipe n'a pas été récompensée. Au départ Massa a flambé les Mercedes et pris la tête avant de résister à Bottas. Il ne peut contenir Hamilton lors des arrêts au stand et se retrouve 2e. Lorsque la pluie arrive, Felipe est battu par Rosberg en piste. Le Brésilien est piégé quand la pluie s'intensifie, il rentre au stand un tour après Vettel pour chausser les intermédiaires et perd le podium. Troisième au premier tour, Bottas passe Hamilton au restart puis attaque en vain son équipier. Il se retrouve 3e et harcelé par Rosberg après son arrêt. L'Allemand le passe à la faveur de la pluie, puis Bottas prend l'eau. Il perd du temps derrière Massa au stand et manque de se faire passer par Kvyat en toute fin de course. Massa termine finalement 4e et Bottas 5e, mais les Williams ont montré un sacré panache en menant en début de course. Les évolutions montrent que la voiture marche bien sur le sec, au point de devancer Ferrari et de défier Mercedes. Malheureusement Grove pêche toujours au niveau de la stratégie et on ne peut pas dire que la FW36 apprécie grandement l'eau.

Une seule Red Bull à l'arrivée, celle de Kvyat. Le Russe a mené prudemment sa barque, 7e entre les Ferrari en début de course, il est dépassé par Vettel au stand mais il prend l'avantage sur Hülkenberg. Pour une fois satisfait du comportement de sa Red Bull, il suit les Ferrari à distance et gagne une place grâce au pari perdu de Räikkönen. En toute fin de course, le Russe revient sur Bottas en perdition, mais il lui manquait un tour ou deux pour passer. Une 6e place satisfaisante. Pas de raison de sourire pour Ricciardo, l'Australien a plus ou moins provoqué l'accident du départ en touchant Grosjean au freinage. Il roule ensuite derrière Sainz en 11e position avant de rencontrer des problèmes d'ERS. La situation s'aggrave rapidement contraignant Ricciardo à l'abandon.

Silverstone devait être le baptême pour la Force India VJM08B, et à cette occasion, les deux voitures sont entrées dans les points. Sur un nuage depuis le Canada, Hülkenberg a réalisé un départ canon, passant de la 9e à la 5e place. L'Allemand a contenu Räikkönen durant le premier relais, mais les Ferrari ont joué l'undercut et l'ont passé au stand. Après son arrêt, l'Allemand est 8e et en bagarre avec Kvyat mais ne parvient pas à prendre l'avantage. Il termine 7e. Dominé par son équipier depuis plusieurs courses, Pérez n'a pas oublié comment piloter. Le Mexicain s'est rapidement invité dans le top 10 et à dépasser Vettel après la neutralisation. Rapidement battu par la Ferrari, il lutte avec Sainz pour les derniers points. Checo attend trop longtemps avant de chausser les intermédiaires, il perd pas mal de temps mais boucle la course en 9e position. Avec une voiture qui demande encore a être rodée, Force India réalise à nouveau une excellente opération et consolide sa 5e place au classement

Du côté de chez Lotus, la course a été très brève. Ricciardo a touché Grosjean au premier freinage, et le Franco-Suisse a été projeté contre Maldonado. Grosjean a été immédiatement contraint à l'abandon alors que Maldonado a dû renoncer après quelques centaines de mètres. Dommage car dans ces conditions Lotus pouvait jouer gros et c'est Force India qui en a profité.

Une seule Sauber au départ, Nasr a été contraint à l'abandon à cause de sa boite bloquée en 6e lors de son tour pour rejoindre la grille de départ. Ericsson pour sa part n'a pas fait d'étincelles. Ayant échappé à l'accrochage du départ, le Suédois décide de s'arrêter tardivement mais sa Sauber manque de rythme et surtout d'appuis dans les grandes courbes. Les abandons lui permettent d'envisager le point de la 10e place mais il fallait compter avec Alonso qui a arraché le dernier point avec détermination. Des évolutions pourraient arriver plus tard dans la saison pour Sauber, en attendant les C34 sont de moins en moins compétitives face à la concurrence.

Double abandon également chez Toro Rosso, ca a été vite pour Verstappen qui s'est planté tout seul dans le gravier au restart lors du 4e tour. Une nouvelle erreur de jeunesse alors que le Hollandais s'apprêtait à attaquer Ericsson, il a perdu l'arrière, piégé par ses pneus pas encore à température ou déventé. Accroché à la 9e position et en lutte avec les Force India, Sainz pouvait logiquement espérer des points mais un problème technique a mis fin à sa course de façon prématuré. Après un début de weekend encourageant, c'est décevant.

Après Monaco, McLaren marque un nouveau point à domicile grâce à Alonso qui peut enfin ouvrir son compteur. Mais que la course fut difficile. Les deux voitures ont été impliquée dans l'accrochage du départ, l'Espagnol est parti en tête-à-queue et a heurté Button. Décidément maudit à domicile, Jenson abandonne au premier virage. Après un passage au stand pour changer d'aileron, Alonso repart en fond de peloton, mais les abandons des Lotus, puis des Toro Rosso et de Ricciardo lui permettent de lutter pour le top 10 face à Ericsson. Alonso prend le dessus quand la pluie se met à tomber. Un point mérité, mais surtout dû aux circonstances. McLaren n'est toujours pas où elle devrait être.

Dans ces conditions difficiles, les pilotes Manor ont rallié l'arrivée, non sans difficulté. Stevens et Merhi ne disposent pas en effet de la voiture la plus équilibrée et la plus simple à conduire dans des conditions changeantes. L'équipe a choisi de chausser ses pilotes en intermédiaires dès les premières gouttes et les gommes se sont rapidement dégradées. L'Anglais avait l'avantage sur l'Espagnol mais il a tapé le mur à Luffield peu après la période de safety-car virtuelle. Après cette frayeur où il a laissé son aileron avant, Stevens a pu regagner les stands puis terminer la course en 13e position. Merhi n'a pas fait d'erreur mais il a dû repasser aussi par les stands tant ses gommes étaient usées. Il termine 12e. Un bon résultat d'ensemble pour Manor qui disposait de petites évolutions pour cette course à domicile.


Course
Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
1Lewis HamiltonMercedes AMG52 laps - 1h31m27.729s2
2Nico RosbergMercedes AMG+10.9562
3Sebastian VettelFerrari+25.4432
4Felipe MassaWilliams Mercedes+36.8392
5Valtteri BottasWilliams Mercedes+63.1942
6Daniil KvyatRed Bull Renault+63.9552
7Nico HulkenbergForce India Mercedes+78.7442
8Kimi RaikkonenFerrari+1 lap3
9Sergio PerezForce India Mercedes+1 lap2
10Fernando AlonsoMcLaren Honda+1 lap3
11Marcus EricssonSauber Ferrari+1 lap4
12Roberto MerhiManor Ferrari+3 laps2
13Will StevensManor Ferrari+3 laps2
14Carlos SainzToro Rosso RenaultDNF1
15Daniel RicciardoRed Bull RenaultDNF3
16Max VerstappenToro Rosso RenaultDNF0
17Pastor MaldonadoLotus MercedesDNF1
18Romain GrosjeanLotus MercedesDNF0
19Jenson ButtonMcLaren HondaDNF0
20Felipe NasrSauber FerrariDNS0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
titine
 
 
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 19

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Lun 6 Juil - 3:25

juste un petit mot sur le pit stop de Massa et Rosberg. Je suis étonné qu'il n'y est pas eut pénalité sur la façon que williams a relâché massa lorsque Rosberg arrive. je pense que sans Massa devant lui Rosberg aurait pu roulé plus vite, et de ce fait être devant bottas lorsque celui-ci sort des stands et la fin de course aurait pu être vraiment différente entre Hamilton et Rosberg . c'était Mansell je crois qui était nommé sur se GP pour les pénalité . Bizarrement ancien pilote Williams ou il a était champion du monde avec celle-ci. Peutêtre une coïncidence... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   Lun 6 Juil - 19:10

Oh je trouve qu'il n'y a pas de quoi à crier au scandale, pourtant tout le monde ici sait à quel point j'apprécie Rosberg. Ils n'ont pas mis en danger les mécanos, c'était serré mais il n'y a pas eu risque de collision. Mais c'est vrai que Rosberg a perdu beaucoup de temps dans l'affaire. C'est le sport et au moins on a eu du spectacle on va pas s'en plaindre !

Les évolutions au championnat maintenant, Hamilton et Rosberg joue toujours au chat et à la souris, le Britannique possède désormais 17 points d'avance, comme il y a un mois à Montréal. Vettel suit à 42 points de son compatriote. La régularité de Bottas lui permet de dépasser Räikkönen, les deux Finlandais et Massa se tiennent en trois points. A Iceman de réagir vite s'il veut conserver son baquet l'an prochain. Kvyat revient tranquillement sur Ricciardo, 9 points séparent les deux pilotes Red Bull. Attention derrière à Hülkenberg qui suit le Russe à trois points. En fond de classement, Alonso marque enfin un point, seuls les pilotes Manor n'ont pas encore ouvert le score.

Au niveau du championnat constructeurs, pas de changement dans la hiérarchie, avec son doublé Mercedes est 160 points devant Ferrari, à mi-saison le titre est déjà dans les esprits. Ferrari compte une solide marge de 60 points sur Williams, essentiellement grâce à Vettel mais l'équipe de Grove est à surveiller avec des évolutions qui ont rendu la FW37 plus compétitive. Quatrième avec 63 points, Red Bull ne compte que 24 unités d'avance sur Force India, la lutte peut sembler inégale entre ces deux équipes mais la nouvelle monoplace anglo-indienne provoque une sueur froide chez les anciens champions du monde au creux de la vague. Lotus est à dix points, Sauber compte huit unités de retard sur Enstone et deux d'avance sur Toro Rosso. Grâce à Alonso McLaren obtient son 5e point de l'année.

Pos.PilotePointsEvolutionPos.EquipePointsEvolution
1Lewis Hamilton19401Mercedes3710
2Nico Rosberg17702Ferrari2110
3Sebastian Vettel13503Williams1510
4Valtteri Bottas7714Red Bull630
5Kimi Raikkonen7615Force India390
6Felipe Massa7406Lotus290
7Daniel Ricciardo3607Sauber210
8Daniil Kvyat2708Toro Rosso190
9Nico Hulkenberg2409McLaren50
10Romain Grosjean17010Manor00
11Felipe Nasr160
12Sergio Perez150
13Pastor Maldonado120
14Max Verstappen100
15Carlos Sainz90
16Marcus Ericsson50
17Jenson Button40
18Fernando Alonso10
19Roberto Merhi00
20Will Stevens00
21Kevin Magnussen00




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix de Grande-Bretagne 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix de Grande-Bretagne 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix de Grande Bretagne 2016
» Grand Prix d'Abu Dhabi 2015
» Grand Prix de Bahraïn 2015
» Grand Prix d'Espagne 2015
» Grand Prix du Canada 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge F1 :: Hors-Jeu :: La F1 en générale de Gallezian-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit