Challenge F1

Challenge F1

AccueilAccueil  JeuJeu  Le T'ChatLe T'Chat  S'enregistrerS'enregistrer  FacebookFacebook  TwitterTwitter  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Grand Prix des Etats-Unis 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le vainqueur à Austin
Lewis Hamilton
43%
 43% [ 3 ]
Nico Rosberg
29%
 29% [ 2 ]
Daniel Ricciardo
0%
 0% [ 0 ]
Daniil Kvyat
0%
 0% [ 0 ]
Valtteri Bottas
0%
 0% [ 0 ]
Felipe Massa
0%
 0% [ 0 ]
Sebastian Vettel
14%
 14% [ 1 ]
Kimi Räikkönen
0%
 0% [ 0 ]
Fernando Alonso
0%
 0% [ 0 ]
Jenson Button
14%
 14% [ 1 ]
un pilote Force India
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Toro Rosso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Lotus
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Manor
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Sauber
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Jeu 22 Oct - 11:09

Plus que quatre, le championnat arrive doucement à son terme, d'ailleurs Lewis Hamilton pourrait mettre fin à tout suspens et empocher son titre dès ce weekend. Hamilton doit marquer 9 points de plus que Vettel et 2 de plus que Rosberg. Si l'Anglais s'impose et que Vettel ne fait pas mieux que 3e, Lewis sera titré. Si Hamilton est 2e, il sera champion si Rosberg ne gagne pas et si Vettel n'est pas dans le top 5, enfin si Hamilton est 3e, il sera champion si Rosberg n'est pas sur le podium et si Vettel n'est pas dans le top 6.

Côté piste, la F1 retourne à Austin avec plaisir, un rendez-vous qui s'est creusé une place de choix dès son apparition en 2012. Avec son premier virage en montée, ses esses exigeants rappelant Silverstone et Suzuka, des belles zones de dépassement et une ambiance chaleureuse à l'américaine, le spectacle est garanti. Toutefois, la météo du weekend devrait être maussade en raison d'un système dépressionnaire sur le Golfe du Mexique. De la pluie est prévue pour vendredi et samedi, on annonce des éclaircies pour dimanche mais les pilotes ne seront pas à l'abri de quelques averses en course.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Loulou
 
 
avatar

Messages : 1071
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 36
Localisation : 68

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Jeu 22 Oct - 11:18

Un GP qui promet !!!

Comme j'en ai marre de pronostiquer Hamilton, je vais voter Button ...

Il sera 12° à l'entrée du dernier tour mais comme la dépression annoncée va faire sortir les 11 devant lui, il sera le seul à danser sous la pluie et ainsi rejoindre la ligne d'arrivée ...

Crédible ??? Non ??? Pas grave ....
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Ven 23 Oct - 18:52

Les éléments sont déchaînés pour ce début de weekend outre-atlantique, avec une dépression qui affecte le Golfe du Mexique, alors que pendant ce temps un puissant ouragan se dirige vers la côte occidentale du Mexique. La pluie est donc bien présente, et comme le nombre de pneus pluie alloué est limité, les pilotes ont choisi de peu tourner. Rosberg signe le meilleur temps devant les Red Bull de Kvyat et Ricciardo. Plusieurs pilotes sont partis au large, Bottas a même loupé son freinage dans les stands, le Finlandais a failli embarquer ses mécaniciens. La piste s'assèche progressivement, et les intermédiaires sont chaussés à 30 minutes de la fin de séance. Rosberg s'est fait plusieurs frayeurs avec ces gommes mais cela ne l'empêche pas de signer le meilleur temps. Marciello a remplacé Nasr chez Sauber, et chez Lotus Palmer devait tourner mais l'équipe a préféré confier le volant à Grosjean compte tenu des conditions. On pourrait cependant voir le Britannique évoluer en piste en EL2.


EL1
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Nico RosbergMercedes AMG1:53.9897
2Daniil KvyatRed Bull Renault1:55.2246
3Daniel RicciardoRed Bull Renault1:55.59210
4Carlos SainzToro Rosso Renault1:55.6678
5Lewis HamiltonMercedes AMG1:55.6934
6Sebastian VettelFerrari1:55.71010
7Max VerstappenToro Rosso Renault1:55.9697
8Kimi RaikkonenFerrari1:56.32610
9Fernando AlonsoMcLaren Honda1:56.83918
10Valtteri BottasWilliams Mercedes1:56.86615
11Felipe MassaWilliams Mercedes1:57.08113
12Sergio PerezForce India Mercedes1:57.1394
13Jenson ButtonMcLaren Honda1:57.49520
14Nico HulkenbergForce India Mercedes1:57.5184
15Romain GrosjeanLotus Mercedes1:58.31910
16Raffaele MarcielloSauber Ferrari1:59.43119
17Marcus EricssonSauber Ferrari1:59.74318
18Alexander RossiManor Ferrari2:01.15411
19Will StevensManor Ferrari2:01.90713
20Pastor MaldonadoLotus Mercedes- :—.---1




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Ven 23 Oct - 22:38

En raison de la très mauvaise météo, un déluge s'abat sur le Texas, la séance d'essais libres 2 a été annulée. Les conditions sont très mauvaises, avec plusieurs centimètres d'eau sur la piste, de l'orage, un vent fort. Impossible pour les monoplaces de prendre la piste et de toute manière l'hélicoptère médical ne peut pas voler.

Les conditions ne devraient pas être plus clémentes demain, le Grand Prix se tiendra donc dans des conditions très particulières, les équipes vont grandement manquer de roulage.


EL2
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes AMG- :—.---0
2Nico RosbergMercedes AMG- :—.---0
3Daniel RicciardoRed Bull Renault- :—.---0
4Daniil KvyatRed Bull Renault- :—.---0
5Valtteri BottasWilliams Mercedes- :—.---0
6Felipe MassaWilliams Mercedes- :—.---0
7Sebastian VettelFerrari- :—.---0
8Kimi RaikkonenFerrari- :—.---0
9Fernando AlonsoMcLaren Honda- :—.---0
10Jenson ButtonMcLaren Honda- :—.---0
11Nico HulkenbergForce India Mercedes- :—.---0
12Sergio PerezForce India Mercedes- :—.---0
13Max VerstappenToro Rosso Renault- :—.---0
14Carlos SainzToro Rosso Renault- :—.---0
15Romain GrosjeanLotus Mercedes- :—.---0
16Pastor MaldonadoLotus Mercedes- :—.---0
17Marcus EricssonSauber Ferrari- :—.---0
18Felipe NasrSauber Ferrari- :—.---0
19Will StevensManor Ferrari- :—.---0
20Alexander RossiManor Ferrari- :—.---0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Sam 24 Oct - 15:55

Les essais libres 3 ont été repoussés, la situation est difficile aux Etats-Unis avec la présence de l'ouragan, peu de chances que les F1 tournent aujourd'hui. A moins d'une amélioration, les essais risquent de ne pas avoir lieu. La qualification peut être reportée à demain, avant le Grand Prix, si toutefois les conditions le permettent.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Dim 25 Oct - 0:48

Malgré des conditions difficiles, et la quasi absence de fans sur le circuit, la FIA a décidé de faire tourner les monoplaces pour les EL3. Les qualifications ont été reportées à demain, et si jamais elles ne pouvaient avoir lieu, cette séance déterminerait la grille de départ. Hamilton a signé le meilleur temps devant Vettel et Hülkenberg.

La piste est détrempée mais la pluie modérée en début de séance, les Red Bull et les Lotus se sont pourtant rapidement attaquées au chrono. Les autres pilotes sont montés en piste peu après étant donné que la pluie risque de redoubler. Rosberg se fait surprendre et casse son aileron avant contre le rail. L'Allemand en est quitte pour un passage au stand mais il ne pourra pas signer de chrono avant le retour de l'averse. Celle ci est de courte durée, et les pilotes peuvent reprendre la piste, et Hamilton en profite pour signer le meilleur temps, jusqu'alors détenu par Vettel. Alors qu'il reste un peu plus de 20 minutes, les éléments se déchainent à nouveau et tout le peloton rentre au garage.

Les pilotes devront donc disputer le GP demain avec un très faible roulage, de quoi créer des surprises ?


EL3
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:59.5179
2Sebastian VettelFerrari2:00.3809
3Nico HulkenbergForce India Mercedes2:00.49612
4Valtteri BottasWilliams Mercedes2:00.52314
5Carlos SainzToro Rosso Renault2:00.68711
6Daniil KvyatRed Bull Renault2:00.69412
7Kimi RaikkonenFerrari2:00.7859
8Daniel RicciardoRed Bull Renault2:01.00812
9Nico RosbergMercedes AMG2:01.4747
10Felipe MassaWilliams Mercedes2:02.19913
11Sergio PerezForce India Mercedes2:02.66012
12Romain GrosjeanLotus Mercedes2:02.82510
13Pastor MaldonadoLotus Mercedes2:02.92111
14Fernando AlonsoMcLaren Honda2:03.3759
15Marcus EricssonSauber Ferrari2:04.39913
16Jenson ButtonMcLaren Honda2:05.2837
17Will StevensManor Ferrari2:05.37810
18Alexander RossiManor Ferrari2:05.60710
19Felipe NasrSauber Ferrari2:06.79210
20Max VerstappenToro Rosso Renault2:09.9947




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Dim 25 Oct - 17:38

La pluie est toujours présente à Austin pour la qualification. Les fortes précipitations vont empêcher les pilotes de disputer Q3. La pole est donc établie avec les chronos réalisés en Q2, et c'est Rosberg qui partira donc devant, avec Hamilton à ses côtés. Les Red Bull de Ricciardo et Kvyat sont en 2e ligne. Pénalisées pour changement de moteur, les Ferrari partiront en seconde partie de grille.

En Q1, les Lotus s'élancent en premier, mais d'après Grosjean, les conditions sont très délicates. Sainz se fait piéger et tape le mur, la FIA déploie immédiatement le drapeau rouge. Après 10 minutes d'interruption, la séance reprend, Hamilton signe le meilleur temps devant Ricciardo. Vettel se fait une frayeur en touchant légèrement le mur, mais la Ferrari n'est pas endommagée, l'Allemand retourne au stand. Ricciardo s'empare du meilleur temps en fin de session devant Rosberg et Hamilton. Les deux Sauber sont éliminées, comme les Manor et bien sur Sainz.

En Q2, les conditions empirent après une légère accalmie en début de séance, Vettel établit le meilleur temps, avant d'être battu par Räikkönen, puis Hamilton puis enfin Rosberg. Avec la pluie qui redouble, Räikkönen part deux fois en tête à queue, et Hamilton réalise aussi une figure. Vettel constate par radio que la piste est dangereuse et qu'il faudrait hisser le drapeau rouge. Les deux McLaren, les deux Lotus et Bottas sont éliminés. Rosberg devance Hamilton et Ricciardo.

Après quelques minutes d'attente, Q3 est annulée en raison des conditions difficiles, Rosberg est donc en pole pour la 3e fois de suite grâce à son chrono en Q2.


Qualification
Pos.PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3
1Nico RosbergMercedes AMG1:56.6711:56.824
2Lewis HamiltonMercedes AMG1:56.8711:56.929
3Daniel RicciardoRed Bull Renault1:56.4951:57.969
4Daniil KvyatRed Bull Renault1:57.6401:58.434
5Sebastian VettelFerrari2:00.9501:58.596
6Sergio PerezForce India Mercedes1:59.2841:59.210
7Nico HulkenbergForce India Mercedes1:58.3251:59.333
8Kimi RaikkonenFerrari1:58.1981:59.703
9Felipe MassaWilliams Mercedes2:00.9021:59.999
10Max VerstappenToro Rosso Renault1:58.6892:00.199






11Fernando AlonsoMcLaren Honda1:59.7042:00.265
12Valtteri BottasWilliams Mercedes1:59.5692:00.334
13Romain GrosjeanLotus Mercedes2:00.2362:00.595
14Jenson ButtonMcLaren Honda2:00.2612:01.193
15Pastor MaldonadoLotus Mercedes2:00.8442:01.604






16Marcus EricssonSauber Ferrari2:02.212

17Felipe NasrSauber Ferrari2:03.194

18Alexander RossiManor Ferrari2:04.176

19Will StevensManor Ferrari2:04.526

20Carlos SainzToro Rosso Renault2:07.304

10 places de pénalité pour Vettel et Räikkönen, changement de moteur ; 20 places de pénalité pour Stevens, changement de moteur




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Lun 26 Oct - 17:10

Après un début de weekend miné par les mauvaises conditions météo, on a eu droit dimanche à un véritable show à l'américaine. Un Grand Pri marqué par les accidents et de nombreux revirements, et qui s'est conclu par la victoire de Lewis Hamilton qui empoche son 3e titre. Rosberg, qui a offert la victoire à son équipier en partant à la faute, termine 2e, et Vettel 3e.







Avec des essais libres très perturbés par la pluie, et des qualifications reportées à dimanche matin et amputées de la Q3, on ne peut pas dire que la préparation du Grand Prix des Etats-Unis ait été optimale pour les équipes. Heureusement, il ne pleut plus ce dimanche après-midi à Austin, la piste est encore humide mais les pilotes partiront avec les pneus intermédiaires. Au départ, Hamilton s'élance mieux que Rosberg, l'Anglais se glisse à l'intérieur et pousse Rosberg en dehors de la piste ! L'Allemand se retrouve 5e alors que son équipier est en tête de la course. Un grand classique, mais la manœuvre de Hamilton était plus que limite. Derrière ça a bardé également, Alonso, Bottas, Grosjean et Stevens ont été pris dans des accrochages et rejoignent les stands. Rosberg dépasse déjà Pérez alors que les Sauber s'accrochent à leur tour. Hamilton franchit la ligne en tête devant Kvyat et Ricciardo, Rosberg est 4e, Pérez 5e, Hülkenberg 6e, Vettel est déjà remonté à la 7e place, Verstappen 8e, Button 9e et Räikkönen 10e. Les voitures impliquées dans des accrochages passent au stand, Bottas et Nasr tentent le pari de mettre les pneus tendres. Avec un aileron arrière trop endommagé, c'est l'abandon pour Stevens. En tête de course, Hamilton ne semble pas très serein, il est exposé aux attaques de Daniil Kvyat qui se fait très pressant derrière la Mercedes. Ricciardo et Rosberg restent en embuscade. En difficulté avec leurs slicks, Nasr et Bottas retournent au stand pour chausser à nouveau les intermédiaires, il y a trop d'eau en piste. Au 6e tour, la lutte est interrompue, la FIA lance la procédure de safety-car virtuelle pour évacuer les débris présents au premier virage. C'est l'occasion de souffler pour Hamilton, après un début de course difficile. Victime d'un problème de suspension, Bottas rejoint les stands pour jeter l'éponge. Au 8e tour, la course reprend, et Rosberg surprend Ricciardo dans les esses, avant de dépasser Kvyat quelques secondes plus tard. Voilà l'Allemand 2e, à la poursuite de Hamilton, ça pourrait être chaud en piste ! Les temps au tour s'améliorent, la piste commence à sécher, et les pilotes doivent commencer à gérer leurs gommes. Rosberg semble le plus à l'aise dans ces conditions changeantes, mais son DRS ne fonctionne pas et il ne parvient pas à trouver l'ouverture sur son équipier. Juste derrière, les Red Bull observent cela de près. Au 11e tour, Grosjean passe au stand et chausse les slicks. Mais victime d'un ennui de freins consécutif du choc au premier tour, le Franco-Suisse abandonne dès le tour suivant. Revenu sur Rosberg, Kvyat tente une attaque dans le dernier virage mais sort de la piste. Probablement perturbé par cet assaut, Rosberg rate son freinage et c'est Ricciardo qui en profite pour s'emparer de la 2e place. L'Australien s'en prend immédiatement à Hamilton qui est vraiment en délicatesse avec ses gommes. Plus loin dans le peloton, les Ferrari souffrent également, Vettel est aux prises avec Verstappen et Räikkönen, le pilote Toro Rosso vient à bout d'Iceman après une lutte assez âpre avant de dépasser Vettel. Au 16e tour, Ricciardo parvient à trouver l'ouverture dans les esses et dépasse Hamilton. La Red Bull mène le GP ! Hamilton perd pied, il décide de rentrer au 19e tour, imité par Vettel, Verstappen, Maldonado et Nasr. Ricciardo, Rosberg, Kvyat réagissent et s'arrêtent au 20e tour, accompagnés par Pérez, Räikkönen, Sainz et Hülkenberg. Tout le monde a désormais passé les slicks, et les pilotes vont devoir jouer les équilibristes. Räikkönen se fait piéger et tape le mur, mais le Finlandais parvient à regagner la piste, sa Ferrari est bien endommagée.



Après ces arrêts, Ricciardo est toujours leader devant Rosberg et Kvyat, Hamilton est 4e, Vettel 5e, Verstappen 6e, Pérez 7e, Sainz 8e, Hülkenberg 9e et Massa 10e. Alors que Räikkönen passe par les stands, Hamilton commence à harceler Kvyat. En pneus secs, les Red Bull ont l'air moins fringantes. Au 22e tour, Rosberg se débarrasse facilement de Ricciardo, l'Allemand récupère la tête de course. Dans le même temps, Hamilton s'empare de la 3e place au dépend de Kvyat. Peu après, le Russe cède face à Vettel qui s'immisce à la 4e place. Parti de loin, l'Allemand n'a pas dit son dernier mot. La fin de la course est anticipée chez Williams, Massa abandonne à son tour suite à un problème de suspension. Zéro pointé pour Williams ce weekend. Hamilton revient avec aisance sur Ricciardo et le dépasse au 26e tour. Les Mercedes sont aux deux premières positions, mais Rosberg dispose d'une marge importante. Au 27e tour, Räikkönen abandonne à cause de problèmes de freins, alors qu'Ericsson se range en bord de piste après l'épingle suite à une perte de puissance. La safety-car intervient et réduit l'avance de Rosberg à zéro. Les McLaren, Vettel, les Force India et Sainz passent par les stands mettre des pneus neufs, alors que les Mercedes et les Red Bull choisissent de rester en piste. Il reste une trentaine de tours à parcourir et c'est peut être une erreur du côté des leaders. En attendant, au 30e tour, Rosberg devance Hamilton et Ricciardo, Kvyat est 4e, Vettel 5e, Verstappen 6e, Hülkenberg 7e, Pérez 8e, Button 9e et Sainz 10e. Avec ses pneus médiums neufs, Vettel pourrait avoir fait la bonne affaire. Au restart au 33e tour, Rosberg s'envole sans problème, Vettel dépasse Kvyat puis Ricciardo, mais l'Australien parvient à récupérer son bien. Cependant l'Allemand lance une nouvelle attaque et se place en 3e position. Les Red Bull n'ont pas le rythme pour s'opposer à la Ferrari. Kvyat est en perdition, il se fait avaler par Verstappen et Hülkenberg. En tête de course, Hamilton a repris du poil de la bête, il roule dans les échappements de Rosberg et lui colle la pression. Derrière, Verstappen est une nouvelle fois déchaîné, après Kvyat, il dépasse Ricciardo. Hülkenberg se rapproche de la Red Bull et l'attaque mais les deux voitures se touchent ! Tandis que Ricciardo poursuit sa route, Hülkenberg reste sur le carreau. Un nouvel abandon pour l'Allemand qui les collectionne en ce moment. Kvyat profite de la situation pour passer Ricciardo. La FIA déploie pour la seconde fois la procédure de safety car virtuelle au 38e tour. Rosberg choisit de plonger dans les stands pour chausser des gommes tendres neuves alors que Hamilton reste en piste. Ses gommes pourront-elles tenir jusqu'au bout ? Les Red Bull passent au stand également. En attendant, Hamilton est leader devant Vettel et le prodige Verstappen, Rosberg est désormais 4e, Button 5e, Alonso 6e, Pérez 7e, Sainz 8e, Maldonado 9e et Kvyat 10e. Quelle mauvaise opération pour les Red Bull qui étaient devant en début de course !



Au 40e tour, la course est relancée, Hamilton gère correctement ce restart, et derrière Rosberg s'empare de la 3e place au dépend de Verstappen. L'Allemand fonce est dépasse facilement Vettel au 42e tour. Pari gagnant pour Nico qui gagne de grosses poignées de dixièmes sur un Hamilton en difficulté. Seulement, au 43e tour, Kvyat perd le contrôle sur un vibreur et tape le rail juste avant l'entrée des stands ! C'est la 4e neutralisation, cette fois-ci la safety-car intervient. Cet accident permet à Hamilton de regagner les stands sans perdre trop de temps. Vettel en profite aussi pour chausser les tendres, comme Maldonado, Sainz et Nasr. Rosberg repasse donc en tête devant Hamilton et Verstappen, Vettel est 4e, Button 5e, Alonso 6e, Pérez 7e, Ricciardo 8e, Maldonado 9e et Sainz 10e. La course est relancée au 47e tour, ça promet dix derniers tours de folie ! Rosberg gère correctement le restart alors que Vettel dépasse Verstappen pour la 3e place. Mais au 48e tour, Rosberg patine et manque de sortir de la piste, Hamilton en profite pour prendre la tête de course ! Derrière, la lutte est féroce entre les McLaren, les Toro Rosso, Ricciardo et Maldonado. Les monoplaces de Woking luttent pour de gros points mais elles ne sont pas aussi performantes que leurs rivales et c'est la foire d'empoigne. Ricciardo passe par les stands une nouvelle fois pour changer de gommes. Il se retrouve désormais en bagarre avec... Rossi et sa Manor alors qu'il luttait avec Hamilton un peu plus tôt. Alonso perd de la puissance et se fait dépasser. L'Espagnol demande à abandonner, mais chez McLaren on l'incite à rester en piste pour récupérer des points. Sainz finit par prendre l'avantage sur Button. Mais devant, les jeux sont faits, Hamilton se retrouve à sa position favorite alors que Rosberg est désormais sous la menace de Vettel. Mais le classement n'évoluera plus. Hamilton signe sa 43e victoire et décroche son 3e titre après une course très mouvementée qui restera dans les mémoires. Rosberg est second et Vettel 3e. Superbe boulot de Verstappen, 4e, Pérez est 5e, Sainz 6e, Button 7e, Maldonado 8e, Nasr 9e et Ricciardo 10e. Pénalisé de 5 secondes pour excès de vitesse dans les stands, Sainz perd une place au profit de Button. Sur le podium, l'ambiance est particulière, entre Hamilton très heureux d'entrer dans le club des triples champions du monde, aux côtés de Brabham, Stewart, Lauda, Piquet et bien sûr Senna ; et Rosberg qui ne parvient pas à cacher sa frustration et qui ne sabre même pas le champagne. Les jeux sont faits pour cette année, et Hamilton inscrit une nouvelle fois son nom sur les tablettes, mais il reste trois courses à disputer, la prochaine à Mexico qui effectue son retour au calendrier après plus de 20 ans d'absence.










Mercedes signe un nouveau doublé et après avoir obtenu en Russie le titre des constructeurs, l'équipe anglo-allemande décroche le titre pilotes grâce à Hamilton. Mais la course a été compliquée et pourrait laisser des traces en internes. Hamilton y est allé un peu fort au départ en poussant Rosberg hors piste, l'Allemand n'a que modérément apprécié. Le Britannique a souffert en course, harcelé par Kvyat, puis Rosberg, puis Ricciardo, en difficulté avec les intermédiaires, opérant un premier arrêt trop tôt qui lui a fait perdre des places. Il a choisit une mauvaise stratégie en choisissant de rester longtemps en piste avec des pneus tendres qui se sont usés. Mais à chaque fois la safety car a sauvé Hamilton, en lui ôtant la pression en début de course, puis en lui permettant de recoller à Rosberg, et enfin en lui permettant de changer ses gommes en fin de course. Quand Rosberg est parti à la faute en fin de course, Lewis n'en demandait pas tant. Un champion du monde a besoin d'un peu de réussite et saisit les opportunités qui se présente. Rosberg a été très fort. Bousculé au départ, il est revenu sur les Red Bull pour les dépasser, puis a saisi la tête après les premiers ravitaillements avant de creuser l'écart rapidement. L'abandon d'Ericsson réduit ses efforts à néant, celui de Hülkenberg lui permet de changer de stratégie et de repasser en pneus neufs. Un choix payant, l'Allemand signe le meilleur tour et fond sur Hamilton, mais la sortie de Kvyat permet à Hamilton de s'en sortir et de passer au stand. De retour en tête de course, Rosberg commet une erreur au pire moment, un tour après le restart, et laisse passer Hamilton. Un rude coup pour l'Allemand qui s'était jusque là montré brillant. Au lieu de ça, c'est un Rosberg effondré qui s'est présenté sur le podium. Et qui plus que jamais semble prendre le profil d'un numéro 2.



Les courses se ressemblent chez Ferrari, avec Vettel qui finit sur le podium, et Räikkönen à nouveau dans le décor. L'Allemand a une nouvelle fois montré tout son potentiel de champion en partant de loin. Remonté en 7e position après le départ, Vettel souffre avec les intermédiaires et se fait dépasser par Verstappen, mais la situation s'améliore avec les slicks, et l'Allemand en profite même pour passer les Red Bull. Il passe au stand lors de l'abandon d'Ericsson et chausse les médiums, avant de remonter en 3e position, après avoir une nouvelle fois dépassé les Red Bull. Vettel ne peut contenir Rosberg qui a chaussé des tendres neufs, et semble devoir se contenter de la 3e place. Le quadruple champion du monde repasse encore au stand lors du crash de Kvyat, pour passer des tendres. Il passe Verstappen et met la pression à Rosberg sur la fin mais termine finalement au 3e rang. C'est un Räikkönen particulièrement échaudé qui s'est débattu en milieu de peloton avec les Toro Rosso. Envoyé au largé par Verstappen, Iceman a encore lancé quelques répliques dont il a le secret par radio. Mais lors de son changement de pneus, le Finlandais se fait avoir et glisse sur une flque avant de taper le mur. Il parvient à repartir mais doit abandonner quelques tours plus tard à cause de freins endommagés. Le résultat est bon pour Vettel même si l'Allemand perd toutes ses chances de titre alors que Räikkönen boucle une seconde saison bien décevante.



Traditionnellement en difficulté quand il pleut, les Williams ont rapidement disparu de la circulation. Pris dans les accidents du départ, Bottas est repassé par les stands pour tenter de mettre les slicks. Comme il y avait trop d'eau, ça n'a pas marché. Valtteri décide donc de remettre les intermédiaires, mais sa suspension endommagée l'empêche d'aller plus loin. Également touché au départ, Massa a surnagé quelques tours, le Brésilien passe Button et Ericsson pour entrer dans le top 10, mais sa suspension est aussi endommagée et le Brésilien doit également abandonner peu après le 20e tour. Heureusement pour Williams, ce score vierge sera sans conséquences puisque Red Bull ne marque pas non plus.



Quelle course de Red Bull, l'équipe est passée du paradis à l'enfer en espace de quelques tours. Véloces en début de course, Kvyat et Ricciardo mettent une pression du tonnerre à Hamilton. Trop impulsif, le Russe s'égare en attaquant Rosberg et en partant à l'extérieur, alors que Ricciardo en profite pour récupérer la seconde place. L'Australien parvient même à dépasser le champion du monde et à prendre la tête, mais le passage aux gommes tendres signe la fin de la balade pour Red Bull. Les deux hommes ne peuvent contenir les Mercedes, puis ce sont Vettel et Verstappen qui imposent leur loi. Ricciardo et Kvyat restent en piste lorsque Ericsson abandonne. Un mauvais choix, Vettel et Verstappen en profitent pour les dépasser à nouveau, avant que Hülkenberg ne percute Ricciardo. La nouvelle neutralisation permet aux Red Bull de passer au stand, celle de l'Australien est endommagée mais peut néanmoins continuer. Kvyat et Ricciardo sont désormais 10e et 11e, mais les choses empirent encore lorsque le Russe dérape et termine dans le mur. Quelques tours plus tard, Ricciardo passe à nouveau par les stands et termine finalement 10e, arrachant le dernier point à Alonso. Alors que les voitures marchaient très bien en conditions humides, les RB11 sont devenues méconnaissables en pneus pour piste sèche, et la mauvaise stratégie a contribué à cet échec.



Chez Force India, Pérez a définitivement pris l'ascendant sur Hülkenberg en cette fin de saison. Alors que le Mexicain signe un nouveau top 5, l'Allemand a abandonné. La course a été difficile pour Pérez qui a dû prendre son mal en patience avec les intermédiaires. Il est 5e en début de course avant de plonger au classement après son premier arrêt. Le Mexicain éprouve des difficultés à maintenir ses gommes en température et se retrouve derrière son équipier. Pérez passe à nouveau au stand lors du crash de Kvyat, il se retrouve derrière les McLaren, mais parvient à prendre l'avantage. Checo remonte sur Verstappen en fin de course mais échoue à lui prendre la 4e place. Impliqué dans un choc au départ, Hülkenberg a légérement endommagé son aileron avant. Celà n'empêche pas l'Allemand de suivre son équipier. Hülk parvient même à dépasser son équipier lors des arrêts au stand et se retrouve en 7e position. Après l'abandon d'Ericsson, le vainqueur des 24 Heures du Mans s'attaque aux Red Bull, il passe Kvyat avant de s'en prendre à Ricciardo, mais il percute la Red Bull et arrache son train avant. Le problème lié à son aileron avant est à l'origine du crash. Dommage car l'Allemand a probablement loupé des gros points aujourd'hui. Mais la performance de Pérez met désormais Force India à l'abri de Lotus.



Un résultat mitigé pour Lotus, Maldonado marque quelques points alors que Grosjean abandonne. Impliqué dans un accident au départ, Grosjean a dû repasser au stand, il navigue en fond de peloton, et passe les slicks au 11e tour. En délicatesse avec ses freins, le Franco-Suisse abandonne au tour suivant. Maldonado a échappé au pire au départ, mais a perdu de nombreuses positions et s'est retrouvé en queue de peloton. Le Vénézuélien se rerouve en bagarre avec Button mais ne parvient pas à prendre l'avantage sur la McLaren. En grande difficulté avec ses gommes tendres, Pastor ne parvient pas à prendre l'avantage sur les McLaren, et se fait même dépasser par Alonso après la 2e neutralisation. L'abandon de Hülkenberg et le passage au stand des Red Bull lui permettent d'entrer dans le top 10. Il ne peut résister à Ricciardo, mais gagne deux positions quand l'Australien effectue un dernier arrêt tardif, et lorsque Alonso se retrouve en difficulté avec une perte de puissance. Revenu sur Button, le Vénézuélien ne parvient pas à prendre l'avantage et termine 8e. Ca a été dur, mais Maldonado récupère quelques points précieux, d'autant plus que Toro Rosso revient à pas de géants.



Les jeunes pilotes de Toro Rosso ont livré leur meilleure prestation de l'année. En début de course, Verstappen est aux prises avec les Ferrari avant de leur dicter sa loi, avec force dans le cas Räikkönen. Quand Ericsson abandonne, le Néerlandais décide de rester en piste. Il ne peut résister à Vettel mais dépasse des Red Bull en grande difficulté. Max monte en 3e position quand Rosberg effectue son second arrêt, mais la Toro Rosso ne peut pas longtemps résister à la Mercedes. Quand Kvyat abandonne, Verstappen reste en piste et récupère à nouveau la 3e position, mais Vettel, qui dispose de pneus neufs, récupère son bien. En fin de course, le jeune homme parvient à contenir Pérez et termine 4e, il égale son meilleur résultat. Parti dernier, Sainz évite les ennuis du premier virage pour se placer à la porte des points. Il se mêle rapidement à la bagarre avec les Ferrari et dépasse Räikkönen en perdition avec ses gommes. Après son premier arrêt, l'Espagnol se retrouve intercalé entre les Force India. Il effectue un arrêt supplémentaire lorsque Ericsson abandonne, et se bat ensuite avec les McLaren. Bloqué, il décide de s'arrêter encore lors de l'abandon de Kvyat. Bien lui en prend, il parvient à dépasser Button, mais pénalisé de 5 secondes pour excès de vitesse dans les stands, il termine finalement 7e. Avec ce résultat Toro Rosso peut garder l'espoir de passer Lotus au championnat.



Pour son 400e Grand Prix, Sauber termine dans les points avec Nasr. Pourtant ce n'était pas gagné d'avance. Nasr et Ericsson se sont accrochés au premier tour, et le Brésilien a dû repasser au stand avec de nombreux dégâts. Distancé, Nasr roule en fond de peloton et se bat avec Rossi, mais les différentes safety-car lui permettent de reprendre contact avec le peloton. En fin de course, le Brésilien dépasse Alonso et gagne une nouvelle place grâce à l'arrêt de Ricciardo. Malgré un choc avec son équipier, Ericsson parvient à rester en piste, mais le Suédois est en difficulté avec ses gommes, et Massa le dépasse. Après son premier arrêt, Ericsson est derrière Maldonado, mais un souci électrique met fin à sa course au 27e tour. Sauber marque deux points de plus, c'est toujours ça de pris.



Les McLaren sont passées au travers des ennuis lors de cette manche américaine, et dans ces conditions Button a fait merveille. Problème, le nouveau moteur Honda testé sur la voiture d'Alonso apporte bien moins de bénéfice que prévu. Après un bon départ, Button se retrouve 9e mais comme de coutume, le manque de puissance de la McLaren l'empêche de résister à Räikkönen, puis Sainz, Ericsson et Massa. Qu'à cela ne tienne, Button s'accroche, et bénéficie des safety-car pour rester à proximité des points. L'Anglais pointe au 5e rang quand Kvyat se crashe et décide de passer des gommes neuves pour la fin de course. Retombé au 9e rang, Button livre une grosse bagarre avec Sainz et Maldonado, il ne peut contenir la Toro Rosso mais la pénalité infligée à Sainz lui permet de terminer 6e, meilleur résultat d'une saison bien terne. Parti en tête à queue au départ, Alonso est contraint de passer au stand, mais une bonne stratégie lui permet de revenir dans le peloton. L'Espagnol estime même avoir livré une des meilleures courses de sa carrière. Revenu derrière Button, Alonso lutte pour la 5e place en fin de course, mais un problème moteur lui fait perdre de la puissance et il glisse en 11e position. Dommage car McLaren aurait pu revenir au niveau de Sauber avec ses deux voitures dans les points. Les faibles progrès au niveau du moteur sont sans doute consternants en interne.



Une seule Manor à l'arrivée, celle de Rossi, alors que Stevens a abandonné. Le néophyte américain a bien joué le coup à domicile, en évitant tous les pièges tendus devant lui. Malgré un accrochage avec son équipier au départ, Rossi s'en tire sans dommage. Avec les différents safety-car, il a pu se battre un peu avec Nasr, puis Ricciardo en fin de course. Avec la cascade d'abandon, Manor espère les points, mais il en aurait fallu deux de plus pour réaliser cet exploit. Pour Stevens, le GP a été bref, accroché au premier virage, avec un aileron arrière détruit, le Britannique a dû jeter l'éponge bien plus tôt que prévu. Manor se projette donc sur la prochaine course au Mexique, une nouveauté pour tours les pilotes.




Course
Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
1Lewis HamiltonMercedes AMG56 laps - 1h50m52.703s2
2Nico RosbergMercedes AMG+2.8502
3Sebastian VettelFerrari+3.3813
4Max VerstappenToro Rosso Renault+22.3592
5Sergio PerezForce India Mercedes+24.4132
6Jenson ButtonMcLaren Honda+28.0583
7Carlos SainzToro Rosso Renault+30.6193
8Pastor MaldonadoLotus Mercedes+32.2733
9Felipe NasrSauber Ferrari+40.2575
10Daniel RicciardoRed Bull Renault+53.3713
11Fernando AlonsoMcLaren Honda+54.8163
12Alexander RossiManor Ferrari+75.2773
13Daniil KvyatRed Bull RenaultDNF2
14Nico HulkenbergForce India MercedesDNF2
15Marcus EricssonSauber FerrariDNF2
16Kimi RaikkonenFerrariDNF3
17Felipe MassaWilliams MercedesDNF2
18Romain GrosjeanLotus MercedesDNF3
19Valtteri BottasWilliams MercedesDNF3
20Will StevensManor FerrariDNF1
Pénalité de 5 secondes pour Sainz, excès de vitesse dans les stands




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3701
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   Mer 28 Oct - 16:46

Au championnat, Hamilton est donc désormais triple champion du monde, Vettel et Rosberg vont se battre pour la seconde place, 4 unités les séparent. Pas de point ce weekend pour les Williams, Räikkönen, un seul pour les pilotes Red Bull. Les outsiders en profitent, Pérez n'est plus qu'à 10 points de Ricciardo. Verstappen dépasse Grosjean et Hülkenberg. Button, dont c'est le meilleur résultat cette année passe devant Alonso.

Chez les constructeurs, 200 points d'avance pour Mercedes, c'est marquant. Williams et Red Bull stagnent, 70 points séparent les deux équipes, on peut désormais penser que la 3e place est acquise pour Williams. Force India assure en cette fin de saison, 32 points d'avance sur Lotus. En revanche, Toro Rosso réalise son meilleur résultat au bon moment, l'équipe de Faenza n'est plus qu'à 7 points de Lotus, ça va être serré jusqu'au bout. McLaren en marquant quelques points revient à 9 unités de Sauber.


Pos.PilotePointsEvolutionPos.EquipePointsEvolution
1Lewis Hamilton32701Mercedes5740
2Sebastian Vettel25102Ferrari3740
3Nico Rosberg24703Williams2200
4Kimi Raikkonen12304Red Bull1500
5Valtteri Bottas11105Force India1020
6Felipe Massa10906Lotus700
7Daniil Kvyat7607Toro Rosso630
8Daniel Ricciardo7408Sauber360
9Sergio Perez6409McLaren270
10Max Verstappen45210Manor00
11Romain Grosjean441
12Nico Hulkenberg381
13Felipe Nasr270
14Pastor Maldonado260
15Carlos Sainz180
16Jenson Button162
17Fernando Alonso111
18Marcus Ericsson91
19Roberto Merhi00
20Alexander Rossi01
21Will Stevens01
22Kevin Magnussen00




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix des Etats-Unis 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix des Etats-Unis 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix des Etats-Unis 2016
» Grand Prix d'Abu Dhabi 2015
» Grand Prix de Bahraïn 2015
» Grand Prix d'Espagne 2015
» Grand Prix du Canada 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge F1 :: Hors-Jeu :: La F1 en générale de Gallezian-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit