Challenge F1

Challenge F1

AccueilAccueil  JeuJeu  Le T'ChatLe T'Chat  S'enregistrerS'enregistrer  FacebookFacebook  TwitterTwitter  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Grand Prix d'Australie 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le vainqueur à Melbourne
Lewis Hamilton
25%
 25% [ 1 ]
Nico Rosberg
25%
 25% [ 1 ]
Sebastian Vettel
25%
 25% [ 1 ]
Kimi Räikkönen
25%
 25% [ 1 ]
Valtteri Bottas
0%
 0% [ 0 ]
Felipe Massa
0%
 0% [ 0 ]
Daniil Kvyat
0%
 0% [ 0 ]
Daniel Ricciardo
0%
 0% [ 0 ]
Jenson Button
0%
 0% [ 0 ]
Fernando Alonso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Force India
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Renault
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Toro Rosso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Sauber
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Manor, Haas
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Grand Prix d'Australie 2016   Mer 16 Mar - 12:03

On y est les amis, après une pause hivernale plus courte que jamais - mais encore trop longue aux yeux de certains, les pilotes notamment, les écuries ont finalement pris la route vers l'Australie. Après Seulement huit journées d'essais hivernaux, la course de Melbourne fera office de séance d'essais en conditions réelle, chaque écurie doit en effet jauger son nouveau matériel. Nous assisterons au grands débuts de Haas, l'écurie américaine, un projet dans lequel se sont engagés Grosjean et le revenant Gutiérrez, remercié par Sauber fin 2014 et qui a passé une année sur le banc chez Ferrari. Les line-up ont peu changé, sauf chez Manor qui accueille Wehrlein et Haryanto. Alors que de gros espoirs reposent sur l'Allemand, l'Indonésien aura pour mission d'effacer son statut de pilote payant. Renault a renouvelé son line-up. Palmer fera ses grands débuts, mais le Britannique est déjà bien connu pour avoir tourné lors des EL1 l'an passé à la place de Grosjean. Limogé après défection de son sponsor, Maldonado a été remplacé au pied levé par Magnussen qui bénéficie d'une seconde chance après avoir été malmené par McLaren ces deux dernières saisons.

Les observateurs laissent entrevoir une lutte probable entre Mercedes et Ferrari, espérons que la Scuderia sera parvenue à réduire l'écart afin que Vettel et Räikkönen puissent donner la réplique à l'explosif duo Hamilton-Rosberg.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   Ven 18 Mar - 10:59

C'est sur une piste humide qu'ont eu lieu les premiers tours de roues de cette saison 2016. On retiendra que Vettel aura été le premier à prendre la piste. Rosberg établit la première référence avant d'être battu par Hamilton sur une piste séchante. Les pilotes peuvent rapidement passer en intermédiaires, puis après la première demi-heure, certains commencent à passer les slicks, dont Ricciardo qui signe le meilleur temps. Il se remet alors à pleuvoir et tout le monde rentre au stand. Quelques pilotes repartent avec les intermédiaires, mais il faut attendre les 20 dernières minutes de la séance pour voir le paddock s'activer à nouveau. Hülkenberg s'empare du meilleur temps, avant d'être battu par Ricciardo et Hamilton avant qu'une nouvelle averse ne vienne doucher le circuit juste avant la fin de séance. Au final Hamilton devance les Red Bull de Kvyat et Ricciardo.


EL1
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes W071:29.72514
2Daniil KvyatRed Bull RB121:30.14614
3Daniel RicciardoRed Bull RB121:30.87513
4Nico HülkenbergForce India VJM091:31.3258
5Max VerstappenToro Rosso STR111:31.72014
6Nico RosbergMercedes W071:31.81411
7Fernando AlonsoMcLaren MP4-311:33.06011
8Jenson ButtonMcLaren MP4-311:33.12916
9Sergio PerezForce India VJM091:33.3706
10Kevin MagnussenRenault F11:34.06013
11Valtteri BottasWilliams FW381:34.5506
12Felipe MassaWilliams FW381:34.6796
13Felipe NasrSauber C351:34.7967
14Jolyon PalmerRenault F11:35.47712
15Marcus EricssonSauber C351:37.9566
16Pascal WehrleinManor MRT051:40.4016
17Kimi RäikkönenFerrari SF16-H1:40.75410
18Esteban GutierrezHaas VF-161:41.7808
19Rio HaryantoManor MRT051:43.3727
20Romain GrosjeanHaas VF-161:43.4436
21Sebastian VettelFerrari SF16-H- :—.---8
22Carlos SainzToro Rosso STR11- :—.---3




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda


Dernière édition par Gallezian le Ven 18 Mar - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   Ven 18 Mar - 11:10

Les EL2 commencent également sous la pluie et va sérieusement limiter le temps de piste des pilotes. Daniel Ricciardo est le premier à se risquer en piste après 20 minutes. Il est rejoint par plusieurs pilotes, mais Rosberg part à la faute en aquaplaning et casse son aileron avant. Alonso signe le meilleur temps avant d'être battu par Sainz puis Räikkönen. Vettel tente de passer en slicks mais la pluie repart de plus belle. Alors qu'il ne reste que 20 minutes, Hamilton monte en piste et signe le meilleur temps. Une grosse averse s'abat à nouveau sur la piste et plus personne ne pourra améliorer. Hamilton termine donc meilleur temps des deux séances, devant Hülkenberg et Räikkönen, mais dans l'ensemble on peut dire que la première journée n'a pas été idéale pour les équipes.


EL2
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes W071:38.8417
2Nico HülkenbergForce India VJM091:39.3088
3Kimi RäikkönenFerrari SF16-H1:39.4867
4Daniel RicciardoRed Bull RB121:39.5359
5Carlos SainzToro Rosso STR111:39.78616
6Fernando AlonsoMcLaren MP4-311:39.89516
7Jenson ButtonMcLaren MP4-311:40.00813
8Sebastian VettelFerrari SF16-H1:40.7617
9Sergio PerezForce India VJM091:41.2568
10Daniil KvyatRed Bull RB121:42.41110
11Esteban GutierrezHaas VF-161:42.89110
12Pascal WehrleinManor MRT051:43.40125
13Romain GrosjeanHaas VF-161:43.7318
14Rio HaryantoManor MRT051:44.30422
15Nico RosbergMercedes W071:47.3564
16Kevin MagnussenRenault F1- :—.---2
17Jolyon PalmerRenault F1- :—.---5
18Felipe MassaWilliams FW38- :—.---2
19Valtteri BottasWilliams FW38- :—.---2
20Marcus EricssonSauber C35- :—.---0
21Felipe NasrSauber C35- :—.---0
22Max VerstappenToro Rosso STR11- :—.---0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   Sam 19 Mar - 13:29

Pour la dernière heure d'essais tôt ce matin, les pilotes ont bénéficié d'une piste sèche et en ont donc profité pour rattraper le temps perdu. Les Mercedes de Hamilton et Rosberg devancent Vettel d'un souffle.

La séance commence par un accrochage dans les stands entre Grosjean et Haryanto. Aileron et fond plat endommagés pour le premier, aileron seulement pour le second. Manor a commis une erreur et l'Indonésien reculera de 3 places sur la grille. Pendant ce temps-là, les autres liment le bitume. Pérez et Alonso se font même surprendre et partent en tête-à-queue. On passe près de l'accrochage entre Rosberg et Magnussen. Les Red Bull de Ricciardo et Kvyat dominent les débats avant d'être délogées par Räikkönen puis Vettel. Très en verve, Ricciardo reprend ensuite le meilleur temps. A moins d'une demi-heure de la fin de séance, Les Mercedes sortent enfin le grand jeu, Rosberg puis Hamilton se hissant au sommet de la hiérarchie. En toute fin de séance, les pilotes passent aux gommes les plus tendres, mais les Mercedes conservent l'avantage.


EL3
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:25.62424
2Nico RosbergMercedes AMG1:25.80025
3Sebastian VettelFerrari1:25.85225
4Carlos SainzToro Rosso Ferrari1:26.25728
5Kimi RäikkönenFerrari1:26.43523
6Max VerstappenToro Rosso Ferrari1:26.70126
7Valtteri BottasWilliams Mercedes1:26.73028
8Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer1:26.76822
9Felipe MassaWilliams Mercedes1:27.15128
10Sergio PérezForce India Mercedes1:27.24222
11Fernando AlonsoMcLaren Honda1:27.26320
12Jenson ButtonMcLaren Honda1:27.34120
13Daniil KvyatRed Bull Tag Heuer1:27.43022
14Marcus EricssonSauber Ferrari1:27.65926
15Kevin MagnussenRenault F11:27.87124
16Nico HülkenbergForce India Mercedes1:27.98822
17Jolyon PalmerRenault F11:28.11724
18Esteban GutiérrezHaas Ferrari1:28.28421
19Romain GrosjeanHaas Ferrari1:28.29211
20Felipe NasrSauber Ferrari1:28.29326
21Pascal WehrleinManor Mercedes1:29.04618
22Rio HaryantoManor Mercedes1:29.27223




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   Sam 19 Mar - 14:21

Le tout nouveau format de qualifications mis en place au dernier moment par la FIA était attendu au tournant par les observateurs. Et on peut dire qu'il n'a pas manqué de déclencher la polémique à Melbourne. Les Mercedes renouent avec la première ligne, avec une pole pour Hamilton, l'Anglais retrouve le premier rang après 7 poles consécutives de Rosberg. Les deux Ferrari sont en 2e ligne, Vettel devant Räikkönen. Cependant les jeux se sont joués très rapidement en Q3 et ont gâché le plaisir des spectateurs.

Avec une voiture éliminée toutes les 90 secondes lors des 9 dernières minutes, Q1 est assez disputée. Les favoris se mettent assez rapidement à l'abri, mais à l'arrière c'est assez serré. Les Manor sont rapidement éliminées suivies par les Haas, ressorties trop tard des stands. Les Renault passent de justesse et éliminent les Sauber ainsi que Kvyat qui s'est fait piéger dans le trafic.

En Q2, les Mercedes et les Ferrari se mettent à l'abri rapidement, alors que les Renault sont éliminées. Encore un peu juste sur l'exercice du tour lancé, se sont ensuite les McLaren qui passent à la trappe, accompagnées par les Force India et Bottas, qu'on attendait plus haut.

Les Mercedes, les Ferrari, les Toro Rosso, surprenantes 3e force, Ricciardo et Massa vont donc se disputer Q3. Hamilton claque immédiatement un gros chrono, suivi par Vettel, Räikkönen et Rosberg. Les quatre autres ne sont pas dans la même dimension et sont rapidement éliminés. Lors d'un second run, Hamilton améliore et Rosberg se classe au second rang. Distancés de près d'une seconde, les pilotes Ferrari mettent pied à terre et Rosberg jette également l'éponge, tuant tout supens.

Le bilan des qualifs est donc le suivant, Mercedes domine toujours outrageusement sur un tour lancé, il faudra voir si Ferrari est capable de donner la réplique en course. La concurrence est assez loin, les Toro Rosso, les Williams et les Red Bull luttent pour l'instant pour représenter la 3e force, mais McLaren et Force India ne sont pas si loin.

Concernant le nouveau système de qualification, il semble compliquer la donne et modifier les enjeux : pour éviter les mauvaises surprises, les grosses équipes décident d'établir leurs temps plus tôt, tout le monde se retrouve donc en piste en même temps, puis les plus lents essayent de sauve leur peau. Le système est cependant décevant en Q3, vu que les Mercedes ont rapidement bouclé le débat, contraignant les Ferrari à jeter l'éponge rapidement. Je n'imagine pas ce format de qualification survivre très longtemps face aux critiques, le modèle en place de 2006 à 2015 devrait faire rapidement son retour. 

Qualification
Pos.PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:25.3511:24.6051:23.837
2Nico RosbergMercedes AMG1:26.9341:24.7961:24.197
3Sebastian VettelFerrari1:26.9451:25.2571:24.675
4Kimi RäikkönenFerrari1:26.5791:25.6151:25.033
5Max VerstappenToro Rosso Ferrari1:26.9341:25.6151:25.434
6Felipe MassaWilliams Mercedes1:25.9181:25.6441:25.458
7Carlos SainzToro Rosso Ferrari1:27.0571:25.3841:25.582
8Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer1:26.9451:25.5991:25.589






9Sergio PérezForce India Mercedes1:26.6071:25.753
10Nico HülkenbergForce India Mercedes1:26.5501:25.865
11Valtteri BottasWilliams Mercedes1:27.1351:25.961
12Fernando AlonsoMcLaren Honda1:26.5371:26.125
13Jenson ButtonMcLaren Honda1:26.7401:26.304
14Jolyon PalmerRenault F11:27.2411:27.601
15Kevin MagnussenRenault F11:27.2971:27.742






16Marcus EricssonSauber Ferrari1:27.435

17Felipe NasrSauber Ferrari1:27.958

18Daniil KvyatRed Bull Tag Heuer1:28.006

19Romain GrosjeanHaas Ferrari1:28.322

20Esteban GutiérrezHaas Ferrari1:29.606

21Rio HaryantoManor Mercedes1:29.627

22Pascal WehrleinManor Mercedes1:29.642





"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   Lun 21 Mar - 17:16

Il a fallu être matinal pour suivre le traditionnel premier rendez-vous de la saison en Australie. Les fans ont eu droit à un GP assez disputé et tactique, marqué par une confrontation entre Mercedes et Ferrari, ainsi que par un énorme accident impliquant Gutiérrez et Alonso. Le double champion du monde en est sorti indemne alors que sa McLaren est détruite.


Après plusieurs mois d'attente, les pilotes vont enfin se mesurer à nouveau avec leurs nouvelles montures. Le temps est au beau fixe, et les deux Mercedes en première ligne, on verra si Ferrari sera capable de donner la réplique en course. Bottas a été pénalisé pour changement de boite de vitesses et recule de cinq places sur la grille. Il faut aussi savoir qu'après des essais non-concluants, les nouvelles qualifications seront abandonnées dès la prochaine course. Après l'habituel tour de chauffe, Daniil Kvyat est incapable de rejoindre son emplacement à cause d'un souci électronique. Le Russe doit déjà abandonner alors que ses camarades s'élancent pour un second tour de formation.


Au départ, les Mercedes partent assez mal, Vettel s'empart immédiatement de la tête. Alors que Rosberg et Hamilton s'expliquent au freinage, Räikkönen en profite pour dépasser les Flèches d'Argent par l'intérieur. Magnussen est déjà au ralenti, victime d'une crevaison. A la fin du premier tour, Vettel est en tête devant Räikkönen, offrant une situation très intéressante. Rosberg est 3e devant Verstappen 4e, Massa 5e, Hamilton seulement 6e, Sainz 7e, Hülkenberg 8e, Ricciardo 9e et Alonso 10e. Vettel se crée immédiatement une marge sur son équipier, alors que Rosberg suit Räikkönen. Hamilton en revanche attaque Massa, il prend l'avantage au 4e tour. Voilà l'Anglais 5e, à huit secondes du leader. Le triple champion du monde a désormais Verstappen pour cible. La lutte s'engage rapidement mais Hamilton a déjà bien tapé dans ses gommes et éprouve des difficultés à trouver l'ouverture. Au 12e tour, Massa s'arrête. Rosberg fait de même au 13e tour et repart avec les tendres. Ricciardo, Alonso et Palmer font de même dans le même tour. Vettel et Verstappen s'arrêtent au 14e tour, supertendres pour l'Allemand qui ressort au nez de Rosberg : le pilote Mercedes a réalisé un énorme tour de sortie. Hamilton s'arrête enfin au 17e tour après avoir été dépassé par Vettel, Lewis a même dû retenir Rosberg durant quelques virages. Räikkönen s'est aussi arrêté et repart en supertendres alors que Hamilton choisit les médiums : l'Anglais va peut-être aller au bout ! Au 19e tour, Alonso et Gutiérrez s'accrochent au virage 3. Si la Haas est juste plantée dans le gravier, la McLaren a percuté le mur à haute vitesse avant de partir en tonneaux pour finalement s'arrêter dans les barrières. La voiture est littéralement détruite mais Alonso, visiblement sous le choc parvient à s'en extraire seul. Face à la situation, le drapeau rouge est brandit et la course stoppée.


Les autres pilotes ont rejoint la pitlane et en profitent pour changer de gommes et parler stratégie. Après quelques minutes d'interruption, la course est relancée derrière la voiture de sécurité, sans Haryanto qui abandonne sur problème de transmission. Vettel est en tête devant Rosberg et Räikkönen, Ricciardo 4e, Verstappen 5e, Sainz 6e, Hamilton 7e, Massa 8e, Grosjean 9e et Bottas 10e. Les stratégies sont différentes, les Ferrari sont en supertendres, les deux Mercedes en médiums vont tenter d'aller au bout. Ricciardo et les Toro Rosso sont quant à eux équipés des tendres. Au 23e tour, Räikkönen rejoint les stands au ralenti, victime d'un problème moteur. La Ferrari commence même à s'enflammer, c'est évidemment l'abandon. En tête de course, Vettel tente le tout pour le tout pour s'échapper, mais Rosberg tient bien la cadence. Le pari du vice-champion du monde pourrer payer. Au 28e tour, à peine trois secondes séparent les deux leaders alors que Ricciardo est à plus de dix secondes. Hamilton pour sa part est derrière les Toro Rosso et perd énormément de temps. Derrière Grosjean impressionne en tenant la dragée haute à Hülkenberg et Bottas, en 8e position. Peut-être des points à la clé pour Haas dès leur première course ? Au 32e tour, Sainz s'arrête, imité par Verstappen au tour suivant. Ca se passe mal pour le Hollandais, les pneus ne sont pas prêts et il perd énormément de temps. Victime de l'effondrement de ses pneus, Vettel est rattrapé par Rosberg, il plonge dans les stands au 36e tour et chausse les tendres. Là encore, l'Allemand perd du temps à cause d'un souci à l'avant gauche. Rosberg est désormais en tête largement devant Ricciardo et Hamilton. Vettel est 4e à 20 secondes, Massa 5e, Grosjean 6e, Hülkenberg 7e, Bottas 8e, Palmer 9e, et Sainz 10e, talonné par un Verstappen déchaîné. Palmer tente de résister à l'Espagnol tandis que le Néerlandais hurle dans la radio afin que son équipier le laisse passer. Peu de temps après, Ericsson est au ralenti, la Sauber regagne les stands pour abandonner. De toute façon il n'y avait rien à espérer pour le Suédois qui avait récolté un drive-through à cause d'une intervention trop tardive sur sa voiture lors de l'interruption de la course. Sainz trouve enfin la solution face à Palmer, et Verstappen profite du mouvement pour dépasser la Renault qui du coup sort des points. Ricciardo s'arrête au 43e tour et chausse les supertendres. L'Australien chute en 5e position derrière Massa, mais le Brésilien est à portée.


Au 45e tour, Rosberg est donc toujours en tête devant Hamilton qui revient de loin. Les gommes des Mercedes semblent tenir, les médiums étaient donc un bon choix tactique. Cependant, Vettel 3e cravache avec ses gommes tendres et peut espérer menacer Hamilton. Massa est 4e mais Ricciardo revient sur ses talons, l'Australien prendra rapidement l'avantage. Grosjean tient bon en 6e position, toujours suivi de Hülkenberg 7e, Bottas 8e et désormais Sainz et Verstappen aux 9e et 10e positions. Le Hollandais continue de s'énerver à la radio contre son équipier, bloqué par le groupe emmené par Grosjean. Verstappen manque même de partir à la faute en partant à l'équerre sur un vibreur, mais il rattrape sa voiture in-extremis. A quelques tours de l'arrivée, Hamilton bloque ses roues et voit Vettel revenir dans ses échappements. Verstappen percute Sainz et part en tête-à-queue dans l'avant dernier virage. Le Hollandais repart, toujours 10e alors que Sainz n'a semble t-il pas souffert de l'incident. Alors qu'il ne reste que trois tours, Vettel part dans l'herbe en mettant la pression sur Hamilton. L'Allemand perd du temps et devra se contenter du 3e rang. Rosberg se dirige vers la victoire, sa 15e, et Hamilton offre à Mercedes son premier doublé de la saison. Vettel est 3e, Ricciardo 4e, Massa 5e, Grosjean 6e, Hülkenberg 7e, Bottas 8e, Sainz 9e et Verstappen 10e.





Compte tenu du départ pour le moins raté, Mercedes a bien compensé avec la stratégie. Rosberg a dépassé Räikkönen au stand avant d'attendre que Vettel ne change ses gommes après l'interruption de course. Equipé des médiums, l'Allemand est allé au bout et signe une victoire pleine de maîtrise. Mal embarqué après le départ, Hamilton a été coincé derrière les Toro Rosso. Le fait de chausser les médiums et l'interruption de course ont sauvé l'Anglais qui n'a pas eu à s'arrêter lui non plus. Lewis a bien résisté à Vettel à la fin. Mercedes a donc eu pas mal de réussite ce weekend, mais le rythme montré avec les médiums, aussi rapide que la Ferrari en pneus supertendres et plus rapide que les autres en tendres est très impressionnant.


Chez Ferrari, on a montré de bonnes choses, mais la Scuderia a loupé le coche avec la stratégie, et probablement la victoire. Les deux pilotes ont réalisé un super départ, en s'emparant de la tête de course après avoir bondi de la 2e ligne. Räikkönen a été dépassé par Rosberg au stand, et a rapidement disparu après la neutralisation suite à un incendie. Mais le moment décisif fût bien sur le choix tactique de Ferrari de repartir en supertendres après la neutralisation : Vettel n'a pas été capable de distancer suffisamment les Mercedes alors qu'il avait un arrêt à faire et résultat, l'Allemand s'est retrouvé derrière les deux Flèches d'Argent en fin de course. Une opportunité gâchée donc, mais Ferrari est bien présente et devrait régulièrement se mêler à la lutte pour la victoire.


Bonne prestation des Williams qui rentrent dans les points. Massa s'est battu ave Hamilton en début de course mais a cédé rapidement. Le Brésilien s'est ensuite retrouvé dans le trafic après son arrêt au stand. Le drapeau rouge lui a permis de chausser les médiums et de ne plus s'arrêter jusque l'arrivée. Massa ne peut contenir Ricciardo en fin de course, qui revient comme une fusée sur lui et termine 5e. Bottas a commencé sa course englué dans le peloton à cause de sa pénalité. Le Finlandais ne s'arrête pas avant l'accident d'Alonso et se retrouve ainsi dans le points. Bottas se retrouve derrière Hülkenberg mais ne parviendra jamais à passer l'Allemand, il doit se contenter du 8e rang. Au final l'équipe de Grove est au rendez-vous, mais assez loin de Mercedes et Ferrari.


Après l'abandon de Daniil Kvyat dès le tour de formation sur un problème électronique, tous les espoirs de Red Bull ont reposé sur Daniel Ricciardo. Et l'Australien n'a pas déçu à domicile. Dépassé par Hülkenberg en début de course, Ricciardo a rapidement rendu à l'Allemand la monnaie de sa pièce. Il reste en piste et pointe au 4e rang lorsque la course est interrompue. Ricciardo remonte en 3e position lors de l'abandon de Räikkönen, mais ne peut suivre les leaders malgré ses pneus tendres. Il se retrouve derrière Massa après un dernier arrêt mais ses pneus supertendres lui permettent de passer le Brésilien et de terminer 4e, un très bon résultat. Il n'empêche que la Red Bull manque encore un peu de performance et se fait même bousculer par les Toro Rosso.


Quant l'Amérique débarque, ça tape très fort : premier Grand Prix, et premiers points grâce à Grosjean. Les débuts n'ont pas été faciles, avec un manque de roulage et des qualifications ratées. Grosjean a fait le pari de s'arrêter le plus tard possible. Bien lui en a pris, le Franco-Suisse est dans la zone des points lors du drapeau rouge. Il repart en médiums pour aller au bout et gagne trois places grâce à l'arrêt des Toro Rosso et l'abandon de Räikkönen. Mais surtout, la Haas est parvenue à maintenir derrière elle une Force India et une Williams. Une 6e place synonyme d'exploit qui lance de la plus belle des manière l'aventure Haas en F1. On retiendra de Gutiérrez son implication dans l'impressionnant accident dont a été victime Alonso. Le Mexicain évoluait dans le peloton après un départ poussif quand l'Espagnol s'est loupé en tentant de le dépasser. Plus de peur que de mal heureusement. Au final cette écurie américaine a un beau potentiel surtout en prenant en compte le fait que la voiture n'est pas entièrement réglée.


Course discrète pour Force India qui repart tout de même avec quelques points dans sa besace. Hülkenberg a passé Ricciardo au départ avant de voir la Red Bull le dépasser. L'Allemand comptait faire un arrêt mais son passage au stand juste avant le drapeau rouge bouleverse sa stratégie : il se retrouve derrière Grosjean, et contraint d'économiser ses gommes, ne parvient pas à trouver l'ouverture sur cette piste sinueuse. Hülk est aussi menacé par Bottas ce qui n'arrange en rien les choses. Le status-quo se maintient jusqu'en fin de course et l'Allemand termine 7e. Pour Pérez les choses ont été plus compliquée : un départ mouvementé, et le Mexicain est bloqué derrière Alonso. Un arrêt au mauvais moment et Checo bascule dans les profondeurs du classement. Après le restart, Pérez se fait dépasser par Button. Il reprend l'avantage quelque temps plus tard mais est trop loin pour espérer mieux qu'une anonyme 13e place. Néanmoins Force India est présente et il faudra compter avec elle pour les points.


Les pilotes Toro Rosso ont fait des étincelles ce weekend, mais ne sont pas parvenus à conclure faute d'une stratégie mal-aboutie. Verstappen et Sainz réalisent un solide départ, le Hollandais pointe même en 4e position, avant de passer assez tôt au stand. La vitesse de la Toro Rosso et les arrêts des autres pilotes permettent néanmoins au binôme de pointer en 5e et 6e positions lors de l'interruption. Repartis en tendres, les deux hommes réalisent que leur stratégie n'est pas la bonne quand il se retrouvent derrière Palmer après un nouvel arrêt. Verstappen est même particulièrement échaudé après avoir perdu du temps dans les stands, ce qui le place désormais derrière son équipier. Le Néerlandais entre alors dans une colère noire, réclamant que son équipier le laisse passer. Les Toro Rosso viendront à bout de Palmer mais pas de Bottas qui en a vu d'autres. Verstappen part en tête-à-queue après avoir heurté Sainz en fin de course, mais les deux hommes franchissent la ligne sans dommage aux 9e et 10e rang. Opportunité gâchée donc, mais les Toro Rosso sont performantes et pourraient même constituer pour le moment la 3e force du plateau.


Renault ne marque pas de point pour son retour en tant qu'écurie en Formule 1. Palmer a navigué dans le trafic avant de se retrouver à la porte des points lors du drapeau rouge. Le Britannique entre même dans le top 10 à la faveur du ravitaillement des Toro Rosso, mais les pilotes du junior team de Red Bull parviennent à prendre l'avantage grâce à leurs gommes plus tendres. Palmer se retrouve 11e et termine donc son premier GP à la porte des points. Il devance un Magnussen malchanceux. Le Danois a été heurté au départ et a crevé. Dernier lors de l'interruption, Magnussen va mener une solide remontée, venant à bout de Wehrlein, des Sauber, de Button et de Pérez, affichant un gros rythme en fin de course. Bref il y a du travail à faire pour retrouver les sommets, mais la Renault dispose visiblement d'une base plus que correcte.


L'événement du Grand Prix pour McLaren restera avant tout l'énorme accident dont a été victime Fernando Alonso. Après un départ correct, le double champion du monde est 10e et se bat avec les Force India. Après un premier arrêt rondement mené, l'Espagnol tombe sur Gutiérrez et essaye de se débarrasser rapidement de la Haas. Hélas et accroche la roue arrière gauche du Mexicain avant de heurter le mur et de partir en tonneaux. Alonso a de la chance de sortir indemne de cet accident, qu'il considère plus important encore que celui dont-il avait été victime à Interlagos en 2003. De sa McLaren il ne reste rien. Button pouvait envisager les points lui aussi mais un mauvais choix de pneus a relégué le Britannique à une lointaine 14e position. Des débuts bien mouvementés pour McLaren, mais le potentiel est présent, avec deux champions du monde à bord l'équipe visera les points lors des prochaines courses.


On s'y attendait chez Sauber, mais la pilule a été difficile à avaler quand même. La performance n'est pas au rendez-vous. Felipe Nasr a navigué en fond de peloton, en bagarre avec Button, Magnussen et Wehrlein. Au final le Brésilien termine avant dernier. Marcus Ericsson a abandonné, mais le Suédois ne pouvait pas non plus espérer les points. Il est pénalisé pour une intervention tardive sur sa voiture pendant le drapeau rouge. Par la suite sa C35 est prise de vibrations, qui le poussent sagement à se retirer en vue de l'arrivée.


Une Manor à l'arrivée, celle de Wehrlein. L'Allemand a pris un bon départ qui l'a propulsé en 15e place, mais a décidé de changer de pneus juste au moment où Alonso allait s'empaler dans les barrières. Le pilote Manor s'est donc retrouvé en fond de peloton et n'a pas pu suivre le rythme, surtout après avoir rencontré des problèmes de freins. Pour Haryanto, la course a été brève et s'est interrompue lors de la neutralisation, à cause d'un souci de transmission. Mais l'Indonésien ne s'est pas trop mal débrouillé pour sa grande première. Manor risque de passer une nouvelle saison en fond de grille, mais l'écart est bien plus faible qu'auparavant avec les équipes juste devant.


Course
Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
1Nico RosbergMercedes AMG57 laps - 1h48m15.565s2
2Lewis HamiltonMercedes AMG+8.0602
3Sebastian VettelFerrari+9.6433
4Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer+24.3303
5Felipe MassaWilliams Mercedes+58.9792
6Romain GrosjeanHaas Ferrari+72.0811
7Nico HülkenbergForce India Mercedes+74.1992
8Valtteri BottasWilliams Mercedes+75.1532
9Carlos SainzToro Rosso Ferrari+75.6803
10Max VerstappenToro Rosso Ferrari+76.8333
11Jolyon PalmerRenault F1+83.3992
12Kevin MagnussenRenault F1+85.6063
13Sergio PerezForce India Mercedes+91.6992
14Jenson ButtonMcLaren Honda+1 lap3
15Felipe NasrSauber Ferrari+1 lap2
16Pascal WehrleinManor Mercedes+1 lap3
17Marcus EricssonSauber FerrariDNF4
18Kimi RäikkönenFerrariDNF3
19Rio HaryantoManor MercedesDNF2
20Esteban GutierrezHaas FerrariDNF0
21Fernando AlonsoMcLaren HondaDNF1
22Daniil KvyatRed Bull Tag HeuerDNS0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3760
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   Lun 21 Mar - 17:26

Au niveau du championnat du monde, Rosberg débute donc la saison en leader, mais il faudra s'attendre à ce que Vettel, Hamilton et peut être même Räikkönen donnent la réplique dès Bahreïn. Ces deux équipes risquent de se disputer la victoire, alors que Toro Rosso, Red Bull, Williams, Force India, McLaren, Renault et donc Haas on montré être en mesure de jouer les points.

Concernant les écuries, le doublé de Mercedes leur permet déjà de prendre la poudre d'escampette avec 43 points. Ferrari est 2e avec 15 points devant Williams 14. Red Bull, Haas, Force India et Toro Rosso ont réussi à ouvrir leur compteur. Renault et McLaren devraient y parvenir assez rapidement alors que ça risque d'être plus compliqué pour Sauber et Manor.


Pos.PilotePointsEvolutionPos.EquipePointsEvolution
1Nico Rosberg25X1Mercedes43X
2Lewis Hamilton18X2Ferrari15X
3Sebastian Vettel15X3Williams14X
4Daniel Ricciardo12X4Red Bull12X
5Felipe Massa10X5Haas8X
6Romain Grosjean8X6Force India6X
7Nico Hülkenberg6X7Toro Rosso3X
8Valtteri Bottas4X8Renault0X
9Carlos Sainz2X9McLaren0X
10Max Verstappen1X10Sauber0X
11Jolyon Palmer0X11Manor0X
12Kevin Magnussen0X
13Sergio Perez0X
14Jenson Button0X
15Felipe Nasr0X
16Pascal Wehrlein0X
17Marcus Ericsson0X
18Kimi Räikkönen0X
19Rio Haryanto0X
20Esteban Gutierrez0X
21Fernando Alonso0X
22Daniil Kvyat0X




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix d'Australie 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix d'Australie 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix de Chine 2016
» Grand Prix d'Allemagne 2016
» Grand Prix de Malaisie 2016
» Grand Prix du Japon 2016
» 31.01.2016 31.01.2016 Grand Prix Cycliste la Marseillaise C3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge F1 :: Hors-Jeu :: La F1 en générale de Gallezian-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit