Challenge F1

Challenge F1

AccueilAccueil  JeuJeu  Le T'ChatLe T'Chat  S'enregistrerS'enregistrer  FacebookFacebook  TwitterTwitter  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Grand Prix d'Espagne 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le vainqueur à Barcelone
Lewis Hamilton
0%
 0% [ 0 ]
Nico Rosberg
50%
 50% [ 1 ]
Sebastian Vettel
50%
 50% [ 1 ]
Kimi Räikkönen
0%
 0% [ 0 ]
Valtteri Bottas
0%
 0% [ 0 ]
Felipe Massa
0%
 0% [ 0 ]
Daniel Ricciardo
0%
 0% [ 0 ]
Max Verstappen
0%
 0% [ 0 ]
Jenson Button
0%
 0% [ 0 ]
Fernando Alonso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Force India
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Renault
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Toro Rosso
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Sauber
0%
 0% [ 0 ]
un pilote Manor / Haas
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Grand Prix d'Espagne 2016   Ven 13 Mai - 15:04

Quinze jours après la Russie, il s'en est passé des choses en coulisses, avec la rétrogradation de Kvyat qui regagne Toro Rosso pour faire place à Verstappen chez Red Bull. Un acte planifié depuis un moment pour le paddock, Helmut Marko attendant juste le bon prétexte. On parle beaucoup aussi de soucis économiques pour plusieurs écuries, la situation étant toujours préoccupante chez Sauber. Les péripéties vécues par Vijay Mallya n'augurent rien de bon pour Force India non plus. A noter que nous sommes en Espagne, et que ça reste la course à domicile pour Fernando Alonso, le double champion du monde espère sans doute décrocher un bon résultat devant son public.

Ce matin, les Ferrari ont réalisé les meilleurs temps, Vettel devance Räikkönen et les deux Mercedes, suivies des Red Bull. Toutefois, les Ferrari ont utilisé des pneus tendres, ce qui n'est pas le cas des Flèches d'Argent, équipées de médiums. A noter que les chronos des Ferrari ce matin sont déjà plus rapides que la pole de l'an dernier. Ocon, qui remplaçait Palmer chez Renault pour la matinée n'a pas pu tourner en raison d'un souci mécanique. A bord de la Red Bull, Verstappen est déjà dans les roues de Ricciardo alors que Kvyat est un peu en retrait vis-à-vis de Sainz.


EL1
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Sebastian VettelFerrari1:23.95122
2Kimi RäikkönenFerrari1:24.08918
3Nico RosbergMercedes AMG1:24.45434
4Lewis HamiltonMercedes AMG1:24.61133
5Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer1:25.41625
6Max VerstappenRed Bull Tag Heuer1:25.58529
7Valtteri BottasWilliams Mercedes1:25.67236
8Carlos SainzToro Rosso Ferrari1:26.07819
9Felipe MassaWilliams Mercedes1:26.18632
10Fernando AlonsoMcLaren Honda1:26.24318
11Kevin MagnussenRenault F11:26.57630
12Daniil KvyatToro Rosso Ferrari1:26.58321
13Nico HülkenbergForce India Mercedes1:26.93827
14Sergio PérezForce India Mercedes1:27.0649
15Felipe NasrSauber Ferrari1:27.25327
16Romain GrosjeanHaas Ferrari1:27.25817
17Esteban GutierrezHaas Ferrari1:27.28318
18Marcus EricssonSauber Ferrari1:27.39224
19Jenson ButtonMcLaren Honda1:27.61019
20Pascal WehrleinManor Mercedes1:28.08429
21Rio HaryantoManor Mercedes1:29.05234
22Esteban OconRenault F1- :—.---6




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   Ven 13 Mai - 16:16

Nous voilà aux EL2, et Rosberg reprend le contrôle des opérations devant Räikkönen et Hamilton.

La séance a été marquée par un drapeau rouge causé par l'explosion d'un pneu de Palmer en bout de ligne droite. L'Anglais n'a rien tapé, mais il s'est fait une belle frayeur. Ce problème n'est pas nouveau chez Renault. Peu après, c'est Button qui est victime d'un souci moteur, heureusement le champion du monde revenait au stand. Les équipes commencent à mieux exploiter les tendres, et Rosberg se hisse à la hauteur des Ferrari. Hamilton, en difficulté avec ce composé, est un peu en retrait. L'écart entre Ferrari est Mercedes est pour l'instant faible, à voir si la Scuderia ne roulait pas avec moins de carburant.


EL2
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Nico RosbergMercedes AMG1:23.92235
2Kimi RäikkönenFerrari1:24.17631
3Lewis HamiltonMercedes AMG1:24.64127
4Sebastian VettelFerrari1:25.01735
5Carlos SainzToro Rosso Ferrari1:25.13139
6Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer1:25.19437
7Fernando AlonsoMcLaren Honda1:25.34231
8Max VerstappenRed Bull Tag Heuer1:25.37531
9Sergio PérezForce India Mercedes1:25.43732
10Nico HülkenbergForce India Mercedes1:25.45335
11Valtteri BottasWilliams Mercedes1:25.70830
12Jenson ButtonMcLaren Honda1:25.89320
13Romain GrosjeanHaas Ferrari1:25.89933
14Kevin MagnussenRenault F11:26.24440
15Daniil KvyatToro Rosso Ferrari1:26.37544
16Felipe MassaWilliams Mercedes1:26.49136
17Jolyon PalmerRenault F11:26.77016
18Pascal WehrleinManor Mercedes1:26.96040
19Rio HaryantoManor Mercedes1:27.25239
20Felipe NasrSauber Ferrari1:27.81240
21Esteban GutierrezHaas Ferrari1:28.2059
22Marcus EricssonSauber Ferrari1:28.50142




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   Sam 14 Mai - 13:43

Pour la 3e séance d'essais ce matin, Rosberg signe à nouveau le meilleur temps juste devant Lewis Hamilton et Sebastian Vettel qui est aussi dans le coup. Les Red Bull et Räikkönen suivent en embuscade.

Les pilotes ont travaillé sur les qualifications et les temps ont baissé de près d'une seconde. Rapide en super-tendres, Hamilton n'a toujours pas trouvé la solution avec les tendres qui ne lui conviennent pas au mieux. Les Ferrari du moins celle de Vettel, sont capables de suivre à vide mais n'ont pas le même rythme avec plus de carburant.


EL3
Pos.PiloteEquipeTempsTours
1Nico RosbergMercedes AMG1:23.07815
2Lewis HamiltonMercedes AMG1:23.20411
3Sebastian VettelFerrari1:23.22516
4Max VerstappenRed Bull Tag Heuer1:23.71910
5Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer1:23.8169
6Kimi RäikkönenFerrari1:24.11013
7Valtteri BottasWilliams Mercedes1:24.35614
8Sergio PérezForce India Mercedes1:24.47215
9Daniil KvyatToro Rosso Ferrari1:24.55313
10Fernando AlonsoMcLaren Honda1:24.55513
11Nico HülkenbergForce India Mercedes1:24.58515
12Felipe MassaWilliams Mercedes1:24.62115
13Carlos SainzToro Rosso Ferrari1:24.69521
14Romain GrosjeanHaas Ferrari1:24.98113
15Jenson ButtonMcLaren Honda1:25.05113
16Kevin MagnussenRenault F11:25.10012
17Esteban GutiérrezHaas Ferrari1:25.13017
18Jolyon PalmerRenault F11:25.37613
19Felipe NasrSauber Ferrari1:25.38322
20Marcus EricssonSauber Ferrari1:25.40124
21Pascal WehrleinManor Mercedes1:26.09713
22Rio HaryantoManor Mercedes1:26.25119




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   Sam 14 Mai - 15:37

Le verdict des qualification a eu lieu, et les spectateurs ont eu droit à une nouvelle lutte entre les deux pilotes Mercedes. Et cette fois-ci c'est Hamilton qui dégaine, signant la 52e pole de sa carrière devant son équipier. Les Red Bull s'invitent en 2e ligne, battant des Ferrari décevantes sur l'exercice du tour rapide. Les Rouges partiront demain en 3e ligne.

Sous le soleil de Barcelone, les choses se mettent en place sans réelle pression dès Q1. Les Manor entrent en piste, suivies des Sauber. Il faut attendre quelques minutes pour voire les Mercedes en piste, Hamilton signe le meilleur temps, rapidement battu par Rosberg. Il faut attendre les dernières minutes pour voir davantage d'activité en piste. A ce petit jeu, Massa se fait avoir, gêné dans son premier tour, le Brésilien n'a pas assez de temps pour réaliser une seconde tentative, et voilà la Williams éliminée, en 18e position. Il est accompagné logiquement par les Manor, les Sauber et Palmer.

En Q2, les Mercedes sortent immédiatement, et Hamilton réalise un énorme chrono en 1.22.159, six dixièmes devant Rosberg. On ne verra plus les Mercedes en piste de la séance, et les autres vont devoir se battre pour entrer dans le top 10. C'est difficile, même pour les Ferrari, à l'image de Kimi Räikkönen qui sort large et devra effectuer une seconde tentative. Les deux machines de la Scuderia parviendront tout de même à se mettre dans le top 10, tout comme les Red Bull, Bottas, et la Toro Rosso de Sainz. Les deux dernières places sont disputées et sont finalement arrachées par Alonso et Pérez. Les Haas sont donc éliminées, la Renault de Magnussen aussi, Button et Hülkenberg manquent de peu le top 10 alors que Kvyat est 13e assez loin de Sainz.

En Q3, les Mercedes montent une nouvelle fois en piste dès le début, mais Hamilton se loupe en bloquant fortement ses roues au freinage du virage 10. Rosberg s'empare du meilleur temps provisoire, mais ne bat pas le temps que Hamilton a réalisé en Q2. Verstappen se hisse entre les deux Mercedes alors que les Ferrari ne parviennent pas à devancer Hamilton malgré son gros blocage. Lors de sa seconde tentative, Hamilton met tout le monde d'accord en signant un tour en 1.22.000. Rosberg améliore, mais pas suffisamment pour menacer son équipier. Sur son seul tour lancé, Ricciardo fait mieux que Verstappen et arrache le 3e chrono. Les Ferrari, en difficulté ne parviennent pas à s'approcher à plus d'une seconde de la pole, Räikkönen devance même Vettel. Sur cette piste l'aérodynamique des Red Bull a donc fait merveille.

Demain, la lutte pour la victoire risque donc de limiter à un duel Hamilton / Rosberg, à moins d'ennuis au départ comme souvent en ce début de saison. Le premier freinage est loin de la ligne de départ et on pourrait avoir droit à quelques acrobaties. En revanche, la lutte Ferrari / Red Bull pour les accessits risque d'être intéressante.


Qualification
Pos.PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3
1Lewis HamiltonMercedes AMG1:23.2141:22.1591:22.000
2Nico RosbergMercedes AMG1:23.0021:22.7591:22.280
3Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer1:23.7491:23.5851:22.680
4Max VerstappenRed Bull Tag Heuer1:23.5781:23.1781:23.087
5Kimi RäikkönenFerrari1:23.7961:23.5041:23.113
6Sebastian VettelFerrari1:24.1241:23.6881:23.334
7Valtteri BottasWilliams Mercedes1:24.2511:24.0231:23.522
8Carlos SainzToro Rosso Ferrari1:24.4961:24.0771:23.643
9Sergio PérezForce India Mercedes1:24.6981:24.0031:23.782
10Fernando AlonsoMcLaren Honda1:24.5781:24.1921:23.981






11Nico HülkenbergForce India Mercedes1:24.4631:24.203
12Jenson ButtonMcLaren Honda1:24.5831:24.348
13Daniil KvyatToro Rosso Ferrari1:24.6961:24.445
14Romain GrosjeanHaas Ferrari1:24.7161:24.480
15Kevin MagnussenRenault F11:24.6691:24.625
16Esteban GutiérrezHaas Ferrari1:24.4061:24.778






17Jolyon PalmerRenault F11:24.903

18Felipe MassaWilliams Mercedes1:24.941

19Marcus Ericsson
Sauber Ferrari1:25.202

20Felipe NasrSauber Ferrari1:25.579

21Pascal WehrleinManor Mercedes1:25.745

22Rio HaryantoManor Mercedes1:25.939





"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda


Dernière édition par Gallezian le Dim 15 Mai - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   Dim 15 Mai - 20:49

Après un début de saison à l'Est du globe marqué par quatre victoires de Rosberg, les choses sérieuses débutent à Barcelone où la plupart des écuries ont amené des nouveautés. Le temps est beau sur le circuit catalan, malgré des bourrasques de vent. Hamilton a renoué avec la pole après deux qualifications marquées par des problèmes. A l'extinction des feux, l'Anglais s'élance correctement, mais Rosberg un peu mieux et l'Allemand prend l'avantage au freinage. Mais la Flèche d'Argent du champion du monde réaccélère bien mieux dans la grande courbe n°3 et Hamilton tente de placer une attaque à l'intérieur pour le freinage au virage 4 ! Rosberg ferme la porte, Hamilton part dans l'herbe, perd le contrôle et éjecte Rosberg de la piste. Les deux Mercedes sont hors-course, dans le bac à gravier, et c'est la consternation totale dans le clan de la marque à l'Etoile. Dans le même temps, la safety-car entre en piste, c'est une formidable opportunité pour les autres équipes, en particulier Red Bull et Ferrari de briller aujourd'hui. En attendant, Ricciardo est en tête devant Verstappen et Sainz qui a fait un énorme départ, Vettel est 4e, Räikkönen 5e, Bottas 6e, Pérez 7e, Button 8e, Alonso 9e et Grosjean 10e. En voyant les ralentis, on remarque que Rosberg était "lent" dans le virage 3 et qu'il a sèchement fermé la porte, mais Lewis Hamilton n'a rien fait pour éviter l'accrochage...


Après trois tours de neutralisation, le GP est relancé, Ricciardo gère parfaitement le restart tandis que les Ferrari sont bloquées derrière la Toro Rosso de Sainz. Vettel met la pression sur l'Espagnol et parvient à passer au 8e tour au premier freinage. L'Allemand compte déjà 6 secondes de retard sur Ricciardo. Au tour suivant, c'est à Räikkönen d'attaquer Sainz, mais l'Espagnol résiste encore et Iceman doit couper le virage 2. Massa passe déjà au stand et chausse le composé médiums. La course s'annonce longue pour Felipe. Après avoir fait sauter le bouchon Sainz, Vettel taille la route et grappille quelques dixièmes sur les Red Bull. Au 11e passage, Ricciardo s'arrête, Verstappen l'imite au 12e tour tout comme Räikkönen. Les trois hommes chaussent les médiums. Vettel en profite pour prendre la tête. Tout le reste du peloton s'est déjà arrêté, sauf Grosjean qui est 2e et retient les Red Bull, mais la Haas avec ses gommes usées ne fait pas illusion bien longtemps. Vettel s'arrête au 16e tour et réalise une bonne opération : l'Allemand a gagné du temps dans l'opération. Au 17e tour, Ricciardo mène devant Verstappen et Vettel, Räikkönen est 4e, Bottas 5e, Sainz 6e, Pérez 7e, Button 8e, Alonso 9e et Massa 10e. En tête, Vettel gagne du terrain sur Verstappen qui gagne lui même du terrain sur Ricciardo. Ces trois-là vont s'expliquer ! Au 21e tour, l'Allemand est à moins d'une seconde du Néerlandais. Au même instant, Hülkenberg range sa Force India sur le côté, sa monoplace commence à prendre feu. Les commissaires prennent du temps pour dégager la Force India, le 3e secteur restera sous drapeau jaune pendant plusieurs tours. Ricciardo, Verstappen et Vettel se contrôlent les uns-les-autres, séparés par moins d'une seconde chacun, mais personne ne peut tenter d'attaque. Räikkönen en profite pour reprendre un peu de temps sur les leaders.


Au 28e tour, second arrêt pour Ricciardo qui change de stratégie et repasse les pneus tendres. Ferrari réagit et fait rentrer Vettel au 29e passage pour se calquer sur la stratégie de l'Australien. En revanche, Max Verstappen et Räikkönen restent en piste avec leurs pneus médiums. Le jeune prodige de Red Bull emprunte la pitlane au 34e tour et repart avec les médiums pour tenter d'aller au bout. Räikkönen reste en piste et s'arrête au 36e tour, il chausse lui aussi un nouveau train de médiums. La course est donc très tactique, Red Bull a divisé ses stratégies, Ricciardo est vraisemblablement sur 3 arrêts alors que Verstappen va tenter de n'en faire que deux. Les deux Ferrari se sont calées sur leur adversaire respectif. Au 37e tour, Ricciardo devance donc Vettel et Verstappen, Räikkönen est 4e, Bottas 5e, Sainz 6e, Massa 7e, Alonso 8e, Pérez 9e et Gutiérrez 10e. Grosjean se fait une frayeur en tirant tout droit dans le gravier, mais la Haas parvient à regagner la piste. Ricciardo et Vettel sont très rapides, améliorant le record du tour, mais l'Allemand est plus véloce et revient fort sur la Red Bull ! Mais au 38e tour, le quadruple champion du monde décide de changer sa stratégie : face à la dégradation rapide des pneus tendres, il effectue son 3e arrêt et repart en médiums ! Le voilà 4e. Toutefois l'Allemand est reparti le couteau entre les dents et signe à nouveau le meilleur temps. Ricciardo reste en piste et attend le 44e tour pour effectuer son 3e arrêt. Mauvaise pioche pour l'Australien qui ressort derrière Vettel, mais la Red Bull disposera de gommes plus fraiches en fin de course. Verstappen mène à nouveau le Grand Prix devant Räikkönen qui se rapproche de plus en plus, Iceman est à une seconde. Reste à savoir si les deux hommes pourront rallier l'arrivée sans passer à nouveau par les stands. Vettel n'est qu'à six secondes de son équipier, et Ricciardo a un déficit de six secondes sur l'Allemand. Pendant ce temps c'est l'abandon pour Alonso, suite à un problème moteur. Dommage car l'Espagnol jouait les points à domicile.


Alors qu'il reste 20 tours, Räikkönen met la pression à Verstappen, le Finlandais qui n'a plus gagné depuis 2013 semble déterminé à renouer avec la victoire, sa dernière en rouge remontant à 2009 à Spa.. Mais Verstappen qui mène pour la première fois une course ne se laisse pas impressionner. Le Hollandais bloque ses roues à plusieurs reprises au virage 10, mais la Red Bull dispose d'une meilleure motricité : Verstappen est plus à l'aise dans le dernier secteur et se met toujours en sécurité avant la ligne droite avec une poignée de dixièmes. Malgré le DRS, Räikkönen est trop loin pour dépasser. Derrière en revanche, Ricciardo revient très fort sur Vettel, et on peut imaginer l'Australien tenter une attaque sur son ancien équipier. Après un changement de gommes, Kvyat suit Ricciardo de très près, mais le Russe pointe tout de même à un tour. Le pilote Toro Rosso va pouvoir observer une lutte de haute volée vu que Ricciardo est revenu à moins d'une seconde de Vettel alors qu'il reste une dizaine de tours. Toutefois Vettel s'accroche et gagne un peu de temps sur les deux leaders. On peut encore avoir des surprises si les pneus des hommes de tête s'effondrent ! Ricciardo retarde au maximum son freinage et passe Vettel en force ! Cependant l'Allemand se dédouble et conserve sa 3e position, en rouspétant à la radio contre l'agressivité du pilote Red Bull. Quelques tours plus tard l'Australien manque à nouveau de harponner la Ferrari. Ce duel profite à Verstappen et Räikkönen qui maintiennent désormais leur avance. A 5 tours du but, Grosjean rentre au stand pour abandonner. A force d'avoir roulé dans le sillage de la Red Bull, Räikkönen commence à manquer de ressource et d'adhérence. Il reste seulement deux tours, et Ricciardo est au ralenti ! Crevaison pour l'Australien qui rentre au stand sur trois pattes ! Heureusement pour lui, il parvient à ressortir des stands devant Bottas. Devant, Verstappen tient bon jusqu'au bout et remporte pour ses débuts chez Red Bull sa première victoire à 18 ans, battant le record de précocité établi en 2008 à Monza par Vettel. Le Néerlandais devance les deux Ferrari de Räikkönen et Vettel, Ricciardo 4e, Bottas 5e, Sainz 6e, Pérez 7e, Massa 8e, Button 9e et Kvyat 10e.


Course
Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
1Max VerstappenRed Bull Tag Heuer66 laps - 1h41m40.017s2
2Kimi RäikkönenFerrari+0.6162
3Sebastian VettelFerrari+5.5813
4Daniel RicciardoRed Bull Tag Heuer+43.9504
5Valtteri BottasWilliams Mercedes+45.2712
6Carlos SainzToro Rosso Ferrari+61.3952
7Sergio PérezForce India Mercedes+79.3582
8Felipe MassaWilliams Mercedes+80.7073
9Jenson ButtonMcLaren Honda+1 lap2
10Daniil KvyatToro Rosso Ferrari+1 lap3
11Esteban GutierrezHaas Ferrari+1 lap2
12Marcus EricssonSauber Ferrari+1 lap3
13Jolyon PalmerRenault F1+1 lap2
14Kevin MagnussenRenault F1+1 lap3
15Felipe NasrSauber Ferrari+1 lap2
16Pascal WehrleinManor Mercedes+1 lap2
17Rio HaryantoManor MercedesDNF2
18Romain GrosjeanHaas FerrariDNF4
19Fernando AlonsoMcLaren HondaDNF2
20Nico HülkenbergForce India MercedesDNF1
21Nico RosbergMercedes AMGDNF0
22Lewis HamiltonMercedes AMGDNF0




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   Mer 18 Mai - 12:35

Bilan de la course :


Barcelone restera comme un Grand Prix marquant pour Mercedes qui a vu ses deux pilotes s'éliminer lors du premier tour. Rosberg a passé Hamilton au premier virage, avant d'enclencher par erreur la récupération d'énergie. Cela a permis à Hamilton de se rapprocher dans la grande courbe et de porter une attaque. Rosberg a fermé la porte, Hamilton a insisté, est parti dans l'herbe avant de perdre le contrôle et de percuter Rosberg. La FIA a classé l'affaire comme accident de course, et les points de vue divergent, mais c'est un Hamilton penaud qui a pris la responsabilité de l'accident. Cet épisode risque de laisser des traces. Pour le championnat, ça ne change pas grand chose pour Rosberg qui reste largement en tête, mais les deux hommes seront à nouveau sous le feu des projecteurs à Monaco.


Les deux Ferrari finissent sur le podium, mais il y avait certainement moyen de faire mieux. Dépassés au départ par Sainz, Vettel et Räikkönen ont d'abord perdu du temps à se débarrasser de la Toro Rosso, avant de se rapprocher un peu suite à la première salve d'arrêts au stand. Vettel revient même dans les roues de Verstappen. L'Allemand se cale alors sur la stratégie de Ricciardo qui anticipe son second arrêt. Le quadruple champion du monde rattrape la Red Bull et plonge à nouveau dans les stands alors que son rival reste en piste quelques tours. Cela permet au quadruple champion du monde de passer l'Australien au stand. Ricciardo reviendra comme un boulet de canon en fin de course et tentera même une attaque suicide sur Vettel, mais l'Allemand conservera l'avantage pour terminer... 3e. Car la stratégie à deux arrêts était la plus intéressante. Räikkönen a en effet choisi d'effectuer son 2e arrêt plus tard, et d'aller jusqu'au bout, en se calant sur Verstappen. Les deux hommes se sont retrouvés en tête lorsque Vettel et Ricciardo ont fait leur 3e arrêt. Plus rapide que le Néerlandais, Iceman ne peut suffisamment se rapprocher dans le dernier secteur pour porter une attaque dans la ligne droite et termine donc second. Dommage car la victoire était à portée pour Ferrari, mais la Scuderia reprend de précieux points à Mercedes.


Red Bull renoue avec la victoire après une saison vierge de tout succès, et grâce à Verstappen, prodigieux lors de sa première avec l'écurie. Pourtant après l'accrochage des Mercedes, la victoire semblait promise à Ricciardo. Protégées par Sainz qui retient les Ferrari, les Red Bull filent en tête et ressortent en tête après leur premier arrêt. Face au retour de Vettel, Ricciardo décide d'anticiper son second pit, une stratégie que suivra l'Allemand. Verstappen passe alors en tête et décide de tenter deux arrêts, suivi comme son ombre par Räikkönen. Ricciardo et Vettel repassent devant lors du 2e stop du Néerlandais, mais le 3e passage par les stands des deux hommes les relèguent en 3e et 4e position. En s'arrêtant plus tôt, Ricciardo perd même une place au dépend de Vettel. Verstappen doit alors contenir jusqu'au bout Räikkönen. La meilleure motricité de la Red Bull permet à Max de se mettre à l'abri en ligne droite et malgré une forte usure de ses pneus il ne commettra pas d'erreur. Il devient à 18 ans le plus jeune vainqueur de Grand Prix. Ricciardo tentera plusieurs manoeuvres pour monter sur le podium, mais Vettel tiendra bon et une crevaison à deux tours de la fin forcera l'Autralien à se contenter de la 4e place. Pas de doute cette course restera dans les mémoires pour Red Bull et pour Verstappen qui réalise un exploit à peine monté dans sa nouvelle monoplace.


On aura peu vu les Williams de la course, mais les monoplaces de Grove rentrent toutes deux dans les points. Rien à signaler pour Bottas qui a roulé seul une grande partie du temps. Le Finlandais a passé Sainz lors de son premier arrêt, ce qui lui a permis de monter en 5e position derrière les Ferrari et les Red Bull. Impossible de faire mieux aujourd'hui. Massa en revanche a dû rouler dans le peloton et a dû batailler ferme. Le Brésilien a gagné dix positions en course, affrontant les Renault, se battant avec succès contre les McLaren puis contre Gutiérrez. Bilan, 8e place finale, c'est pas mal, surtout sur une piste habituellement compliquée pour Williams.


Double entrée dans les points pour Toro Rosso. On aura vu Sainz davantage, l'Espagnol s'est en effet emparé de la 3e position au premier tour avant de résister quelques tours aux Ferrari. Carlos n'a ensuite pas pu défendre sa position face à Bottas qui l'a passé au stand, et s'est ensuite retrouvé ésseulé en 6e position, place à laquelle il terminera. Pour son retour à Faenza, Kvyat a souffert mais entre dans le top 10. Après un bon départ, il doit rendre des positions, ayant dépassé sous drapeau jaune. Le Russe est ensuite englué dans le peloton derrière les Renault avant de buter sur Gutiérrez. Il repasse alors par les stands pour terminer la course en pneus neufs, signe le meilleur tour et arrache finalement la 10e place à la Haas en vue de l'arrivée. Ce résultat permet à Toro Rosso de repasser devant Williams.


Pas de points ce weekend pour Haas. Malgré des problèmes d'équilibre, Gutiérrez s'est hissé dans le top 10 au fil de la course. Impliqué dans de nombreuses luttes face aux Renault, à Kvyat et aux McLaren, le Mexicain a poussé sa voiture à la limite. Résultat, Esteban a dû changer d'aileron en cours de route, avant de subir l'effondrement de ses freins et de ses pneus en fin de course. Il se fait alors avaler par Massa, Button et Kvyat et termine 11e. Dommage, les points n'étaient pas loin. Grosjean a réalisé un excellent départ, et pouvait lui aussi prétendre au top 10, mais les freins ont également commencer à montrer des signes de faiblesse dès la mi-course, ce qui force le Franco-Suisse à abandonner à 10 tours du but. Toutefois chez Haas on ne dramatise pas, c'est dans la difficulté qu'on progresse !


Force India apportait de grosses évolutions à Barcelone et a montré de petits progrès en performance. Encore une fois c'est Pérez qui s'en est le mieux tiré, entrant dans le top 10 en qualifications. Checo a ensuite mené une course prudente, contrôlant les McLaren une bonne partie de la course avant de résister au retour de Massa. Toutefois le Mexicain n'a pas pu suivre le rythme de la Toro Rosso de Sainz devant lui. La 7e place finale est tout de même un bon résultat. Hülkenberg a connu un nouvel abandon. L'Allemand était 12e et mettait la pression à Grosjean avant de rencontrer une panne mécanique qui l'a forcé à se retirer après une vingtaine de tours. Force India a connu des jours meilleurs, mais en attendant mieux l'équipe accroche toujours quelques points.


McLaren a également profité de la manche espagnole pour introduire un nouveau package, avec des progrès, davantage au niveau du comportement qu'en terme de performance pure. Jenson Button a réalisé un excellent départ lui permettant de passer en 8e position. Le Britannique suit Pérez de loin mais ça se complique après la mi-course où Jenson se retrouve dans le trafic. Passé par Massa au stand, il remonte sur Gutiérrez en fin de course et termine 9e. Alonso s'est retrouvé derrière son équipier durant la plus grande partie de la course, recevant pour consigne de ne pas attaquer Button. L'Espagnol suit donc le Britannique comme son ombre, mais ce traitement finit par avoir raison du bloc Honda qui décide de rendre l'âme à 20 tours du but. McLaren attend désormais Monaco où traditionnellement ses voitures fonctionnent bien. L'expérience du duo de champions du monde pourrait porter ses fruits.


Après l'ouverture du compteur en Russie, Renault repart de Barcelone les mains vides. Mal placées sur la grille, les monoplaces d'Enstone n'ont pas fait de miracle en course, évoluant en permanence dans la deuxième moitié du tableau. Palmer a opté pour deux arrêts, Magnussen pour trois, les deux hommes se sont même battus lors des derniers tours. Suite à une touchette entre les deux voitures, causée par le Danois, ce dernier est pénalisé de 10 secondes et passe de la 14e à la 15e place, au profit de Nasr. Palmer lui est 13e. Pourtant le moteur marche bien, Red Bull l'a montré, il reste donc du travail à abattre côté châssis et aéro.


Les Sauber étaient là pour faire le nombre ce weekend, mais les monoplaces suisses n'étaient pas à la fête. Ericsson s'est démené et considère avoir accompli une de ses meilleures courses. Le Suédois a fermement lutté contre Nasr et contre les Renault, il est même venu à bout de Palmer en fin de course mais ne termine que 12e. Pour Nasr, la course a été plus difficile. Après un bon départ, le Brésilien a perdu du terrain à cause de relais trop longs en pneus médiums, cédant face aux Haas et au Renault. Felipe termine 15e, reclassé 14e après la pénalité de Magnussen. On reste loin du compte chez Sauber.


On retiendra des Manor qu'elles ont vu l'arrivée à Barcelone. Wehrlein et Haryanto bouclent le GP bons derniers en 16e et 17e position. Les deux hommes ont souffert du manque d'appuis de leur monoplace, d'un manque de motricité dans les virages lents et d'une forte dégradation des gommes. Il n'y avait rien à espérer côté performance, et l'équipe attend Monaco avec hâte.




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Gallezian
 
 
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : entre Lille et Lens

MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   Mer 18 Mai - 14:05

Au championnat, l'élimination des deux Mercedes ne change pas la donne. Rosberg compte 39 points d'avance sur Räikkönen, son plus proche poursuivant. Hamilton pointe à 4 unités du Finlandais. Vettel et Ricciardo sont à égalité de points, 48 chacun, alors qu'avec sa victoire, Verstappen monte au 6e rang. Les pilotes Williams suivent au 7e et 8e rang, devant tout le reste. Sainz et Pérez réalisent leurs meilleurs résultats de la saison.

Chez les constructeurs, Ferrari marque 33 points et Red Bull 37, mais Mercedes compte toujours 48 points d'avance sur la Scuderia et 63 sur Red Bull. Toro Rosso passe devant Haas et monte au 5e rang, et Force India repasse devant McLaren. Toujours pas de points pour Sauber et Manor.


Pos.PilotePointsEvolutionPos.EquipePointsEvolution
1Nico Rosberg10001Mercedes1570
2Kimi Räikkönen6112Ferrari1090
3Lewis Hamilton5713Red Bull940
4Sebastian Vettel4814Williams650
5Daniel Ricciardo4815Toro Rosso261
6Max Verstappen3846Haas221
7Felipe Massa3617Force India141
8Valtteri Bottas2918McLaren121
9Daniil Kvyat2219Renault60
10Romain Grosjean22310Sauber00
11Carlos Sainz12311Manor00
12Fernando Alonso81
13Sergio Pérez82
14Kevin Magnussen62
15Nico Hülkenberg62
16Jenson Button30
17Stoffel Vandoorne10
18Jolyon Palmer02
19Esteban Gutiérrez03
20Marcus Ericsson01
21Pascal Wehrlein01
22Felipe Nasr01
23Rio Haryanto00




"La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l'on a éprouvé une passion ou une émotion profonde."
Soichiro Honda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix d'Espagne 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix d'Espagne 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix d'Espagne 2015
» Grand Prix de Chine 2016
» Grand Prix d'Allemagne 2016
» Grand Prix de Malaisie 2016
» Grand Prix du Japon 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge F1 :: Hors-Jeu :: La F1 en générale de Gallezian-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit